JOUANNET FRANÇOIS-BÉNIT VATAR DE (1765-1845)

Professeur, François Bénit Vatar de Jouannet parcourt le Périgord au début du xixe siècle, cherchant des restes d'animaux fossiles. Dès 1815-1816, il fouille les grottes paléolithiques de Combe-Gremal et du Pech-de-l'Aze, puis, en 1834, le gisement de Badegoule. Il remarque avant Jacques Boucher de Crèvecœur de Perthes que les outils de pierre taillée sont antérieurs à ceux de pierre polie.

—  Michèle JULIEN

Écrit par :

  • : directeur de recherche au C.N.R.S., directeur du laboratoire d'ethnologie préhistorique du C.N.R.S., U.R.A. 275

Classification


Autres références

«  JOUANNET FRANÇOIS-BÉNIT VATAR DE (1765-1845)  » est également traité dans :

PALÉOANTHROPOLOGIE ou PALÉONTOLOGIE HUMAINE

  • Écrit par 
  • Herbert THOMAS
  •  • 4 905 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les premiers hommes fossiles »  : […] Malgré tout, certains de ces pionniers demeurent eux-mêmes sur la défensive, imprégnés par les idées d'une époque entièrement dominée par l'autorité de Georges Cuvier (1769-1832) qui avait, à diverses reprises, cru démontrer l'inexistence des hommes fossiles en faisant table rase des erreurs du passé. Tel fut le cas du baron Von Schlottheim, qui signala, en 1820, des os humains exhumés d'une grot […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paleoanthropologie-paleontologie-humaine/#i_56560

Pour citer l’article

Michèle JULIEN, « JOUANNET FRANÇOIS-BÉNIT VATAR DE - (1765-1845) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-benit-vatar-de-jouannet/