BLASTOMYCOSES

Mycoses profondes provoquées par deux variétés de champignons assez voisines : Blastomyces dermatitidis, pour la blastomycose nord-américaine (ou maladie de Gilchrist), et Blastomyces brasiliensis, pour la blastomycose sud-américaine (para-coccidioïdomycose, ou maladie de Lutz). La blastomycose nord-américaine est relativement fréquente dans la vallée du Mississippi ; on la retrouve cependant aussi au Mexique et en Amérique centrale. Elle s'est étendue au continent africain (Tunisie, Ouganda, Afrique du Sud).

Les manifestations cliniques sont très voisines dans les deux maladies et réalisent deux formes : dans la forme cutanéo-muqueuse, on trouve des lésions pustulentes, ulcéreuses ou végétantes des parties exposées (face, mains et poignets, pieds et chevilles) et de la muqueuse buccolinguale ; la forme généralisée est marquée par des lésions pulmonaires nodulaires, des lésions osseuses et des atteintes viscérales (foie, prostate). On traite la blastomycose nord-américaine par les amidines aromatiques, l'amphotéricine B, et la blastomycose sud-américaine par les sulfamides et l'amphotéricine B.

—  Jacques BEJOT

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : docteur en médecine, chef de service du laboratoire de microbiologie à l'hôpital de Nanterre

Classification

Pour citer l’article

Jacques BEJOT, « BLASTOMYCOSES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 octobre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/blastomycoses/