STOLON

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un stolon est un organe adapté à la multiplication végétative d'une espèce végétale, consistant en une tige grêle, poussant horizontalement, et terminée par un bourgeon susceptible, lorsqu'il touche le sol, de s'enraciner pour produire un nouveau pied ; celui-ci produit à son tour des stolons, et se sépare après un certain temps de la plante mère. À cette description correspondent les divers fraisiers (stolons ou coulants), des épervières, des joubarbes. Certains botanistes appellent par extension stolons les organes plus proprement désignés par « tiges radicantes », qui sont des rameaux rampants s'enracinant de place en place, mais sans séparation avec la plante mère : cas des ronces (bien connu !), des forsythias, de l'herbe-aux-écus ou lysimaque nummulaire, du lamier jaune, réalisant une sorte de marcottage naturel. Parfois, sur les parties souterraines, se forment des organes comparables aux stolons : il s'agit des drageons, que montrent certains arbres, les peupliers, par exemple, ou les agaves.

Joubarbe des toits

Joubarbe des toits

photographie

Sempervivum tectorum L., la joubarbe des toits (famille des Crassulaceae), est une plante vivace à feuilles disposées en rosette, chaque rosette mourant après la floraison. Très répandue dans les montagnes d'Europe, facile à cultiver et prolifique, on la mettait autrefois sur les toits de... 

Crédits : Istituto Geografico De Agostini

Afficher

—  Jacques DAUTA

Écrit par :

Classification


Autres références

«  STOLON  » est également traité dans :

MULTIPLICATION VÉGÉTATIVE

  • Écrit par 
  • René NOZERAN
  •  • 1 790 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Modes de multiplication sans sexualité »  : […] Les modes de multiplication sans sexualité sont très divers dans tous les groupes végétaux. Outre le cas de bipartition intervenant chez les organismes monocellulaires ou lors d'étapes unicellulaires du cycle d'alternance de générations, on peut distinguer de nombreuses modalités : ce peut être par fragmentation de l'individu, soit après une coupure naturelle, par exemple une mortification, isolan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/multiplication-vegetative/#i_19237

PLANTES

  • Écrit par 
  • Marie POTAGE, 
  • Arnaud VAN HOLT
  •  • 6 774 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Reproduction asexuée »  : […] De nombreuses plantes engendrent des descendants par reproduction asexuée, principalement par multiplication végétative . Certaines utilisent simplement la capacité d’enracinement de leurs organes, réalisant de cette manière un marcottage ou un bouturage. C’est ainsi que de nombreuses plantes à rhizome, comme les roseaux, finissent par se séparer du pied parental vieillissant qui dégénère et disp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plantes/#i_19237

TIGE, botanique

  • Écrit par 
  • Delphine CARTIER, 
  • Didier LAVERGNE
  •  • 2 637 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les tiges grêles »  : […] Elles présentent un diamètre très faible par rapport à leur longueur. Les lianes ne restent dressées que si elles s'accrochent à un support (lierre, Araliacées), ou s'enroulent autour (houblon, Cannabacées). Elles sont surtout répandues chez les Angiospermes. Les stolons sont des tiges grêles couchées sur le sol, aux longs entre-nœuds et à feuilles réd […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tige-botanique/#i_19237

Pour citer l’article

Jacques DAUTA, « STOLON », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/stolon/