MONNAIEHistoire de la monnaie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les Temps modernes et l'époque contemporaine

L'époque moderne : or et argent

C'est la quête de l'or – et aussi de l'argent – qui fut l'un des ressorts principaux des grands voyages d'exploration du xve siècle : ceux des Portugais, vers le Rio de Ouro (confondu avec le Sénégal, 1436) et la côte de Guinée ; de Colomb vers Cipango et le Japon, qui se révélèrent être l'Amérique, mais lui apportèrent néanmoins le métal désiré. Dès Noël 1492, l'or natif était en effet découvert dans l'actuelle Haïti, où « les chrétiens qui se trouvaient déjà à terre troquaient des quantités d'or inouïes, en échange de n'importe quoi ». Les étapes suivantes consistèrent d'abord à transférer en Europe l'or accumulé par les Indiens au cours des siècles passés, soit trente à trente-cinq tonnes au total en vingt-cinq ans, dont 90 p. 100 provenant des îles, puis à exploiter l'argent du Mexique à partir de 1546, du Pérou surtout après 1575, et l'or de Buritica, qui fit la prospérité de Carthagène. L'or et l'argent permirent à l'Amérique coloniale, pendant trois siècles, d'importer à grands frais les produits de la péninsule Ibérique ; dans les exportations américaines, que les stricts contrôles du Monopole rendaient à peu près exactement équivalentes aux importations, l'or et l'argent représentaient 90 à 95 p. 100 de la valeur totale, soit, sur trois siècles, peut-être, 70 000 tonnes en équivalent-argent.

Parvenus à Séville dont ils fondaient la prospérité, les métaux précieux, jusqu'à la fin du xvie siècle, ont également contribué à enrichir l'Espagne, par les foires de Valladolid et par le circuit officiel de la cour de Madrid, qui prélevait 20 p. 100. Ensuite, l'argent et l'or furent rapidement attirés vers le Portugal et Anvers, pour équilibrer les échanges industriels espagnols et le trafic provenant de l'océan Indien. Ce trafic, contrôlé par les Portugais, poursuivait de son côté l'apport traditionnel de l'or africain : le Mozambique exporta, au xvie siècle, une quantité égale à environ la moitié de l'or américain, soit près de 10 p. 100 du total des [...]


Médias de l’article

Denier romain

Denier romain
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Monnaie : poids des monnaies utilisées dans le Péloponnèse et en Attique

Monnaie : poids des monnaies utilisées dans le Péloponnèse et en Attique
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Tétradrachme de Syracuse

Tétradrachme de Syracuse
Crédits : Istituto Geografico De Agostini

photographie

Statère en or de Philippe de Macédoine

Statère en or de Philippe de Macédoine
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Tous les médias



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 15 pages




Écrit par :

  • : ancien élève de l'École normale supérieure, directeur d'études à l'École pratique des hautes études, ancien rapporteur général du Haut Comité de la langue française

Classification


Autres références

«  MONNAIE  » est également traité dans :

MONNAIE - Théorie économique de la monnaie

  • Écrit par 
  • Patrick VILLIEU
  •  • 7 464 mots
  •  • 2 médias

L'analyse économique des phénomènes monétaires regroupe deux traditions distinctes quoique sans doute moins antagoniques qu'on ne les présente parfois. La première, dont il sera plus particulièrement question ici, traite de la monnaie dans un cadre spécifiquement économique, ce qui n'exclut pas de vigoureuses polémiques sur la nature de la monnaie ou la politique monétaire. La seconde conception, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monnaie-theorie-economique-de-la-monnaie/

LA SIGNIFICATION SOCIALE DE L'ARGENT (V. A. Zelizer)

  • Écrit par 
  • Frédéric LEBARON
  •  • 1 001 mots

La traduction de The Social Meaning of Money, publié aux États-Unis en 1994 (coll. Liber, Seuil, 2005), permet au public francophone d'accéder directement à ce qui est devenu un « classique » de la nouvelle sociologie économique américaine, consacré à la question, centrale en cette période de « marchandisation » généralisée, des usages sociaux de l'argent.On trouve tout d'abord […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-signification-sociale-de-l-argent/#i_462

PAIEMENT ET MONNAIE ÉLECTRONIQUES

  • Écrit par 
  • Marianne VERDIER
  •  • 4 132 mots

Dans les économies contemporaines, la monnaie est essentiellement détenue sous forme scripturale dans les comptes de dépôt gérés par les banques, et sous forme fiduciaire. Le terme fiduciaire indique que les pièces et les billets en circulation dans l’économie n’ont aucune valeur intrinsèque sur le marché des produits. Leur valeur est gagée sur la confian […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/paiement-et-monnaie-electroniques/#i_462

RELATIONS MONÉTAIRES INTERNATIONALES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Francis DEMIER
  •  • 540 mots

1821 Instauration de l'étalon or en Angleterre quelques années après l'adoption de l'Act de Lord Liverpool (1816).Années 1870 L'or devient la base des relations monétaires de l'Europe de l'Ouest.1888 Premiers emprunts russes auprès de la France.1914 Suspension de l'étalon or par les belligérants. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/relations-monetaires-internationales-reperes-chronologiques/#i_462

BÂLE ACCORDS DE (1972)

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC
  •  • 299 mots

Le 24 avril 1972, les accords monétaires de Bâle sont signés. Ils mettent en place l'une des propositions du plan rédigé par l'équipe réunie autour de Pierre Werner, Premier ministre luxembourgeois de l'époque, proposant de parvenir par étapes à la création d'une Union économique et monétaire. C'est alors la création du fameux serpent monétaire européen, la première tentative européenne de stabili […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accords-de-bale/#i_462

AFTALION ALBERT (1874-1956)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 195 mots

