FUSTEL DE COULANGES NUMA DENIS (1830-1889)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

D'origine bretonne, Fustel de Coulanges eut une carrière de professeur et d'historien. Après avoir été élève de l'École normale supérieure de la rue d'Ulm, il fut nommé membre de l'École française d'Athènes et, pendant son séjour en Grèce, dirigea des fouilles archéologiques dans l'île de Chio. De 1860 à 1870, il fut professeur à la Faculté des lettres de Strasbourg. Puis il vint à Paris, où il fut maître de conférences d'histoire ancienne à l'École normale supérieure à partir de 1870. Il devint à la Sorbonne le suppléant d'Auguste Geffroy, qui avait été envoyé en Italie pour diriger l'École française de Rome. En 1878, il devint titulaire de la chaire d'histoire du Moyen Âge qui venait d'être créée à son intention, à la Sorbonne, sur l'initiative de Gambetta. En février 1880, il fut porté à la direction de l'École normale supérieure, qu'il quitta en 1883 pour reprendre son enseignement à la Sorbonne. Il continua cet enseignement jusqu'à sa mort.

Fustel de Coulanges exerça une profonde influence morale sur ses disciples. Il émanait de lui une sorte de rayonnement austère qui enseignait l'ascétisme intellectuel autant que le travail historique. Un homme comme Camille Jullian exaltait en ces termes la vertu de son exemple, quarante années après sa mort : « Le prestige de Fustel tenait à sa valeur d'homme plus encore qu'à sa valeur d'historien [...]. Le respect qui rayonnait autour de lui était comme l'hommage rendu aux vertus morales d'une âme d'élite » (C. Jullian, « Fustel de Coulanges », in Revue des Deux Mondes, 15 mars 1930).

C'est dans le domaine de la recherche historique que Fustel de Coulanges fut un véritable novateur et engagea la science française dans une voie nouvelle et nécessaire. Les grands historiens du xixe siècle, Guizot, Augustin Thierry, Michelet, avec leurs qualités souvent éminentes et rares n'avaient jamais su renoncer complètement, dans leurs études et dans leurs œuvres, à ce qui leur était personnel, idées propres ou attitudes politiques. Au contr [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages



Écrit par :

  • : directeur d'études à l'École pratique des hautes études

Classification


Autres références

«  FUSTEL DE COULANGES NUMA DENIS (1830-1889)  » est également traité dans :

LA CITÉ ANTIQUE, Numa Denis Fustel de Coulanges - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 083 mots

Historien universitaire, Fustel de Coulanges (1830-1889) s'est attaché à introduire la rigueur, et d'abord le scrupuleux respect des textes, dans les études historiques. Après des études d'histoire ancienne et des thèses, soutenues en 1858, sur le culte de Vesta et sur Polybe, il fut nommé, en 1860, professeur à l'univ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-cite-antique/#i_22916

HISTOIRE (Histoire et historiens) - Courants et écoles historiques

  • Écrit par 
  • Bertrand MÜLLER
  •  • 6 859 mots

Dans le chapitre « L'école méthodique »  : […] L' « école méthodique » a été une sorte d'équivalent « historiste » en France : ici aussi, en partie inspirée du modèle allemand, l'histoire s'affirma dans la convergence des disciplines de l'érudition et de la critique des sources. Pays centralisé avant l'Allemagne, la France s'est dotée tôt d'un lieu de formation national des archivistes, l'École des Chartes (1821 et 1824), et d'institutions pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-histoire-et-historiens-courants-et-ecoles-historiques/#i_22916

HISTOIRE (Domaines et champs) - Histoire politique

  • Écrit par 
  • Serge BERSTEIN
  •  • 4 645 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Une histoire politique dominante »  : […] Jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, l'histoire politique apparaît largement dominante dans l'historiographie française et mondiale. À dire vrai, depuis la plus haute antiquité, elle se confond avec l'histoire elle-même, tant celle-ci consiste, pour l'essentiel, en histoire des États et de leurs affrontements, des grands hommes qui les dirigent, des batailles, des traités et des hégémonies. Depuis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-domaines-et-champs-histoire-politique/#i_22916

MÉTHODIQUE ÉCOLE, histoire

  • Écrit par 
  • Olivier LÉVY-DUMOULIN
  •  • 2 351 mots

Dans le chapitre « Le triomphe de la méthode »  : […] Si l'histoire a pour objectif d'accéder au rang de science, c'est parce que la démarche scientiste identifie vérité et science. Dans l'ombre portée de L'Origine des espèces de Charles Darwin (1859) et de l' Introduction à l'étude de la médecine expérimentale de Claude Bernard (1865), observation et expérimentation sont considérées comme les bases néces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecole-methodique-histoire/#i_22916

Pour citer l’article

Raymond BLOCH, « FUSTEL DE COULANGES NUMA DENIS - (1830-1889) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/numa-denis-fustel-de-coulanges/