Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

PÉRIGUEUX

Nouvelle-Aquitaine : carte administrative

Nouvelle-Aquitaine : carte administrative

Situé sur l'Isle, Périgueux, préfecture de la Dordogne, compte 31 530 habitants (2013). L'agglomération (66 690 hab.) est le premier bassin d'emplois du département.

Les Petrocores, premiers habitants de la ville (Vesunna), qui donneront les toponymes de Périgord et de Périgueux, s'étaient installés vers 60 avant J.-C. sur les collines de Cornebœuf situées sur la rive gauche de l'Isle, au sud de la ville actuelle. Mais ce sont surtout les Romains, au iie siècle après J.-C., qui ont bâti la cité. Le monument emblématique de cette période reste la tour de Vésone. Au ive siècle, la ville s'organise autour de l'abbaye de Saint-Front ; la cathédrale du même nom, bâtie au xiie siècle, est classée depuis 1998 au Patrimoine mondial de l'humanité par l'U.N.E.S.C.O., en tant qu'étape importante sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.

Vivant essentiellement de son rôle de centre commercial du Périgord, Périgueux connaît une première embellie avec l'installation des ateliers de chemins de fer à la fin du xixe siècle. Puis, elle a bénéficié de l'installation (en juin 1970) de l'Imprimerie nationale des timbres-poste, amenée à Périgueux par Yves Guéna, alors maire de la ville et ministre des P.T.T. Cette structure très productive (3 milliards de timbres en 2014), qui emploie 400 salariés, engage une diversification vers les documents sécurisés en raison du déclin du courrier postal.

Depuis la fin du xxe siècle, Périgueux cherche à améliorer son image. Pour ce faire, elle s'appuie en partie sur le tourisme, mettant en avant la richesse de son patrimoine : elle possède trente-neuf sites classés ou inscrits à l'Inventaire des monuments historiques, quatre musées – dont le Musée gallo-romain, conçu par Jean Nouvel, architecte originaire de la région. À ce développement touristique s'ajoute la gastronomie, avec notamment la valorisation du marché des volailles engraissées. Deux secteurs économiques participent également à son essor. En premier lieu celui de l'industrie agroalimentaire, avec entre autres une entreprise comme Fromarsac qui commercialise sur une partie de l'Europe des fromages à pâte fraîche. Le second secteur concerne la rénovation des monuments, des œuvres d'art, des vestiges archéologiques.

La création d'une communauté d'agglomération, à la fin des années 1980, a mis Périgueux sur le chemin de la rénovation urbaine avec la restauration du centre ancien, ainsi que l'aménagement du campus universitaire de la Grenadière.

Enfin, le désenclavement de la ville reste le cheval de bataille des élus, qui ont vu l'achèvement de l'autoroute A89 (Bordeaux - Clermont-Ferrand), en 2007. Mais ni l'aéroport, ni les voies ferrées, qui laissent Périgueux en dehors des grands axes nord-sud desservis par le T.G.V., ne suffisent à rompre l'isolement relatif de la ville.

— Aude GASTILLEUR

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Média

Nouvelle-Aquitaine : carte administrative

Nouvelle-Aquitaine : carte administrative

Voir aussi