Né en Bulgarie, mort à Genève, Aftalion a enseigné successivement aux universités de Lille et de Paris. On lui doit une œuvre abondante et plusieurs contributions importantes à la théorie économique moderne. Dans son ouvrage Les Crises périodiques de surproduction (1913), il montre comment celles-ci sont les conséquences non de phénomènes monétaires mais de l'inertie du marché et d'erreurs de pré […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-aftalion/#i_462

AGLIETTA MICHEL (1938- )

  • Écrit par 
  • Yamina TADJEDDINE
  •  • 1 083 mots
  •  • 1 média

Penseur du capitalisme et de la monnaie, Michel Aglietta est un chercheur, un pédagogue et un expert reconnu des économistes, des historiens et des anthropologues, mais aussi des politiciens et des syndicalistes de toute tendance . Né dans une famille modeste d’immigrés italiens en 1938 à Chambéry, il intègre l’École polytechnique en 1959, puis entre à l’Institut national de la statistique et des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-aglietta/#i_462

AGRÉGAT ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Marc PÉNIN
  •  • 1 482 mots

Dans le chapitre « Les principaux agrégats »  : […] Le plus global des agrégats est le produit intérieur brut (P.I.B.) qui peut être interprété – et calculé – de trois façons différentes : comme la somme des valeurs ajoutées créées dans l'économie (approche par la production) ; comme l'ensemble des biens de consommation et d'investissement utilisés dans l'économie (approche par les emplois ou la demande où le P.I.B. représente la somme des agréga […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/agregat-economique/#i_462

ALLAIS MAURICE (1911-2010)

  • Écrit par 
  • Françoise PICHON-MAMÈRE
  • , Universalis
  •  • 1 312 mots

C'est un économiste français aussi brillant que peu consensuel qui s'est éteint le 9 octobre 2010 à Paris. Participant en 1947 à la première réunion de la très libérale Société du Mont-Pèlerin, partisan de l'Algérie française qui dénonçait le « génocide » commis à l'encontre des Français d'Algérie et des musulmans pro-français, critique acerbe du « libre-échangisme aveugle » défendu à l'O.M.C. co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-allais/#i_462

AN ENQUIRY INTO THE NATURE AND EFFECTS OF THE PAPER CREDIT OF GREAT BRITAIN, Henry Thornton - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jérôme de BOYER
  •  • 1 029 mots

Évangéliste, banquier et économiste, Henry Thornton (1760-1815) entra au Parlement britannique à vingt-deux ans (1782) et y siégea jusqu'à sa mort. Il soutenait le gouvernement tory du second Pitt et s'illustra dans les débats de politique monétaire et financière. C'est pour défendre la décision prise en 1797 de suspendre la convertibilité en or et en argent des billets de la Banque d'Angleterre q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/an-enquiry-into-the-nature-and-effects-of-the-paper-credit-of-great-britain/#i_462

ANTHROPOLOGIE ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Maurice GODELIER
  •  • 5 144 mots

Dans le chapitre « Les formes d'échange »  : […] Le principe essentiel des échanges est la réciprocité sous la forme de dons et de contre-dons (Mauss, Essai sur le don , forme archaïque de l'échange , 1924). La compétition entre individus et groupes consiste fréquemment à mettre l'adversaire dans l'impossibilité de « rendre la pareille », à le transformer en « obligé » ou même à lui faire « perdre la face » en l'anéantissant sous l'ampleur des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthropologie-economique/#i_462

ARAI HAKUSEKI (1657-1725)

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU
  •  • 520 mots

Savant et homme d'État japonais, conseiller et précepteur des sixième et septième shōgun Tokugawa, Ienobu et Ietsugu. Fils d'un modeste officier au service du shōgun , Arai Hakuseki préféra se consacrer aux études ; il vivait dans la pauvreté, lorsque son maître et ami Kinoshita Jun'an le proposa comme précepteur d'Ienobu, daimyō de Kōfu, appartenant à l'une des branches cadettes de la famille T […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arai/#i_462

ARRIVÉE DE L'EURO

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC
  •  • 240 mots
  •  • 1 média

Le 1 er  janvier 2002, dans douze pays de l'Union européenne, 300 millions de consommateurs découvrent les pièces et les billets de la monnaie qui leur servira désormais d'instrument de paiement commun, l'euro. Trois ans après sa naissance juridique et financière, l'euro fiduciaire concrétise une aventure débutée le 22 mars 1971 avec le rapport Werner, qui prévoyait sa création. Le deutsche Mark ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/arrivee-de-l-euro/#i_462

ASSIGNATS

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  •  • 490 mots
  •  • 1 média

Le 2 novembre 1789, l'Assemblée constituante décide que les biens du clergé seront « mis à la disposition de la nation » pour rembourser la dette de l'État. Mais il est nécessaire de mobiliser ce capital évalué à quelque trois milliards de livres. Le 19 décembre, l'Assemblée crée une Caisse de l'extraordinaire chargée d'aliéner les biens du clergé. En attendant la vente, la Caisse émettra des assi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/assignats/#i_462

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE (B.C.E.)

