MULTIPLICATION VÉGÉTATIVE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sous le vocable « multiplication végétative » se retrouve tout type de reproduction des plantes ne faisant pas intervenir le phénomène sexuel, c'est-à-dire, en définitive, tout le mode de reproduction conservant l'ensemble de l'information génétique du végétal de départ et constituant, de ce fait, ce qu'on appelle un clone. Dans les conditions naturelles, ce type de multiplication est extrêmement fréquent chez les végétaux tant inférieurs que supérieurs où il est parfois très efficace : stolons ou rhizomes des Graminées, tubercules des pommes de terre. Il est aussi largement utilisé en horticulture (greffes) ou au laboratoire (culture de tissus).

Greffe végétale

Greffe végétale

Photographie

Le greffage est une technique qui consiste à insérer dans les tissus d'un végétal un autre végétal en vue de les unir. Le sujet servant de support est appelé le porte-greffe et celui qui est greffé le greffon. 

Crédits : De Agostini

Afficher

Modes de multiplication sans sexualité

Les modes de multiplication sans sexualité sont très divers dans tous les groupes végétaux. Outre le cas de bipartition intervenant chez les organismes monocellulaires ou lors d'étapes unicellulaires du cycle d'alternance de générations, on peut distinguer de nombreuses modalités : ce peut être par fragmentation de l'individu, soit après une coupure naturelle, par exemple une mortification, isolant l'extrémité d'un stolon (fraisier, ), un tubercule (pomme de terre), un sclérote (Champignons), soit après une intervention de l'homme en vue de réaliser des cultures clonales à partir d'un individu présentant des propriétés données (cultures de levures, utilisées pour les fermentations ou la production d'antibiotiques ; bouturage, greffage en horticulture) ; ce peut être aussi par formation, dans le végétal, de cellules ou groupes de cellules, d'organes ou groupes d'organes plus ou moins différenciés se séparant du végétal d'une manière naturelle ; bulbilles des Fougères et de quelques Angiospermes ; propagules, kystes de végétaux inférieurs, téleutospores de Champignons, graines dont l'embryon est formé, sans fécondation, à partir de certaines cellules du sporophyte, du nucelle par exempl [...]

Multiplication par stolon

Multiplication par stolon

Diaporama

Deux exemples de multiplication végétative par stolon 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Feuille de Kalanch. marmorata avec bulbilles

Feuille de Kalanch. marmorata avec bulbilles

Dessin

Bulbilles développées sur la marge d'une feuille de Kalanchœ marmorata. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages



Médias de l’article

Greffe végétale

Greffe végétale
Crédits : De Agostini

photographie

Multiplication par stolon

Multiplication par stolon
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Feuille de Kalanch. marmorata avec bulbilles

Feuille de Kalanch. marmorata avec bulbilles
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Phylanthus amarus : rameaux

Phylanthus amarus : rameaux
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin





Écrit par :

  • : professeur honoraire à la faculté des sciences d'Orsay.

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

René NOZERAN, « MULTIPLICATION VÉGÉTATIVE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/multiplication-vegetative/