MOON MOUVEMENT DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Organisation et diffusion

Le mouvement mooniste présente tous les traits de ce que les sociologues appellent un « mouvement de masse » et une « institution totalitaire ». Mouvement de masse, il établit une coupure radicale entre dirigeants et membres ordinaires, les seconds exécutant simplement les ordres reçus des premiers. Le pouvoir s'exerce, dans le moonisme, de haut en bas ; chaque échelon intermédiaire dispose de plus de pouvoir au fur et à mesure qu'on s'élève dans l'échelle hiérarchique, mais aucun ne jouit d'un pouvoir propre. Au sommet, le fondateur possède un pouvoir discrétionnaire, qui relève du genre charismatique et s'applique à tous les domaines. Les dirigeants internationaux, qui sont nommés par lui et qui l'entourent, transmettent ses ordres aux dirigeants nationaux, et ces derniers aux responsables locaux, qui les imposent aux membres. Dirigeants ou responsables sont nommés et révocables par les échelons supérieurs, jamais élus. Institution totalitaire, le moonisme vise à placer tous ses membres dans la même situation, à l'abri des influences extérieures, dans un genre de vie aux modalités minutieusement définies par les instances qualifiées. Ainsi, le mouvement moon fonctionne à la fois comme une Église (distribution pyramidale du pouvoir, du savoir et des rôles) et comme un ordre religieux (vie sous un même toit, selon un règlement).

Tous les membres se voient encouragés à consacrer leur activité – à plein temps – au mouvement, à lui offrir tous leurs biens et revenus, à vivre en commun. Cependant, certains d'entre eux – les gens précédemment mariés, en particulier – peuvent vivre plus librement, hors des communautés. Le prosélytisme, le travail au profit du groupe, la formation religieuse et le culte occupent les adeptes dans leurs heures de veille, selon des procédures et un règlement stricts. L'activisme et l'ascétisme (sommeil et nourriture réduits, confort sommaire), caractéristiques du mouvement, entretiennent un rapport avec les concepts de « rachat », de « perfectionnement » et de « responsabilité personnelle » – concepts qui sont propre [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

  • : docteur ès lettres et sciences humaines, maître de recherche au C.N.R.S., chargé de conférences à l'École des hautes études en sciences sociales

Classification


Autres références

«  MOON MOUVEMENT DE  » est également traité dans :

AMÉRIQUE LATINE - Rapports entre Églises et États

  • Écrit par 
  • Jean Jacques KOURLIANDSKY
  •  • 6 706 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Les réactions à l'encontre des nouveaux venus »  : […] Les régimes autoritaires et conservateurs latino-américains ont bien accueilli ces mouvements, indifférents aux réalités sociales et pour certains anticommunistes militants. Le pentecôtisme a ainsi fortement progressé au Chili après le coup d'État du général Pinochet. Les militaires uruguayens accordèrent quant à eux des facilités à Sun Myung Moon qui cherchait un point d'ancrage en Amérique lati […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-latine-rapports-entre-eglises-et-etats/#i_82832

SECTES

  • Écrit par 
  • Louis HOURMANT, 
  • Jean SÉGUY
  •  • 9 487 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L’exotisme sectaire entre contre-culture et réaction »  : […] Au début des années 1970 commence une deuxième période, caractérisée par la floraison de ce qu'on appelle alors les « nouvelles sectes », qui apparaissent dans le sillage de la contre-culture américaine, même si c'est de manière parfois réactive contre quelques-uns des idéaux et des valeurs visés par celle-ci. Ce phénomène concerne d'abord le continent nord-américain ; il ne touchera l'Europe qu' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sectes/#i_82832

Pour citer l’article

Jean SÉGUY, « MOON MOUVEMENT DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mouvement-de-moon/