  • Écrit par 
  • Jézabel COUPPEY
  •  • 1 122 mots

La Banque centrale européenne (B.C.E.) est entrée en fonction le 1 er  juillet 1998, quelques mois avant l'ultime phase de l'union monétaire (la troisième phase de l'Union économique et monétaire selon le traité sur l'Union européenne signé à Maastricht en 1992), marquée par le basculement à l'euro des marchés financiers et la mise en œuvre de la politique monétaire unique. Ce n'est d'ailleurs qu' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-centrale-europeenne/#i_462

BANQUE - Économie de la banque

  • Écrit par 
  • Emmanuelle GABILLON, 
  • Jean-Charles ROCHET
  •  • 7 880 mots
  •  • 4 médias

Les banques sont les établissements financiers qui collectent les dépôts du public (en particulier les dépôts à vue) et qui accordent des crédits aux entreprises et aux ménages. Elles font partie, au même titre que les sociétés d'assurance et les organismes de placement collectif en Bourse, de ce que les économistes appellent les intermédiaires financiers. Ces derniers ont pour fonction de collec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-economie-de-la-banque/#i_462

BANQUE - Histoire de l'institution bancaire

  • Écrit par 
  • Patrice BAUBEAU
  •  • 6 502 mots

Dans le chapitre « Change monétaire »  : […] Le change monétaire forme dans tous les cas l'une des raisons d'être essentielles des banques, et qui a tendu à se renforcer en raison de l'enjeu croissant qu'a représenté l'accès à la liquidité dans les sociétés développées et du fait de la quasi-disparition de la monnaie exogène, c'est-à-dire non créée ou validée par le système bancaire lui-même. Les expériences commerciales sont ici particuliè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banque-histoire-de-l-institution-bancaire/#i_462

BANQUES CENTRALES

  • Écrit par 
  • Sylvie DIATKINE
  •  • 6 873 mots
  •  • 1 média

Les banques centrales ont d'abord été des banques commerciales dotées d'une charte et de privilèges plus ou moins étendus d'émission de billets en échange du financement de la dette publique. Cependant, en même temps que leurs fonctions, leur définition a évolué. À mesure que se développait l'usage de la monnaie scripturale émise par les différentes banques, la banque centrale est devenue la « ba […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/banques-centrales/#i_462

BIEN, sociologie

  • Écrit par 
  • Michel LALLEMENT
  •  • 626 mots
  •  • 1 média

La science économique a longtemps revendiqué avec succès le monopole légitime de l’analyse des biens. Dans sa version dominante, elle rend compte de la production et de l’appropriation d’un bien privé, qu’il s’agisse d’une tomate ou d’un soin dentaire, en suivant les règles d’une institution, le marché, auquel elle prête la faculté d’allouer les ressources de façon optimale grâce à la concurrence […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bien-sociologie/#i_462

BILLET DE BANQUE

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 572 mots
  •  • 1 média

Rectangle de papier illustré portant l'indication d'une valeur monétaire, émis par la banque centrale ou nationale d'un pays, et destiné à servir d'instrument pour le paiement. Connu en Chine dès le viii e  siècle, l'usage du billet de banque ne s'introduisit en Europe qu'au xvii e  siècle, d'abord en Allemagne, puis surtout en Grande-Bretagne après la création de la Banque d'Angleterre en 1694 . […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/billet-de-banque/#i_462

BILLON

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 700 mots

Terme qui désigne les monnaies de métal vil, ou de métal précieux dont le titre est très fortement altéré. Les monnaies de billon ne doivent leur pouvoir libératoire qu'à la confiance du public et leur valeur intrinsèque est toujours très inférieure à leur valeur nominale. Le terme est le plus généralement appliqué aux monnaies divisionnaires qui souffrent le plus des crises monétaires et de l'usu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/billon/#i_462

BIMÉTALLISME

  • Écrit par 
  • P. SCHAEFER
  •  • 442 mots

Système monétaire qui combine deux étalons, or et argent. La loi du 7 germinal an XI (28 mars 1803), qui instituait en France un système bimétalliste, fixa les trois conditions nécessaires à un tel système : un rapport légal fixe entre les deux métaux, l'or ayant une valeur 15,5 fois supérieure à celle de l'argent, l'attribution à chacun des deux métaux du pouvoir libératoire illimité et la frappe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bimetallisme/#i_462

BRÉSIL - Économie

  • Écrit par 
  • Jacques BRASSEUL
  •  • 6 366 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La crise de la dette et la décennie perdue »  : […] En 1979, le retournement brutal de la politique économique américaine, avec l'arrivée de Paul Volcker à la Fed et les mesures monétaristes de lutte contre l'inflation (hausse rapide des taux d'intérêt et du dollar), ainsi que la récession économique mondiale à la suite du deuxième choc pétrolier, déclenchent la crise de la dette dans les pays du Sud, qui se transforme en crise économique durable […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bresil-economie/#i_462

BRETAGNE

  • Écrit par 
  • Jean MEYER, 
  • Jean OLLIVRO
  •  • 6 671 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Vocation commerciale »  : […] Le blé, le vin et le sel, fondement du commerce médiéval, représentent le principal des transactions qui s'opèrent à Nantes, grand marché national, lieu d'attraction pour le négoce espagnol et hollandais. Mais le commerce nantais se développe entre 1640 et 1680 en direction des Antilles, bien plus tard que Saint-Malo. Pêche à la morue, découvertes canadiennes de Jacques Cartier provoquent au xvi e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bretagne/#i_462

CAURI

  • Écrit par 
  • Yvan BARBÉ
  •  • 345 mots

Variété de coquillages utilisée couramment comme monnaie, découverte aux îles Maldives (à l'ouest de Ceylan) et aux îles Soulou (entre les Philippines et Bornéo). Deux types peuvent être distingués : la Monetaria ( Cyprea ) moneta , utilisée principalement en Asie, et la Monetaria annulus , utilisée sur le continent africain. Au xiii e siècle, Marco Polo note leur utilisation en Chine ; provenan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cauri/#i_462

CELTES

  • Écrit par 
  • Christian-Joseph GUYONVARC'H, 
  • Pierre-Yves LAMBERT, 
  • Stéphane VERGER
  •  • 15 892 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La formation d'une économie monétaire »  : […] L'organisation territoriale va de pair avec une structuration des échanges à l'intérieur des civitates . C'est au cours du ii e  siècle avant J.-C. que se met en place, en Gaule notamment, une véritable économie monétaire. On ne frappe plus seulement les lourdes pièces d'or, qui interviennent avant tout dans la régulation des échanges aristocratiques, mais aussi tout un numéraire d'argent et de br […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/celtes/#i_462

