MULTITUBERCULÉS ou ALLOTHÉRIENS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Groupe de mammifères fossiles. Les multituberculés apparurent au Trias (ère secondaire) et s'éteignirent au début de l'ère tertiaire. Ce fut le groupe mammalien le plus important au cours de l'ère secondaire, pendant près d'une centaine de millions d'années, sur tous les continents. De petite taille, ces animaux herbivores possédaient une denture de type rongeur et une articulation mandibulaire typiquement mammalienne. Leur cerveau avait, par contre, certainement conservé des caractères reptiliens. Leur extinction brutale au Paléocène reste encore inexpliquée. On peut penser qu'ils sont entrés en compétition écologique avec des mammifères plus évolués, comme les rongeurs et les primates. Leurs relations phylétiques avec les autres mammifères sont encore très discutées. En particulier, leur origine à partir de Morganucodon est de nouveau envisagée par les paléontologistes de même que leurs affinités avec les monotrèmes actuels.

—  Pierre CLAIRAMBAULT

Écrit par :

Classification


Autres références

«  MULTITUBERCULÉS ou ALLOTHÉRIENS  » est également traité dans :

CÉNOZOÏQUE

  • Écrit par 
  • Marie-Pierre AUBRY
  •  • 7 573 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La radiation du Paléocène »  : […] C'est le plancton calcaire qui nous renseigne le mieux sur l'histoire de la diversité océanique durant le Cénozoïque. En effet, les tests (foraminifères planctoniques comme les Globigérines) et les plaques calcaires (coccolithes des coccolithophoridées comme chez Emiliania huxleyi et Coccolithus pelagicus ) qu'il sécrète s'accumulent aux fonds des océan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cenozoique/#i_7382

DOCODONTES

  • Écrit par 
  • Jean-Louis HARTENBERGER
  •  • 1 504 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Adaptation et hypothèse sur les mécanismes morphogénétiques  »  : […] D’évidence, ces acquis adaptatifs ont joué un rôle important pour le succès des mammifères dans les divers milieux après l’extinction des dinosaures à la fin du Crétacé, il y a quelque 65 Ma. Les auteurs de ces découvertes et d’autres scientifiques poussent plus loin l’analyse. Ils constatent qu’il existe chez ces animaux, au niveau de la colonne vertébrale, une « frontière » marquée entre les ré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/docodontes/#i_7382

MAMMIFÈRES

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Robert MANARANCHE, 
  • Pierre-Antoine SAINT-ANDRÉ, 
  • Michel TRANIER
  •  • 10 776 mots
  •  • 19 médias

Dans le chapitre «  Problèmes définitionnels »  : […] L'apparition progressive du « patron structural » des Mammifères au sein de la lignée reptilienne Synapside rend difficile l'estimation d'une « frontière » entre animaux de grade reptilien et Mammifères. Ce problème est lié au caractère paraphylétique du taxon Reptiles (cf. reptiles ). D'où les diverses tentatives de définition du clade « Mammifères », tentatives qui donn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mammiferes/#i_7382

Pour citer l’article

Pierre CLAIRAMBAULT, « MULTITUBERCULÉS ou ALLOTHÉRIENS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 11 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/multitubercules-allotheriens/