PÉRIGORD

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Nouvelle-Aquitaine : carte physique

Nouvelle-Aquitaine : carte physique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Aurochs et chevaux, Lascaux

Aurochs et chevaux, Lascaux
Crédits : Fine Art Images/ Heritage Images/ Getty Images

photographie


Ancien pays de France, en Guyenne, dont l'essentiel forme le département de la Dordogne, le Périgord, dont la ville principale est Périgueux, est riche en vestiges préhistoriques (les Eyzies, Lascaux) et en nombreux témoignages de l'architecture médiévale, telle la ville de Sarlat-la-Canéda qui présente un ensemble unique en France ; il doit son nom aux Gaulois Pétrocoriens (Petrocorii). Comté mérovingien, il fut, aux ixe et xe siècles, uni à l'Angoumois puis à la Marche. Une dynastie particulière, vassale du duc d'Aquitaine, n'apparaît qu'à la fin du xe siècle. Peu puissante, la guerre de Cent Ans lui est fatale. Le comté est confisqué en 1399 par Charles VI qui le donne à Louis d'Orléans. Il échoira ensuite aux comtes de Penthièvre (1438) puis aux Albret (1470) pour être réuni à la Couronne par Henri IV. Sous l'Ancien Régime, le Périgord faisait partie du gouvernement de Guyenne-Gascogne et de la généralité de Bordeaux. Pays d'élevage (les cultures — tabac, maïs, blé — ont été en partie remplacées par l'élevage bovin), pays aux multiples ressources issues du bois (chêne, châtaignier, noyer), célèbre pour ses truffes et ses fois gras, dans ses châteaux naquit, a-t-on pu dire, la « science de gueule » ; il n'empêche qu'il fut souvent secoué par des révoltes de croquants faméliques.

Nouvelle-Aquitaine : carte physique

Nouvelle-Aquitaine : carte physique

carte

Carte physique de la région Nouvelle-Aquitaine. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Aurochs et chevaux, Lascaux

Aurochs et chevaux, Lascaux

photographie

La représentation de bêtes sauvages dans les grottes ornées marque un moment clé de l'histoire de la représentation. On y voit se former un système de pensée global, où l'humain éprouve le pouvoir d'abstraction de l'image. Aurochs et chevaux, peintures magdaléniennes (15 000 ans avant... 

Crédits : Fine Art Images/ Heritage Images/ Getty Images

Afficher

—  Gabriel LLOBET

Écrit par :

  • : docteur de troisième cycle, professeur au lycée Léonard-Limosin, Limoges

Classification


Autres références

«  PÉRIGORD  » est également traité dans :

AQUITAINE

  • Écrit par 
  • Jean DUMAS, 
  • Charles HIGOUNET
  •  • 7 519 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Civilisation »  : […] L'Aquitaine médiévale a connu – sans difficultés, semble-t-il – le destin d'un pays bilingue au carrefour des civilisations. Sa partie septentrionale appartenait aux dialectes français d'oïl, sa partie méridionale à la langue d'oc. La séparation linguistique se faisait, au xii e  siècle, par une ligne allant de la Gironde (au nord de Blaye) à la Marche, laissant donc au nord Saintonge, Aunis, Poit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aquitaine/#i_31623

CROQUANTS ou CROCQUANTS

  • Écrit par 
  • André CORVISIER
  •  • 405 mots

Nom donné au xvii e siècle aux paysans révoltés du sud-ouest de la France. En 1594, poussés par la misère, quelques milliers de paysans du Périgord et du Limousin prirent les armes. On les appela tard-avisés , car les guerres civiles s'apaisaient à ce moment, ou crocquants , probablement du nom du village de Crocq. Les révoltés se plaignaient de l'augmentation des charges fiscales (notamment de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croquants-crocquants/#i_31623

GRAVETTIEN

  • Écrit par 
  • Michèle JULIEN
  •  • 132 mots

Le Gravettien est une culture du Paléolithique supérieur, nommé d'après le gisement éponyme de La Gravette (Dordogne), est aussi connu sous le nom de Périgordien supérieur. Il s'étend de 27 000 à 20 000 ans environ avant notre ère. L'industrie lithique est caractérisée par des pointes de La Gravette, lames élancées dont l'un des bords est rendu rectiligne par une retouche abrupte, des burins de ty […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gravettien/#i_31623

JOUANNET FRANÇOIS-BÉNIT VATAR DE (1765-1845)

  • Écrit par 
  • Michèle JULIEN
  •  • 73 mots

Professeur, François Bénit Vatar de Jouannet parcourt le Périgord au début du xix e  siècle, cherchant des restes d'animaux fossiles. Dès 1815-1816, il fouille les grottes paléolithiques de Combe-Gremal et du Pech-de-l'Aze, puis, en 1834, le gisement de Badegoule. Il remarque avant Jacques Boucher de Crèvecœur de Perthes que les outils de pierre taillée sont antérieurs à ceux de pierre polie. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-benit-vatar-de-jouannet/#i_31623

LARTET ÉDOUARD (1801-1871)

  • Écrit par 
  • Michèle JULIEN
  •  • 132 mots

Édouard Lartet fut un paléontologue et préhistorien français. Ce magistrat s'intéresse d'abord à la paléontologie et fouille en 1860 la grotte d'Aurignac (Haute-Garonne), où il découvre des niveaux d'occupation préhistoriques. À partir de 1863 et jusqu'à sa mort, il explore la région, encore inconnue d'un point de vue préhistorique, des Eyzies en Périgord, en compagnie de son ami et mécène, le ban […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edouard-lartet/#i_31623

PÉRIGUEUX

  • Écrit par 
  • Aude GASTILLEUR
  •  • 509 mots
  •  • 1 média

Situé sur l'Isle, Périgueux, préfecture de la Dordogne, compte 31 530 habitants (2013). L'agglomération (66 690 hab.) est le premier bassin d'emplois du département. Les Petrocores, premiers habitants de la ville (Vesunna), qui donneront les toponymes de Périgord et de Périgueux, s'étaient installés vers 60 avant J.-C. sur les collines de Cornebœuf situées sur la rive gauche de l'Isle, au sud de l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/perigueux/#i_31623

PEYRONY DENIS (1869-1954)

  • Écrit par 
  • Michèle JULIEN
  •  • 76 mots

Préhistorien français. Instituteur aux Eyzies à la fin du xix e  siècle, Denis Peyrony est le premier à mener des fouilles véritablement scientifiques ; il définit ainsi plusieurs cultures du Paléolithique supérieur et moyen. Ses observations stratigraphiques restent encore aujourd'hui les références essentielles de la préhistoire périgourdine. À partir de 1918, il organise le musée préhistorique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/denis-peyrony/#i_31623

Pour citer l’article

Gabriel LLOBET, « PÉRIGORD », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/perigord/