CHANGE - Les opérations de change

  • Écrit par 
  • Henri BOURGUINAT, 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 7 002 mots
  •  • 2 médias

Le montant quotidien des opérations de change a atteint plus de 5 000 milliards de dollars en avril 2013. Même si l'on tient compte de l'intensification des échanges de biens et de services liée à la mondialisation, on ne peut qu'être frappé par cette véritable explosion des opérations de change intervenue depuis les années 1970. Il est clair que ce ne sont pas seulement les opérations d'achat-ve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-les-operations-de-change/#i_462

CHANGE - Les théories du change

  • Écrit par 
  • Hélène RAYMOND-FEINGOLD
  •  • 9 061 mots

Depuis l'abandon, en 1973, du système de changes de Bretton-Woods, l'évolution des parités entre devises a souvent défié la logique des théories. Pourtant, le résultat prévisible du passage aux changes flexibles était a priori simple. D'une part, il devait restituer à la politique monétaire son autonomie en libérant le taux d'intérêt d'un objectif de change. D'autre part, le flottement des taux d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-les-theories-du-change/#i_462

CHANGE - Les régimes de change

  • Écrit par 
  • Patrick ARTUS
  •  • 6 878 mots
  •  • 5 médias

La période récente a été marquée par de nombreuses crises spéculatives de change : crises du système monétaire européen en 1992-1993 puis en 1995, crise mexicaine à la fin de 1994, crise des pays émergents en 1997-1998 ; puis 2000-2001 et, dans une certaine mesure, en 2013. Elle a vu aussi la réalisation de l'union monétaire en Europe et la crise de la zone euro à partir de 2009. Ces événements o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-les-regimes-de-change/#i_462

CHANGE - Le système monétaire international

  • Écrit par 
  • Henri BOURGUINAT, 
  • Gunther CAPELLE-BLANCARD
  •  • 6 569 mots
  •  • 3 médias

Le système monétaire international (S.M.I.) ne se réduit pas aux seuls régimes de change. Alors que ceux-ci ne concernent que les formes juridiques d'organisation des paiements internationaux (régimes fixes, flottants ou intermédiaires), le système, selon une définition de Robert Mundell (Prix Nobel d’économie 1999), est « l'ensemble des mécanismes qui gouvernent les interactions entre les monnai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-le-systeme-monetaire-international/#i_462

CHANGE - L'intégration monétaire européenne

  • Écrit par 
  • Christian BORDES
  •  • 14 236 mots
  •  • 6 médias

L'intégration monétaire est une situation où plusieurs économies – entre lesquelles la mobilité des capitaux est parfaite – ont soit des monnaies liées entre elles par des taux de change fixes, soit une monnaie unique (union monétaire). Mais l'expression est aussi utilisée pour désigner le processus – plus ou moins long – au cours duquel l'intégration est en voie de réalisation. La fixité des taux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-l-integration-monetaire-europeenne/#i_462

CHANGE, notion de

  • Écrit par 
  • Marc POURROY, 
  • Séverine VANDELANOITE
  •  • 1 780 mots

Au xii e  siècle, lors des grandes foires de Champagne, les commerçants venus d'horizons divers avaient recours aux changeurs, qui procédaient à la conversion des différentes monnaies en circulation. Ce n'est toutefois qu'à l'époque de la Renaissance que les banquiers d'Italie du Nord réunirent les fonctions d'achat et de vente de devises, institutionnalisant le « change » – de l'italien cambio , […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/change-notion-de/#i_462

CHANGES CONTRÔLE DES

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 734 mots

Mesures prises par un gouvernement pour réglementer l'achat et la vente de monnaies étrangères par ses ressortissants. C'est à la suite des grands déséquilibres économiques et financiers provoqués par la Première Guerre mondiale que de nombreux États ont été amenés à limiter, voire à supprimer, la liberté des transactions en monnaies étrangères. Ces restrictions répondent à plusieurs buts. – Sur l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/controle-des-changes/#i_462

CHINOISE (CIVILISATION) - Bureaucratie, gouvernement, économie

  • Écrit par 
  • Pierre-Étienne WILL
  •  • 11 003 mots

Dans le chapitre « État et économie »  : […] Cela dit, les pratiques de délégation et de sous-traitance, inévitables dans un contexte de très faible densité administrative, font aussi partie de l'arsenal bureaucratique le plus orthodoxe. On en a un bon exemple avec la formation de la future élite bureaucratique virtuellement laissée aux « académies » privées ( shuyuan ), l'État imposant sa définition de l'orthodoxie par le biais du monopole […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chinoise-civilisation-bureaucratie-gouvernement-economie/#i_462

C.I.O. (Comité international olympique)

  • Écrit par 
  • Pierre LAGRUE
  •  • 10 239 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les commissions du C.I.O. »  : […] Le C.I.O. compte de multiples commissions en charge de dossiers spécifiques, certains étant parfois assez éloignés des questions strictement sportives. Le président est membre de droit de toutes les commissions. Certaines sont des commissions permanentes, mais le président peut établir des commissions et groupes de travail sur tout sujet, à chaque fois que cela lui semble nécessaire. Les commissio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/comite-international-olympique/#i_462

COMMERCE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MUCCHIELLI
  •  • 1 497 mots

Selon la maxime empruntée à l'auteur latin de théâtre Plaute (254-184 av. J.-C.), « la bonne marchandise trouve facilement un acheteur » ( Proba merx facile emptorem reperit ). Sont ici exprimées deux conditions indispensables à la relation d'échange : avoir quelque chose à échanger et trouver un partenaire pour l'échange. Il en est une troisième qui confère au commerce sa raison d'être : le gain […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/commerce/#i_462

