SCHOLES MYRON (1941- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né en 1941, Myron Scholes présente son doctorat en 1969 à l'université de Chicago. Il occupe en 1988 la chaire Frank E. Buck de professeur de finance au Graduate School of Business de l'université Stanford (Californie) où il dirige également des recherches pour l'Institution Hoover. Il a reçu le prix Nobel d'économie en 1997 pour avoir élaboré, avec Fischer Black, une « méthode d'évaluation des instruments financiers dérivés ». Fischer Black, qui avait de peu dépassé la cinquantaine, est décédé en août 1995.

L'Académie royale a précisé dans ses attendus que les deux professeurs ont conçu « une formule mathématique novatrice pour estimer les risques liés aux options sur actions » et qu'ils ont ouvert « de nouveaux horizons au champ des évaluations économiques ».

Le co-lauréat de Myron Scholes, Robert Merton, a joué un rôle très important dans l'élaboration de cette méthode d'évaluation ainsi que dans les applications qu'elle a permises pour améliorer la gestion des risques attachés aux nouveaux produits financiers.

Les « produits dérivés », sorte de promesses négociables d'achat ou de vente, se sont développés sur les places financières internationales à partir des années 1980. Ces instruments permettent en fait de dissocier les risques selon leur nature (risques de crédit, de liquidité ou de marché) et de les réorienter vers des agents qui acceptent de les assumer. Parmi ces nouveaux produits financiers, les « options » sont des titres qui donnent à leurs détenteurs le droit d'acheter ou de vendre quelque chose plus tard, à un prix déterminé à l'avance. Ces instruments de gestion offrent ainsi aux investisseurs non seulement un outil de couverture et de minimisation du risque, mais aussi parfois un outil de spéculation.

Déjà en 1900, Louis Bachelier, un mathématicien français, présentait à la Sorbonne une thèse de doctorat au titre visionnaire, Théorie de la spéculation. Dans les années 1960, des auteurs tels James Boness et Paul Samuelson (Prix Nobel d'économie en 1970) proposaient des formu [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  SCHOLES MYRON (1941- )  » est également traité dans :

THE PRICING OF OPTIONS AND CORPORATE LIABILITIES, Fischer Black et Myron Scholes - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 1 315 mots

L'article de Fischer Black et Myron Scholes « The Pricing of Options and Corporate Liabilities » (L'Évaluation des options et des dettes privées), paru en mai 1973 dans le Journal of Political Economy, présente une nouvelle méthode d'évaluation des options, instruments financiers de première i […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/the-pricing-of-options-and-corporate-liabilities/#i_70450

ÉCONOMIE (Définition et nature) - Une science trop humaine ?

  • Écrit par 
  • Bernard GUERRIEN
  •  • 4 849 mots

Dans le chapitre « Théorie économique et autoréalisation  »  : […] Le discours des économistes, leurs prévisions, leurs spéculations se révèlent souvent erronés. Mais ils exercent aussi une influence plus ou moins grande sur les personnes auxquelles ils sont destinés, et dont l'action façonne la vie économique. Aux facteurs relativement stables que sont les goûts, les techniques disponibles, la répartition des ressources viennent s'ajouter, au moment de la décisi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-definition-et-nature-une-science-trop-humaine/#i_70450

FINANCE DE MARCHÉ - Théorie des marchés financiers

  • Écrit par 
  • Emmanuelle GABILLON
  •  • 6 741 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La valorisation des produits dérivés »  : […] La valorisation des produits dérivés utilise, elle aussi, le concept d'AOA qui s'avère être un cadre d'analyse bien adapté à ce type d'actifs. En effet, un produit dérivé est un actif financier adossé à un autre actif que l'on appelle le sous-jacent . Par exemple, une option d'achat sur action est un produit dérivé dont le sous-jacent est une action qui donne le droit à son détenteur d'acheter l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finance-de-marche-theorie-des-marches-financiers/#i_70450

MERTON ROBERT COX (1944-2003)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  •  • 719 mots

L'Américain Robert C. Merton, a reçu le prix Nobel d'économie en octobre 1997, en même temps que son compatriote Myron Scholes, pour avoir élaboré une « méthode d'évaluation des instruments financiers dérivés ». Cette méthode d'évaluation a certainement accéléré la croissance rapide des marchés des instruments financiers dérivés depuis les années 1980 et permis l'amélioration de la gestion des ris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-cox-merton/#i_70450

Pour citer l’article

Françoise PICHON-MAMÈRE, « SCHOLES MYRON (1941- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/myron-scholes/