Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

NAMIB

Géographie physique

Le désert est principalement constitué par une plate-forme relativement lisse formée par un socle paléozoïque arasé. Ce substrat contient surtout des micaschistes et d'autres roches métamorphiques, ainsi que du granite et d'autres roches magmatiques. La plate-forme s'élève progressivement de la côte jusqu'à environ 900 mètres d'altitude au pied de l'escarpement. Des montagnes isolées et éparpillées se dressent brutalement au-dessus de la plate-forme, et dans la moitié nord plusieurs cours d'eau y ont creusé des gorges profondes et escarpées. Ce substrat rocheux affleure dans de vastes zones du Namib, complètement dépourvues de sol. D'autres zones sont recouvertes de sable mobile. Les rares sols qui existent sont souvent très salins, imprégnés de gypse ou solidement cimentés par du carbonate de calcium, qui forme souvent une couche de calcrète (calcaire altéré) juste en dessous de la surface du sol. Les terres arables, limitées aux plaines inondables et aux terrasses des principales rivières, sont parfois inondées.

Dans une grande partie de la moitié sud du désert, la plate-forme est surmontée par une vaste étendue de sable (gris-jaune près de la côte et rouge brique à l'intérieur des terres). Ce sable provient du fleuve Orange et d'autres rivières qui s'écoulent vers l'ouest à partir de l'escarpement, sans jamais atteindre l'océan. Les dunes s'alignent du sud-sud-est vers le nord-nord-ouest. Certaines mesurent de 15 à 30 kilomètres de longueur et atteignent de 60 à 250 mètres de hauteur. Les couloirs qui séparent ces chaînes dunaires sont interrompus par de petites dunes transversales. L'extrémité méridionale de la zone côtière consiste en un substrat rocheux érodé par le vent et comprend quelques barkhanes (dunes libres, très mobiles, en forme de croissant à convexité au vent). Le tiers septentrional, la région du Kaokoveld, est constitué de plaines rocailleuses et de plates-formes rocheuses survenant entre des montagnes escarpées, éparpillées, et séparées par de vastes massifs dunaires.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur de géographie à l'université de Californie à Los Angeles

Classification

Pour citer cet article

Richard F. LOGAN. NAMIB [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Désert du Namib - crédits : John Chard/ Getty Images

Désert du Namib

Végétation dans le Namib - crédits : A. Bannister from the Natural History Photographic Agency

Végétation dans le Namib

Autres références

  • AFRIQUE DU SUD RÉPUBLIQUE D' ou AFRIQUE DU SUD

    • Écrit par Ivan CROUZEL, Dominique DARBON, Benoît DUPIN, Universalis, Philippe GERVAIS-LAMBONY, Philippe-Joseph SALAZAR, Jean SÉVRY, Ernst VAN HEERDEN
    • 29 784 mots
    • 28 médias
    ...(inférieur à 600 m). Ces plateaux, de plus en plus secs et de moins en moins élevés vers l'ouest, s'abaissent jusqu'au bassin désertique du Kalahari et le sud du désert du Namib, via les vastes étendues du Grand Karoo. Partout la couverture végétale est basse, savane herbeuse, parfois arborée, ou...
  • KALAHARI

    • Écrit par Richard F. LOGAN, GEORGE BERTRAND SILBERBAUER
    • 3 538 mots
    • 3 médias

    Le désert aride et semi-aride du Kalahari est une vaste plaine en forme de bassin située sur le plateau intérieur de l'Afrique méridionale. Il couvre une grande partie du Botswana, le tiers oriental de la Namibie et l'extrémité septentrionale de la province du Cap-Nord en Afrique du Sud....

  • NAMIBIE

    • Écrit par Charles CADOUX, Universalis, Philippe GERVAIS-LAMBONY, Reginald H. GREEN
    • 7 191 mots
    • 11 médias
    ...caractérisés par la sécheresse. Le courant froid de Benguela combine ses effets à ceux de la haute pression tropicale pour créer le désert côtier brumeux du Namib, un milieu original marqué par des constructions dunaires impressionnantes (parfois de plus de 300 m de haut). Ce désert, large de 80 à 120 kilomètres,...

Voir aussi