COMMUNISME - Histoire économique des pays communistes

  • Écrit par 
  • Marie LAVIGNE
  •  • 10 451 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « La planification »  : […] La planification centrale est souvent considérée comme le principal critère d'une économie socialiste, notamment lorsqu'on désigne ce type de système comme une « économie centralement planifiée ». En ce sens, la planification apparaît comme un mécanisme de coordination opposé au marché. On peut en effet la définir, en théorie, comme un ensemble de techniques de prévision d'une série d'actions éc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/communisme-histoire-economique-des-pays-communistes/#i_462

COMPTE MONNAIE DE

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 1 082 mots

Complètement tombé en désuétude de nos jours, le système de la monnaie de compte est la base de la pratique monétaire médiévale ; déjà esquissé à l'époque des grandes invasions, il s'est prolongé jusqu'à la réforme monétaire de la Révolution française. Dans ce système, les deux fonctions essentielles de la monnaie, comme mesure des valeurs et comme moyen de paiement, sont séparées l'une de l'autre […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monnaie-de-compte/#i_462

CONVERTIBILITÉ, économie monétaire

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 227 mots

Définie comme étant la propriété que possède une monnaie nationale d'être librement échangée, la convertibilité s'opère, selon les époques, soit contre de l'or dans le pays d'émission (ou de l'argent dans certains pays), soit contre des monnaies étrangères. À l'origine, le papier-monnaie était effectivement un titre de créance payable en métal précieux par la banque qui l'avait émis. Cette assuran […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/convertibilite-economie-monetaire/#i_462

COPERNIC NICOLAS (1473-1543)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre VERDET
  • , Universalis
  •  • 5 383 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le chanoine de Frombork »  : […] Nicolas Copernic est né le 19 février 1473 à Toruń, ville dont le nom dérive d'un mot polonais ( tarn , et, plus tard, tarnina ) qui désigne le prunellier, espèce abondante dans la région. Située à un point stratégique de la rive nord de la Vistule, la ville de Toruń avait été transformée en forteresse par les chevaliers de l'ordre Teutonique, qui l'appelèrent Thorn. Ils y avaient introduit des co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-copernic/#i_462

COURS FORCÉ, change

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 148 mots

Le terme de cours forcé a surtout servi à définir la situation du papier-monnaie dans certains pays et à certaines époques, par exemple celle des assignats sous la Révolution française. Il signifie que le papier-monnaie doit être accepté en paiement à sa valeur nominale et ne peut être converti en monnaie métallique. Autrefois exceptionnelle, cette situation de non-convertibilité est aujourd'hui c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cours-force-change/#i_462

CRÉDIT

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques BURGARD
  •  • 5 231 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La politique du crédit »  : […] L' action conjoncturelle est l'objet essentiel de la politique monétaire. Pour accélérer ou ralentir l'activité de l'économie, l'État agit sur la liquidité de celle-ci en s'efforçant d'accroître ou de freiner la création de monnaie. Or la monnaie est créée par ses contreparties, c'est-à-dire par les entrées nettes de devises étrangères, le déficit des opérations du Trésor (pour sa part non finan […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/credit/#i_462

CRISE DU S.M.E.

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC
  •  • 320 mots

Le 16 septembre 1992 s'ouvre la crise du système monétaire européen (S.M.E.). C'est un mercredi noir : la livre, la lire et la peseta crèvent le taux plancher des marges de fluctuations définies. La livre sterling est chassée du mécanisme par la spéculation, la lire subit le même sort le 17 septembre et la peseta est dévaluée. Cette crise tient à la conjugaison de facteurs politiques et économique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crise-du-s-m-e/#i_462

CRISES FINANCIÈRES - Instabilité financière

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 7 126 mots

Dans le chapitre « Paniques bancaires et crise financière »  : […] Pour les économistes de l'école « monétariste », conduite par Milton Friedman, les crises bancaires sont la principale forme de crise financière. Les banques sont en effet des institutions vulnérables : si les déposants perdent confiance dans leur banque, ils demanderont à être remboursés. Pour satisfaire ces demandes de retraits, la banque vend ses actifs, en commençant par les actifs liquides. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/crises-financieres-instabilite-financiere/

DÉBUTS DU MONNAYAGE ROMAIN

  • Écrit par 
  • François REBUFFAT
  •  • 215 mots

Pour régler les échanges, le monde italique utilisait, jusqu'au milieu du v e  siècle avant J.-C., du bronze à l'état brut ( aes rude en latin) ou des têtes de bétail ( capita ) qui représentaient déjà ce qu'on appellera plus tard un capital. Apparaissent ensuite des barres de bronze moulé ( aes formatum ), puis des lingots ornés d'un dessin. Les premiers lingots romains se distinguent des précéde […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/debuts-du-monnayage-romain/#i_462

DENIER, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 1 018 mots
  •  • 1 média

Nom d'une monnaie ( denarius nummus ) que l'on retrouve de l'époque romaine à la fin de l'Ancien Régime, avec une valeur extrêmement variable, tantôt comme espèce monétaire véritable, tantôt comme simple monnaie de compte. Dans les premiers siècles de son histoire, Rome s'était servie de monnaies étrangères, surtout grecques, ou avait frappé des monnaies à l'imitation de celles-ci. Le denier appar […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/denier-monnaie/#i_462

DENIER ROMAIN

  • Écrit par 
  • François REBUFFAT
  •  • 222 mots
  •  • 1 média

Le denier romain fut, après la drachme grecque, la monnaie qui domina le monde ancien, plus particulièrement dans les régions méditerranéennes. La ville aux sept collines put alors, à la suite de cette réforme monétaire, imposer son numéraire à tous les peuples soumis. Cette pièce d'argent a vraisemblablement été frappée pour la première fois peu avant — 211. À cette date, Rome doit reprendre en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/denier-romain/#i_462

