Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MULTIPLICATION VÉGÉTATIVE

Greffe végétale

Greffe végétale

Sous le vocable « multiplication végétative » se retrouve tout type de reproduction des plantes ne faisant pas intervenir le phénomène sexuel, c'est-à-dire, en définitive, tout le mode de reproduction conservant l'ensemble de l'information génétique du végétal de départ et constituant, de ce fait, ce qu'on appelle un clone. Dans les conditions naturelles, ce type de multiplication est extrêmement fréquent chez les végétaux tant inférieurs que supérieurs où il est parfois très efficace : stolons ou rhizomes des Graminées, tubercules des pommes de terre. Il est aussi largement utilisé en horticulture (greffes) ou au laboratoire (culture de tissus).

Modes de multiplication sans sexualité

Les modes de multiplication sans sexualité sont très divers dans tous les groupes végétaux. Outre le cas de bipartition intervenant chez les organismes monocellulaires ou lors d'étapes unicellulaires du cycle d'alternance de générations, on peut distinguer de nombreuses modalités : ce peut être par fragmentation de l'individu, soit après une coupure naturelle, par exemple une mortification, isolant l'extrémité d'un stolon (fraisier, ), un tubercule (pomme de terre), un sclérote (Champignons), soit après une intervention de l'homme en vue de réaliser des cultures clonales à partir d'un individu présentant des propriétés données (cultures de levures, utilisées pour les fermentations ou la production d'antibiotiques ; bouturage, greffage en horticulture) ; ce peut être aussi par formation, dans le végétal, de cellules ou groupes de cellules, d'organes ou groupes d'organes plus ou moins différenciés se séparant du végétal d'une manière naturelle ; bulbilles des Fougères et de quelques Angiospermes ; propagules, kystes de végétaux inférieurs, téleutospores de Champignons, graines dont l'embryon est formé, sans fécondation, à partir de certaines cellules du sporophyte, du nucelle par exemple, et dites apomictiques, ou à partir d'une cellule du gamétophyte non réduit... ; enfin, ce peut être par élaboration chez les végétaux inférieurs de cellules, encore plus spécialisées, nécessitant des remaniements très importants à l'intérieur d'une cellule dont la membrane, devenue déhiscente, laisse échapper les cellules néoformées munies de flagelles (zoospores, particulièrement adaptées au milieu aquatique) ou non (aplanospores).

Multiplication par stolon

Multiplication par stolon

Feuille de Kalanch. marmorata avec bulbilles

Feuille de Kalanch. marmorata avec bulbilles

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur honoraire à la faculté des sciences d'Orsay.

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Greffe végétale

Greffe végétale

Multiplication par stolon

Multiplication par stolon

Feuille de Kalanch. marmorata avec bulbilles

Feuille de Kalanch. marmorata avec bulbilles

Autres références

  • ADVENTIFS ORGANES

    • Écrit par Robert GORENFLOT
    • 327 mots

    Un organe végétatif est qualifié d'adventif quand, s'ajoutant secondairement à d'autres organes du même type, il est d'une autre origine et occupe une position différente. Par exemple, les racines adventives peuvent apparaître le long de tiges en place : crampons du lierre, racines des rhizomes,...

  • AQUACULTURE

    • Écrit par Lucien LAUBIER
    • 11 440 mots
    • 8 médias
    Ladécouverte chez Porphyra de l'existence d'une multiplication végétative par monospores a modifié les pratiques culturales, puisqu'elle permet un réensemencement autonome des filets. C'est ainsi qu'on superpose souvent, en mer, plusieurs filets vierges au-dessus de filets ensemencés, au...
  • BASIDIOMYCÈTES

    • Écrit par Patrick JOLY
    • 6 427 mots
    • 4 médias
    ...dans quelques cas, par une couronne de filaments périphériques. Ce stade urédien, qui peut se répéter plusieurs fois, représente une période d'intense multiplication végétative, permettant de nombreuses contaminations secondaires et le développement de l'épidémie au sein des populations de plantes hôtes....
  • BOURGEONS

    • Écrit par Louis GENEVÈS, Paul ROLLIN
    • 2 967 mots
    Pour différents besoins (horticulture, industrie papetière...), il est important de multiplier végétativement certains plants qui présentent des caractères déterminés. On évite ainsi la variation génétique qui accompagne la reproduction sexuée.
  • Afficher les 18 références

Voir aussi