ROCHEUSES MONTAGNES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Les Rocheuses au Canada

Les Rocheuses au Canada
Crédits : Cosmo Condina/ The Image Bank/ Getty Images

photographie

Parc national de Yellowstone, Wyoming

Parc national de Yellowstone, Wyoming
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Old Faithful

Old Faithful
Crédits : Wisanu Boonrawd/ Shutterstock

photographie


Les montagnes Rocheuses sont la chaîne la plus puissante de l'Amérique du Nord. Elles forment un gigantesque bourrelet de 3 000 kilomètres de longueur, qui possède une série de sommets dépassant 4 000 mètres. Cette immense barrière, division naturelle du territoire, joue un peu le même rôle que les Alpes en Europe : frontière d'État franchie par les grandes voies de communication, généreux château d'eau pourvu de vastes barrages fournissant d'importantes quantités d'hydro-électricité, lieu de tourisme célèbre pour ses parcs nationaux et ses stations de ski. Elle est en outre un remarquable réservoir de richesses minières et forestières. Les Rocheuses dominent directement les grandes plaines à l'est et de vastes plateaux de laves désertiques vers l'ouest, qui s'étendent jusqu'aux cordillères côtières.

Les différentes parties des montagnes Rocheuses

Au nord, la partie canadienne des Rocheuses est formée de couches sédimentaires plissées et soulevées ; elle présente de grandes dislocations et des formes extrêmement variées. Les points culminants sont le mont Columbia (3 747 m) et le mont Robson (3 954 m). Les sommets ont souvent un aspect aplani ; l'érosion glaciaire a puissamment imprimé sa marque, laissant de vastes cirques et des auges profondes. Les plus hautes terres portent encore de petits glaciers. Froide, humide et boisée, cette chaîne a peu de ressources minières et seuls les terrains crétacés contiennent quelques bassins miniers exploitables. Dans l'ensemble, peu d'habitants vivent dans ces montagnes inhospitalières ; il existe cependant une série de petites villes le long des vallées, notamment dans le Sud.

Les Rocheuses au Canada

Les Rocheuses au Canada

Photographie

Paysage du Banff National Park, au pied des montagnes Rocheuses, au Canada. 

Crédits : Cosmo Condina/ The Image Bank/ Getty Images

Afficher

Aux États-Unis, on distingue trois grandes divisions dans les Rocheuses. Au nord, jusqu'à la latitude des sources du Missouri, on retrouve les caractéristiques des Rocheuses canadiennes : chaînes confuses ne dépassant guère 2 000 à 3 000 mètres d'altitude, avec quelques sommets plus élevés ; les dislocations tectoniques sont importantes [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  ROCHEUSES MONTAGNES  » est également traité dans :

ALBERTA PROVINCE D'

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 652 mots
  •  • 2 médias

Située à l'extrémité ouest des Prairies canadiennes, l'Alberta est, par sa superficie (661 185 km 2 ), la quatrième province du pays ; elle comptait, en 2006, 3,29 millions d'habitants. On peut la diviser en six régions. – L'Alberta du Sud comprend la zone des prairies du sud de la Red Deer jusqu'à la frontière, à l'est, au-delà de Lethbridge. Elle est constituée de plain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/province-d-alberta/#i_25549

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géologie

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • René BLANCHET, 
  • Jacques BOURGOIS, 
  • Jean-Louis MANSY, 
  • Bernard MERCIER DE LÉPINAY, 
  • Jean-François STEPHAN, 
  • Marc TARDY, 
  • Jean-Claude VICENTE
  •  • 24 175 mots
  •  • 21 médias

Dans le chapitre « Le domaine cordillérain »  : […] C'est dans l'ouest des États-Unis que le domaine cordillérain prend toute son ampleur. Malgré l'extension récente et spectaculaire du Basin and Range, qui individualise la région dite Grand Bassin, on y distingue deux parties principales : –  un autochtone cordillérain, où la tectonique compressive laramienne du Paléocène (60 Ma) est à l'origine du chevauchement de vastes pa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-structure-et-milieu-geologie/#i_25549

AMÉRIQUE (Structure et milieu) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Danièle LAVALLÉE, 
  • Catherine LEFORT
  •  • 18 005 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « L'environnement arctique au Pléistocène. Les voies de migration »  : […] Dans la mesure où la plupart des préhistoriens s'accordent aujourd'hui pour faire venir du nord-ouest, c'est-à-dire de Sibérie, les premiers occupants de l'Amérique, il est alors essentiel de pouvoir reconstituer l'environnement nordique américain et de connaître l'importance et le moment des transformations ayant, depuis une centaine de milliers d'années, affecté la région. C'est en effet de cet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amerique-structure-et-milieu-geographie/#i_25549

CANADA - Cadre naturel

  • Écrit par 
  • Pierre DANSEREAU, 
  • Henri ROUGIER
  •  • 5 731 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Zones alpines »  : […] La végétation des zones alpines des Rocheuses et des hauts sommets laurentiens et appalachiens ressemble beaucoup, surtout au voisinage des glaciers, à la toundra arctique. Elle bénéficie toutefois de températures plus variables, de pluies plus abondantes et de sols généralement plus profonds. Dans les Rocheuses, les pelouses sont souvent des prairies. Le mouflon, la chèvre de montagne y remplacen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canada-cadre-naturel/#i_25549