DÉPRÉCIATION MONÉTAIRE

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 639 mots

Baisse plus ou moins rapide de la valeur d'une unité monétaire par rapport au métal précieux en référence auquel elle a été créée ou par rapport aux biens et services qu'elle permet d'obtenir. Toutes les monnaies, dans tous les pays et à toutes les époques, ont subi une dépréciation, et souvent elles finissent par disparaître pour être remplacées par une monnaie nouvelle, à laquelle on donne le no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/depreciation-monetaire/#i_462

DÉVALUATION

  • Écrit par 
  • Jean-François LARRIBAU
  •  • 722 mots

La dévaluation consiste à modifier le taux de change officiel d'une monnaie (parité) par rapport à une monnaie internationale de référence : or, dollar, écu, par exemple. Dans un sens extensif, elle désigne l'altération de l'objectif de change que les autorités monétaires d'un pays s'assignent dans le cadre de leur politique économique globale, qu'elles soient ou non liées par des engagements inte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/devaluation/#i_462

DÉVALUATIONS DE L'ENTRE-DEUX-GUERRES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Francis DEMIER
  •  • 166 mots

Août 1924 Dévaluation du mark (1 Reichsmark est échangé contre 1 000 milliards de marks papier). Mai 1925 Retour de la livre à la convertibilité en or sur la base de 1914 (réévaluation). Août 1926 Bataille de la lire. Mussolini refuse la dévaluation. Politique de déflation. 25 juin 1928 Dévaluation du franc (le franc Poincaré est égal à 20 p. 100 du franc germinal de 1803). 22 septembre 1931 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/devaluations-de-l-entre-deux-guerres-reperes-chronologiques/#i_462

DINAR

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 189 mots

Ce n'est qu'à la fin du vii e siècle qu'apparaît une monnaie d'or purement musulmane, le dinar (ou denarius , denier) . Le dinar, de forme circulaire, portait d'un côté une invocation pieuse, de l'autre le nom et les titres du prince qui l'avait fait frapper, sans que paraissent, le plus souvent, le nom de l'atelier monétaire ni la date de la frappe. Le poids du dinar légal était de 4,414 g, mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dinar/#i_462

DIRHEM ou DIRHAM

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 210 mots

Mot arabe venant du grec drachmè et désignant la monnaie d'argent islamique. Les plus anciens dirhems, frappés par les Omeyyades, le furent à l'imitation des drachmes sassanides portant l'effigie du souverain et un temple de feu auquel on adjoignait quelques mots arabes. La réforme de ‘Abd al-Malik en 698 transforma cette pièce en une monnaie de type purement islamique, avec invocation pieuse, no […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dirhem-dirham/#i_462

DOLLAR

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 11 210 mots
  •  • 2 médias

La question monétaire aux États-Unis suscite des débats intenses et contradictoires depuis la naissance même de cette nation. Peu de pays offrent d'ailleurs une telle diversité d'expériences monétaires et se montrent à ce point préoccupés, en permanence, de trouver une bonne constitution monétaire, un régime qui assure à la fois la stabilité des prix, la sécurité des paiements et la disponibilité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dollar/#i_462

ÉCONOMIE SOCIOLOGIE DE L'

  • Écrit par 
  • Frédéric LEBARON
  •  • 4 580 mots

Dans le chapitre «  La notion de « réseau » et les conceptions « alternatives » »  : […] La sociologie économique, en particulier américaine, donne une grande importance à la notion de « réseau » (et à celle, liée, de « capital social »), qui a une longue histoire dans les sciences sociales mondiales. Le réseau est conçu comme le moyen principal d'appréhender les conditions sociales dans lesquelles se forme l'action économique individuelle. Il offre ainsi un intermédiaire entre l'indi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sociologie-de-l-economie/#i_462

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Les grands courants

  • Écrit par 
  • Jérôme de BOYER
  •  • 8 716 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « La politique monétaire »  : […] Sur la monnaie, les économistes classiques se partagent en deux camps. Tous sont hostiles au mercantilisme et développent l'idée selon laquelle la monnaie doit échapper au prince et obéir à des mécanismes de marché. Cependant les uns se méfient du pouvoir de création monétaire des banques, veulent soit l'interdire, soit le soumettre à des règles strictes, et développent la théorie quantitative de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-les-grands-courants/#i_462

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Marxisme

  • Écrit par 
  • Michel ROSIER
  •  • 6 832 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La reproduction élargie »  : […] Marx analyse la reproduction du capital pour déterminer les conditions auxquelles les capitaux trouvent de période en période les éléments productifs nécessaires pour reprendre leur activité à une échelle sans cesse plus grande. À titre pédagogique, il commence par la reproduction simple, où les capitalistes consomment tout leur profit. Puis il étudie la reproduction élargie, où ils accumulent un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-marxisme/#i_462

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - Keynésianisme

  • Écrit par 
  • Olivier BROSSARD
  •  • 8 210 mots

Dans le chapitre « Le courant post-keynésien »  : […] L'école post-keynésienne a pour ambition de proposer des analyses qui soient keynésiennes non plus seulement dans leurs résultats, mais aussi dans leurs prémisses. En cela, elle se différencie profondément des approches « syncrétiques ». En suivant la présentation proposée par Marc Lavoie (2004), on peut résumer les principaux éléments du cadre d'analyse proposé par l'école post-keynésienne. Premi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-keynesianisme/#i_462

