Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

NAMIB

Flore et faune

Végétation dans le Namib - crédits : A. Bannister from the Natural History Photographic Agency

Végétation dans le Namib

On distingue dans le Namib six zones végétales. La région côtière est le règne des plantes succulentes, qui captent l'humidité du brouillard. Le Namib occidental est en revanche pratiquement dépourvu de végétation. Les steppes du Namib oriental restent nues pendant de nombreuses années, mais se couvrent d'herbes courtes, annuelles et vivaces, les années où la pluie abonde. Les dunes du Namib oriental donnent naissance à une flore étonnamment riche composée de broussailles et d'herbes hautes. Le lit des principales rivières est bordé de grands arbres, en particulier d'acacias. La région sud, arrosée par des pluies hivernales, abrite des plantes broussailleuses succulentes. Le welwitschia (Welwitschia mirabilis) est une plante étonnante qui ne pousse que dans le désert du Namib. Il est constitué d'une courte souche portant uniquement deux grandes feuilles, qui s'accroissent par leur base et se désagrègent à leur extrémité, deux ou trois mètres plus loin.

Les plaines et les dunes du Namib oriental abritent de nombreuses espèces d'antilopes, en particulier des gemsboks (oryx du Cap) et des springboks, ainsi que des autruches et quelques zèbres. Le nord du Namib, surtout le long des rivières qui coulent du plateau intérieur vers l'Atlantique, est le domaine des éléphants, des rhinocéros, des lions, des hyènes et des chacals. Dans les dunes du Namib occidental vivent diverses espèces d'insectes (coléoptères notamment) et de reptiles (geckos, serpents), mais pratiquement aucun mammifère. La zone côtière est peuplée de nombreux oiseaux marins (flamants, pélicans, manchots dans le sud) ainsi que d'un petit nombre de chacals, de rongeurs et de colonies de phoques. De grandes quantités de guano sont récupérées chaque année sur les rochers de plusieurs îles situées au large.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur de géographie à l'université de Californie à Los Angeles

Classification

Pour citer cet article

Richard F. LOGAN. NAMIB [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Désert du Namib - crédits : John Chard/ Getty Images

Désert du Namib

Végétation dans le Namib - crédits : A. Bannister from the Natural History Photographic Agency

Végétation dans le Namib

Autres références

  • AFRIQUE DU SUD RÉPUBLIQUE D' ou AFRIQUE DU SUD

    • Écrit par Ivan CROUZEL, Dominique DARBON, Benoît DUPIN, Universalis, Philippe GERVAIS-LAMBONY, Philippe-Joseph SALAZAR, Jean SÉVRY, Ernst VAN HEERDEN
    • 29 784 mots
    • 28 médias
    ...(inférieur à 600 m). Ces plateaux, de plus en plus secs et de moins en moins élevés vers l'ouest, s'abaissent jusqu'au bassin désertique du Kalahari et le sud du désert du Namib, via les vastes étendues du Grand Karoo. Partout la couverture végétale est basse, savane herbeuse, parfois arborée, ou...
  • KALAHARI

    • Écrit par Richard F. LOGAN, GEORGE BERTRAND SILBERBAUER
    • 3 538 mots
    • 3 médias

    Le désert aride et semi-aride du Kalahari est une vaste plaine en forme de bassin située sur le plateau intérieur de l'Afrique méridionale. Il couvre une grande partie du Botswana, le tiers oriental de la Namibie et l'extrémité septentrionale de la province du Cap-Nord en Afrique du Sud....

  • NAMIBIE

    • Écrit par Charles CADOUX, Universalis, Philippe GERVAIS-LAMBONY, Reginald H. GREEN
    • 7 191 mots
    • 11 médias
    ...caractérisés par la sécheresse. Le courant froid de Benguela combine ses effets à ceux de la haute pression tropicale pour créer le désert côtier brumeux du Namib, un milieu original marqué par des constructions dunaires impressionnantes (parfois de plus de 300 m de haut). Ce désert, large de 80 à 120 kilomètres,...

Voir aussi