MÜNZER, MÜNTZER ou MUNCERUS THOMAS (1489 env.-1525)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dirigeant révolutionnaire, chef religieux de la guerre des Paysans et l'un des protagonistes les plus importants de la Réforme, Thomas Münzer (ou Müntzer, ou Muncerus), fils de bourgeois, est d'abord un prêtre itinérant qui a fait de solides études à Leipzig et qui possède une grande culture classique et patristique, ainsi qu'une connaissance étendue des écrits mystiques et de la littérature joachimite. En 1520, sur la recommandation de Luther, il est nommé à Zwickau en Saxe, où il rejoint les communautés ou conventicules groupés autour de Nicolas Storch et fondés sur l'illuminisme individualiste, sur la docilité à l'Esprit ; il reçoit « l'idée d'une effusion nouvelle des dons pneumatiques de la grâce avant l'imminente fin du monde » (E. Troeltsch). Expulsé en 1521, il retrouve Storch et les autres « prophètes de Zwickau » à Wittenberg, où l'accueillent Carlstadt, sur qui il aura une grande influence, et Melanchthon lui-même. Devenu, en 1523, curé à Allstedt en Thuringe, il institue une liturgie en allemand, la première liturgie en langue vernaculaire demeurée longtemps en usage à Erfurt. Ayant, à Zwickau, appris à « prophétiser », Münzer aspire désormais à réaliser un royaume de Dieu au bénéfice, principalement, du « petit peuple, si brave, si pauvre, si misérable », et qui a tant « soif de la parole de Dieu ». Il constitue à Allstedt une société secrète qu'il prépare à une tâche violente et dangereuse : « Qui ne veut pas du Christ amer, dit-il, mourra pour s'être gavé de miel [...]. Celui qui veut être une pierre d'assise de la nouvelle Église, il faut qu'il risque sa tête [...]. Songez, mes frères, que celui qui, en ces temps périlleux, ne risque pas sa tête n'est pas sûr de posséder la foi. »

Emporté par son élan, Münzer commence à s'en prendre violemment à Luther, notamment [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur d'histoire de l'Alsace à l'université de Strasbourg-II

Classification


Autres références

«  MÜNZER, MÜNTZER ou MUNCERUS THOMAS (1489 env.-1525)  » est également traité dans :

ANABAPTISME

  • Écrit par 
  • Jean SÉGUY
  •  • 1 399 mots

Dans le chapitre « Le spiritualisme de Thomas Müntzer »  : […] L'historiographie traditionnelle, suivant, consciemment ou non, les points de vue polémiques de Luther, considère Thomas Müntzer (1489 env.-1525), comme le premier des anabaptistes. En fait, il semble bien qu'il n'ait jamais pratiqué le baptême des adultes, mais seulement attaqué celui des enfants. Prêtre catholique, puis ministre luthérien, Müntze […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anabaptisme/#i_1193

CARLSTADT ANDREAS RUDOLF BODENSTEIN dit ANDREAS (1480 env.-1541)

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 545 mots

Née des querelles d'interprétation que la traduction des textes sacrés avait suscitées, la doctrine de Carlstadt traduit surtout la volonté d'indépendance qui se manifeste au début du xvi e siècle, en Allemagne, contre le formalisme et l'intransigeance du parti luthérien. Bien qu'il restât attaché au respect de l'ordre, ne prenant parti ni pour le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/carlstadt-andreas-rudolf-bodenstein-dit-andreas/#i_1193

LUTHER MARTIN (1483-1546)

  • Écrit par 
  • Martin BRECHT, 
  • Pierre BÜHLER
  •  • 11 930 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La distinction des deux règnes »  : […] À partir de la dialectique qu'on vient d'esquisser, on peut comprendre que Luther, dans son œuvre de réformateur, ne se cantonne pas dans la sphère privée, mais s'engage de manière multiple dans sa situation, pour développer toutes les implications ecclésiales, éthiques et politiques de sa pensée. Le cadre théologique de cet engagement est donné da […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/martin-luther/#i_1193

MILLÉNARISME

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 3 425 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « De la Réforme à l'époque contemporaine »  : […] Il est plus difficile de suivre le millénarisme après le Moyen Âge. Il fut actif dans certains mouvements de la Réforme protestante, au xvi e siècle, notamment chez les anabaptistes. Le plus typique fut sans doute celui de Thomas Münzer ; ce dernier se sépara de Luther pour rejoindre les paysans allemands révoltés dont il rédigea la charte en 152 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/millenarisme/#i_1193

PAYSANS GUERRE DES

  • Écrit par 
  • Georges LIVET
  •  • 1 727 mots

Dans le chapitre « Une explosion de révoltes »  : […] La guerre présente une foule d'épisodes simultanés mais sans liens positifs ou apparents, dont l'analyse est rendue difficile par suite de l'indigence des sources non engagées, de la partialité des historiens, de l'attraction opérée par certains chefs, apôtres et martyrs, de la diversité régionale enfin. Multipliés après 1480, les signes précurseur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-des-paysans/#i_1193

RÉFORME RADICALE

  • Écrit par 
  • Jean SÉGUY
  •  • 863 mots

À côté de la réforme catholique et de la réforme protestante, qui relèvent toutes deux du type de l'Église, le xvi e  siècle a connu une réforme qui est du type de la secte. On l'appelle troisième réforme, réforme de gauche ( Leftwingers ) ou réforme radicale. Cette dernière expression paraît la plus apte à caractériser ses principes. Il s'agit en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reforme-radicale/#i_1193

RELIGION GUERRES DE

  • Écrit par 
  • Jean DELUMEAU
  •  • 4 619 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « L'Allemagne »  : […] C'est en Allemagne, pays d'origine de la Réforme, que les tensions religieuses provoquèrent au xvi e  siècle les premiers affrontements sanglants. Faut-il inclure la révolte des chevaliers (1522) et celle des paysans (1524-1525) dans le long catalogue des guerres de religion ? Des raisons économiques expliquent partiellement ces deux mouvements. Ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerres-de-religion/#i_1193

Pour citer l’article

Bernard VOGLER, « MÜNZER, MÜNTZER ou MUNCERUS THOMAS (1489 env.-1525) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/munzer-muntzer-muncerus/