ÉCONOMIE MONDIALE - 2010 : entre rigueur et relance économiques

  • Écrit par 
  • Nicolas SAGNES
  •  • 3 100 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La guerre des monnaies »  : […] Le sommet du G20 s'est déroulé les 11 et 12 novembre 2010 à Séoul sur fond de menaces de guerre des monnaies entre la Chine et les États-Unis . En effet, un dollar plus faible peut profiter à l'économie américaine. Mais, de l'autre côté du Pacifique, les États asiatiques font alors évoluer leur monnaie dans le sillage du dollar, afin de ne pas subir de conséquences fâcheuses sur leurs exportations […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-2010-entre-rigueur-et-relance-economiques/#i_462

ÉCONOMIE MONDIALE - 1997 : la crise asiatique

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 7 706 mots

La conjoncture mondiale s'est rapprochée en 1997 des conditions nécessaires à une croissance durable. Malgré une révision en baisse des projections dans le courant de l'année, le dynamisme de la reprise s'est affirmé. Il a été entretenu par un accroissement des échanges internationaux évalué à 7,7 p. 100 (contre 5 p. 100 en 1996), tandis que les politiques d'ajustement budgétaire, le maintien à un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1997-la-crise-asiatique/#i_462

ÉCONOMIE MONDIALE - 1995 : vers une redistribution des ressources mondiales

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 6 188 mots

Dans le chapitre « Vers la naissance de l'euro »  : […] Parmi les pays développés, le débat le plus intense a été consacré au projet de monnaie unique européenne. Il s'est manifesté au niveau national, dans les quinze pays de l'Union, invités à conformer leurs finances publiques aux critères prévus à cette fin par le traité de Maastricht, notamment dans les domaines du déficit des administrations publiques, de l'endettement et de l'inflation. Les prin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1995-vers-une-redistribution-des-ressources-mondiales/#i_462

ÉCONOMIE MONDIALE - 1992 : vers un nouveau modèle de croissance?

  • Écrit par 
  • Tristan DOELNITZ
  •  • 7 238 mots

Dans le chapitre « Le combat pour l'union monétaire »  : […] En dépit de ce distinguo, le gouvernement britannique marquait toute la distance qui le séparait désormais de la rigueur assignée aux pays engagés en direction de l'Union économique et monétaire. Le traité de Maastricht, dont c'était la principale disposition, a été signé le 7 février 1992. La ratification par les douze États membres de la Communauté européenne (C.E.) ne semblait pas devoir poser […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1992-vers-un-nouveau-modele-de-croissance/#i_462

ÉCONOMIE MONDIALE - 1990 : de l'euphorie à la crainte

  • Écrit par 
  • Régis PARANQUE
  •  • 14 988 mots

Dans le chapitre « L'anémie des grandes monnaies »  : […] La stabilisation des relations monétaires internationales s'est poursuivie en 1990. Certes, elle a fait montre également de sa fragilité et de ses faiblesses persistantes ; mais, grâce à la concertation entre banques centrales et entre gouvernements des principales puissances monétaires, ces dernières ont pu conserver une relative maîtrise du système, qui ne s'est pas démentie sous l'effet de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-mondiale-1990-de-l-euphorie-a-la-crainte/#i_462

ÉCONOMIE SOUTERRAINE

  • Écrit par 
  • Philippe BARTHÉLÉMY
  •  • 7 256 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les méthodes indirectes »  : […] Elles sont généralement classées en fonction des variables étudiées pour repérer les activités cachées. Approches monétaires . Elles reposent sur un postulat : les transactions souterraines sont réglées en liquide. Dès lors, une anomalie constatée dans l'utilisation des billets de banque, non expliquée par une cause bien identifiée, est attribuée à l'économie souterraine. Le rapport entre bille […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-souterraine/#i_462

ÉCU D'ARGENT

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 374 mots

En octobre 1580, pour répondre aux besoins que créait le compte par écu, remplaçant le compte par livre, on frappa un écu d'argent, valant le quart de l'écu d'or. Cette pièce était au titre de 11 deniers d'argent, à la taille de 25 1/5 au marc, et avait cours pour 15 sols. Le type était celui de l'écu à la couronne, avec au revers une croix fleurdelisée. Ces pièces portaient le nom de quart d'écu, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecu-d-argent/#i_462

ÉCU D'OR

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 1 055 mots

Première monnaie d'or frappée en France par Saint Louis, après plusieurs siècles d'interruption de la frappe de ce métal, l'écu eut un succès énorme, et, repris, modifié, altéré, fut la monnaie d'or nationale la plus courante jusqu'au xvii e  siècle. La reprise de la frappe de l'or s'explique par le renouveau des échanges commerciaux, et par l'afflux de ce métal en Europe, une des conséquences des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ecu-d-or/#i_462

ÉGYPTE ANCIENNE : TRANSACTIONS

  • Écrit par 
  • François REBUFFAT
  •  • 195 mots

Un conte du xi e  siècle avant notre ère écrit sur papyrus nous rapporte les aventures d'un certain Oun-Amon : cet homme se rend au Liban pour s'y procurer du bois destiné à construire pour son dieu une barque d'apparat ; il emporte avec lui des jarres et des sacs remplis d'or devant lui permettre d'effectuer les transactions nécessaires. Des fresques antérieures à cette époque montrent déjà des m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-ancienne-transactions/#i_462

ÉLOI saint (588 env.-660)

  • Écrit par 
  • Jacques DUBOIS
  •  • 431 mots

Né en Limousin, dans la petite ville de Chaptelat (au nord de Limoges), d'une famille gallo-romaine, Éloi fit son apprentissage d'orfèvre à l'atelier monétaire de Limoges, puis vint à Paris travailler sous les ordres du trésorier royal. C'est là que, chargé de réaliser pour le roi Clotaire II un trône d'or incrusté de pierreries, il fut assez habile et honnête pour fabriquer avec l'or qui lui avai […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eloi/#i_462

