PERKIN sir WILLIAM HENRY (1838-1907)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chimiste anglais né le 12 mars 1838 à Londres, mort le 14 juillet 1907 à Sudbury, près d'Harrow, dans le Middlesex.

En 1853, William Perkin entre au Royal College of Chemistry, à Londres, où il étudie sous la direction d'August Wilhelm von Hofmann (1818-1893). Préparateur d'Hofmann à partir de 1856, Perkin tente de synthétiser la quinine. Il obtient à la place une substance bleuâtre présentant d'excellentes propriétés tinctoriales. Cette première couleur d'aniline sera ensuite baptisée mauvéine. En 1856, Perkin dépose un brevet et, l'année suivante, fonde une fabrique d'aniline près d'Harrow avec l'aide de son père et de son frère Thomas,

En 1858, Perkin et B. F. Duppa synthétisent le glycocolle (glycine), premier acide aminé obtenu en laboratoire. Ils poursuivent avec l'acide tartrique en 1860. Lorsque Carl Graebe (1841-1927) et Carl Theodore Liebermann (1842-1914) annoncent qu'ils ont synthétisé l'alizarine, Perkin met au point un procédé moins onéreux pour produire ce principe colorant de la garance. Ayant déposé un brevet sur son invention, il détient dès lors le monopole de la fabrication de l'alizarine pendant plusieurs années. En 1867, il découvre un procédé chimique permettant d'obtenir des acides insaturés. Dès l'année suivante, il synthétise par cette technique, désormais appelée réaction de Perkin, le premier parfum artificiel : la coumarine. Perkin mène également des recherches sur divers autres colorants, l'alcool salicylique et les arômes. Vers 1874, il abandonne la production industrielle pour se consacrer entièrement à la recherche sur les procédés chimiques, mais aussi la rotation optique de diverses substances. Perkin sera anobli en 1906 à l'occasion du cinquantième anniversaire de la découverte de la mauvéine.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  PERKIN sir WILLIAM HENRY (1838-1907)  » est également traité dans :

COLORANTS

  • Écrit par 
  • Daniel FUES
  •  • 6 753 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les colorants synthétiques »  : […] En 1856, William Perkin fit une découverte qui allait bouleverser les traditions séculaires en matière de teinture. Alors qu'il tentait de synthétiser la quinine, ce jeune chimiste anglais, assistant du professeur August Wilhelm von Hofmann, obtint, en oxydant de l' aniline impure avec du bichromate, un colorant mauve, soluble dans l'eau et l'alco […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colorants/#i_25533

Pour citer l’article

« PERKIN sir WILLIAM HENRY - (1838-1907) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/perkin-sir-william-henry/