DENVER

  • Écrit par 
  • Laurent VERMEERSCH
  •  • 849 mots
  •  • 1 média

Située à 1 609 mètres d’altitude – soit 1 mile, ce qui lui vaut son surnom de Mile High City – sur la zone de contact entre les montagnes Rocheuses et les grandes plaines de la prairie, l’agglomération de Denver (3,4 millions d’habitants en 2016, dont 693 000 dans la ville de Denver) est la plus élevée des États-Unis. Ville de la Sun Belt, elle est la capitale du Colorado et compte parmi les vill […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/denver/#i_25549

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Laurent VERMEERSCH
  •  • 19 932 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Des Rocheuses au Pacifique »  : […] À l'ouest des Grandes Plaines commence la puissante masse des Cordillères occidentales, qui se poursuivent au Canada et au Mexique et occupent environ 30 p. 100 de la surface de l'Amérique du Nord. C'est une zone complexe par son relief, par les roches qui la constituent, par les étapes de sa formation. De nombreux volcans et des tremblements de terre occasionnels témoignent d'une orogénie toujour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-le-territoire-et-les-hommes-geographie/#i_25549

FAR WEST

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN
  •  • 2 780 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Définition géographique et historique »  : […] Les limites topographiques sont fort imprécises, dans la mesure où le Far West couvre l'espace situé entre le Middle West, à l'est, et la côte du Pacifique, à l'ouest. Il correspond donc à peu près aux États ou parties d'États situés dans les montagnes Rocheuses, ainsi qu'à leurs prolongements au contact des plaines, dans les deux Dakotas, et la partie occidentale du Nebraska entre la frontièr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/far-west/#i_25549

GLACIERS

  • Écrit par 
  • François ARBEY, 
  • Louis LLIBOUTRY
  •  • 12 998 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Glaciers des cordillères américaines »  : […] Le sud de l'Alaska compte 90 000 kilomètres carrés de champs de glace, glaciers composés et de piémont (parmi ces derniers, le glacier Malaspina, d'environ 2 000 kilomètres carrés, entièrement en zone d'ablation). Sur le versant sud de la cordillère de la Côte (60 0 de latitude nord), des précipitations supérieures à 3 mètres d'eau par an abaissent la ligne d'équilibre à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/glaciers/#i_25549

GRAND LAC SALÉ

  • Écrit par 
  • Jacques SOPPELSA
  •  • 164 mots
  •  • 1 média

Au contact de la sierra Nevada et des grands plateaux du centre des montagnes Rocheuses (Columbia, Grand Bassin, Colorado) se multiplient, élément original de diversification des paysages, les formes de cuvettes intérieures. La plus importante, véritable playa de plus de 220 kilomètres de longueur, développée au nord du Grand Bassin (Nevada), est occupée aujourd'hui, dans son secteur occidental, p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grand-lac-sale/#i_25549

PLAINES CENTRALES ou GRANDES PLAINES, États-Unis

  • Écrit par 
  • Jacques SOPPELSA
  •  • 974 mots

Milieu géographique le plus vaste de l'ensemble du continent nord-américain, les Plaines centrales s'étirent sans interruption fondamentale du littoral du golfe du Mexique aux domaines arctiques frangeant le territoire canadien. L'altitude moyenne est de l'ordre de 280 mètres. Les paysages sont généralement monotones. On a même pu localement évoquer un « immense lac gelé ». Cette platitude se conj […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plaines-centrales-grandes-plaines/#i_25549

RÍO GRANDE

  • Écrit par 
  • Donald Dilworth BRAND, 
  • Robert H. SCHMIDT Jr.
  •  • 1 743 mots

Fleuve d'Amérique du Nord, le Río Grande, baptisé Río Bravo (ou encore Río Bravo del Norte) par les Mexicains, fait la frontière entre l'État américain du Texas et le Mexique. Né à plus de 3 700 mètres d'altitude dans les montagnes Rocheuses, le Río Grande traverse des steppes et des déserts, puis arrose de riches régions agricoles avant de se jeter dans le golfe du Mexique. Il parcourt ain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rio-grande/#i_25549

ROCHES (Déformations) - Charriages et chevauchements

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN
  •  • 3 198 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Les charriages dans l'espace et dans le temps »  : […] Si les chevauchements sont présents dans toutes les chaînes de montagnes, les charriages se rencontrent essentiellement dans les chaînes de collision dont l'exemple est fourni par les chaînes alpines issues de la Téthys, cet océan aujourd'hui disparu qui séparait, pendant le Secondaire et le Tertiaire ancien, l'ensemble des continents aujourd'hui septentrionaux des continents aujourd'hui méridion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roches-deformations-charriages-et-chevauchements/#i_25549

SALT LAKE CITY

  • Écrit par 
  • Laurent VERMEERSCH
  •  • 993 mots
  •  • 1 média

Ville américaine de 200 000 habitants en 2017 (1,2 million dans l’agglomération) située à l’ouest des États-Unis et capitale de l’État d’Utah, Salt Lake City occupe un site de contact, à 1 300 mètres d’altitude, entre les monts Wasatch, bordure occidentale des Rocheuses, à l’est, et le désert du Grand Lac Salé, frange orientale des hauts plateaux du désert du Grand Bassin des États-Unis, à l’oues […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/salt-lake-city/#i_25549

Voir aussi

Pour citer l’article

Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, Catherine LEFORT, « ROCHEUSES MONTAGNES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/montagnes-rocheuses/