IATROGÈNE PATHOLOGIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ce sont les états pathologiques liés à l'administration d'un médicament quand ce dernier est donné dans la bonne indication, à la bonne posologie, et qu'il a été correctement pris par le malade, c'est-à-dire en dehors de toute erreur thérapeutique. Cela souligne le caractère inévitablement agressif à des degrés divers de la plupart des médicaments. On estime que 20 p. 100 des individus qui prennent des médicaments présentent des effets indésirables, les plus fréquents étant d'ordre digestif et cutané. Les états pathologiques iatrogènes sont regroupés en plusieurs catégories , selon que les risques sont 

liés au médicament lui-même, à l'individu, à l'état pathologique qui a motivé la prescription ou à des facteurs extérieurs.

Un médicament peut posséder une toxicité propre sur un ou plusieurs organes par un mécanisme directement lié à sa structure moléculaire et à ses propriétés pharmacologiques. La toxicité directe, ce sont, par exemple, les ulcères digestifs provoqués par l'acide acétylsalicylique qui lèse la barrière épithéliale muqueuse, permettant la rétrodiffusion des ions hydrogène avec dégradation consécutive du tissu sous-jacent. La phénylbutazone, l'indométhacine, le cinchophène, l'acétophénétidine, la colchicine, les corticostéroïdes ont également un effet agressif sur le système digestif. C'est aussi l'exemple des aminosides néphrotoxiques et ototoxiques, des antibiotiques et des antiparasitaires hématotoxiques, des œstrogènes hépatotoxiques, etc. Il existe, par ailleurs, un ensemble de symptômes : nausées, vomissements, diarrhées qui peuvent être secondaires à une toxicité réelle d'un médicament, mais qui, assez souvent, caractérisent un effet indésirable particulier appelé « effet nocebo » qui correspond au refus, conscient ou non, du patient d'accepter son traitement. Dans ce cas, pour peu que le médecin et/ou l'entourage arrivent à influencer le patient, ces réactions disparaissent avec la poursuite du traitement.

Dans d'autres cas, les manifestations constatées [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : responsable du centre de pharmacologie au centre hospitalier intercommunal de Créteil

Classification


Autres références

«  IATROGÈNE PATHOLOGIE  » est également traité dans :

ANALGÉSIQUES ET ANTALGIQUES

  • Écrit par 
  • Jacques DUTEIL
  •  • 1 053 mots

Face à des douleurs multiples par leur siège, leur nature et leur intensité, chaque patient réagit individuellement en fonction de ses facteurs génétiques et de son psychisme. L'appréciation de l'effet analgésique d'un médicament varie, elle aussi, d'un individu à l'autre. Une classification simple des médicaments analgésiques consiste à les séparer suivant leur lieu principal d'action, périphériq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/analgesiques-et-antalgiques/#i_31892

ENCÉPHALOPATHIES SPONGIFORMES

  • Écrit par 
  • Dominique DORMONT
  •  • 6 588 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les contaminations iatrogènes »  : […] Plusieurs cas de contamination iatrogène ont été décrits et sont rapportés aux cas suivants : – utilisation d'électrodes profondes de stéréotaxie ; – accident lié à des instruments de neurochirurgie ; – greffe de cornée ; – greffe de dure-mère ; – traitement par les gonadotrophines hypophysaires ; – traitement par l'hormone de croissance extractive. Toutes ces transmissions accidentelles de l'agen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/encephalopathies-spongiformes/#i_31892

INTOXICATIONS

  • Écrit par 
  • Jacques-Robert BOISSIER, 
  • Claude PIVA
  •  • 4 134 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Intoxications thérapeutiques »  : […] L' administration de médicaments de plus en plus actifs a entraîné des accidents thérapeutiques dits de surdosage, s oit que la dose fixée par le médecin soit trop élevée ou mal adaptée au sujet à traiter, soit que le malade dépasse par inadvertance la dose prescrite. Le danger est plus grand lorsqu'il s'agit de médicaments dont la dose thérapeutique efficace est proche de la dose toxique (trinitr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intoxications/#i_31892

MÉDECINE - Relation malade-médecin

  • Écrit par 
  • Bernard GLORION, 
  • Lucien ISRAËL
  •  • 7 756 mots

Dans le chapitre « La relation faussée »  : […] Que va-t-il se passer entre des malades, qui attendent de leur médecin autre chose qu'une guérison de leurs symptômes, et un médecin mal préparé à entendre l'au-delà d'une demande technique ? Ces malades, non seulement demandent autre chose, mais encore n'offrent en contrepartie de leur demande aucun de ces signes physiques, de ces signes objectifs auxquels le médecin a été conditionné à se référe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-relation-malade-medecin/#i_31892

MÉDECINE - Droits des malades

  • Écrit par 
  • Chantal GUÉNIOT
  •  • 2 787 mots

Dans le chapitre « La réparation des risques sanitaires »  : […] Grâce à des procédures « rapides et gratuites » de règlement amiable, les articles de la loi de 2002 concernant la réparation des risques sanitaires facilitent considérablement les recours pour les victimes, que la responsabilité du corps médical soit ou non engagée. Pierre angulaire de ce dispositif, des commissions de conciliation et d'indemnisation ont été créées dans chaque département. Elles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medecine-droits-des-malades/#i_31892

Pour citer l’article

Edith ALBENGRES, « IATROGÈNE PATHOLOGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/pathologie-iatrogene/