EMPURIES

  • Écrit par 
  • Pedro de PALOL
  •  • 1 332 mots

Située près d'une ville ibérique non identifiée (Indika), sur la côte de Catalogne, Empúries (en catalan) est une ancienne colonie grecque (Emporion) qui fut, par la suite, romanisée (Emporiae). Fondée par les Phocéens au début du ~  vi e siècle, à la même époque que Massalia (Marseille), elle connut un grand essor démographique après la prise de Phocea par les Perses (~ 540) et la bataille d'Ala […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/empuries/#i_462

ESSAI SUR LA NATURE DU COMMERCE EN GÉNÉRAL, Richard Cantillon - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François ETNER
  •  • 1 561 mots

Dans le chapitre « Les lois du « commerce en général » »  : […] À bien des égards, les lois que Cantillon s'applique à déduire de son essai demeureront au cœur des analyses ultérieures, notamment celles de l'école classique. Le titre du chapitre X exprime la principale de ces lois : « Le prix ou la valeur intrinsèque d'une chose est la mesure de la quantité de terre et du travail qui entrent dans sa production. » L'expression emprunte à la valeur « intrinsèqu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/essai-sur-la-nature-du-commerce-en-general/#i_462

EURO

  • Écrit par 
  • Agnès BÉNASSY-QUÉRÉ
  •  • 6 229 mots
  •  • 4 médias

L’ unification monétaire en Europe est le résultat d’un long processus, marqué par les rapports Werner (1970) et Delors (1989), puis par le traité de Maastricht (1991), le gel des parités de onze monnaies accompagné de la mise en place d'une politique monétaire unique (1999), l’introduction des billets et pièces en euros (2002) et divers élargissements ayant conduit à une union de dix-huit des Éta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/euro/#i_462

EXPANSION ÉCONOMIQUE

  • Écrit par 
  • Bernard DUCROS
  •  • 3 682 mots

Dans le chapitre « La théorie « monétaire » de l'école de Chicago »  : […] Les considérations précédentes ont été fondées essentiellement sur un schéma d'équilibre macro-économique entre flux de dépenses et flux de revenus, dont le mécanisme dit du multiplicateur constitue un élément d'interprétation essentiel, suivant les vues de l'école keynésienne. La théorie du multiplicateur ainsi entendue a cependant fait l'objet de vives critiques, ces dernières années, de la part […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/expansion-economique/#i_462

FINANCE DE MARCHÉ - Marchés de capitaux

  • Écrit par 
  • Christian de BOISSIEU
  •  • 7 775 mots

Dans le chapitre « Les banques centrales »  : […] Les banques centrales (la Banque de France, la Bundesbank – « Buba » –, la Federal Reserve américaine – « Fed » –, la B.C.E...) ont, en règle générale, deux fonctions : d'une part, et c'est leur tâche essentielle, assurer la stabilité des prix (qui signifie non pas l'inflation zéro, mais une inflation basse, par exemple inférieure à 2 p. 100 par an, objectif suivi par la B.C.E.) ; d'autre part, ve […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/finance-de-marche-marches-de-capitaux/#i_462

FIN DU CONTRÔLE DES CHANGES EN EUROPE

  • Écrit par 
  • Marie-France BAUD-BABIC
  •  • 293 mots

Le 1 er  juillet 1990 devait marquer le début de la première phase du rapport Delors, publié en avril 1989, prévoyant la libéralisation complète du marché des capitaux dans huit pays de la C.E.E., avec un délai supplémentaire jusqu'à décembre pour l'Irlande, l'Espagne, le Portugal et la Grèce. C'est la première étape de l'Union économique et monétaire qui impose aux États membres d'adopter des mes […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fin-du-controle-des-changes-en-europe/#i_462

FLUIDITÉ

  • Écrit par 
  • P. SCHAEFER
  •  • 430 mots

Caractéristique d'une offre ou d'une demande de biens, de services ou de créances, la fluidité repose sur les possibilités d'adaptation et de mobilité de ces derniers. La fluidité de l'offre et de la demande est l'une des cinq conditions de la concurrence pure et parfaite, avec l'homogénéité des produits, l'atomicité de l'offre et de la demande, la transparence du marché, la libre entrée et la li […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fluidite/#i_462

FRANC FRANÇAIS

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 9 668 mots
  •  • 5 médias

Héritier direct de la livre tournois de l'Ancien Régime, le franc devient l'unité monétaire française aux termes de la loi du 10 avril 1795. Le 1 er  janvier 1999, « la monnaie de la France est l'euro » d'après l'article L 111-1 du Code monétaire et financier, et le franc n'est plus que la subdivision nationale de l'euro, avant de perdre son cours légal le 17 février 2002. Pendant ces deux siècles […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/franc-francais/#i_462

FRIEDMAN MILTON (1912-2006)

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 1 155 mots

Dans le chapitre « Le théoricien reconnu du monétarisme »  : […] Auteur abondant, Milton Friedman cultive plusieurs registres, celui de l'universitaire rigoureux comme celui du militant et du polémiste habile qui soutient le Parti républicain et tient une chronique dans le magazine Newsweek . Ses idées trouvent leur cohérence dans l'opposition systématique au keynésianisme dominant des années où il commence sa carrière. Il s'emploie à démontrer que la politique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/milton-friedman/#i_462

GALIANI FERDINANDO (1728-1787)

  • Écrit par 
  • Norbert JONARD
  •  • 618 mots

Né à Chieti, dans les Abruzzes, Ferdinando Galiani fit d'abord des études de philosophie et de mathématiques à Naples. Initié à l'économie politique par Bartolomeo Intieri et le marquis Rinuccini, il rédigea en 1734 un essai Sur l'état de la monnaie au temps de la guerre de Troie et un essai philosophique, L'Amour platonique , avant de traduire l' Anti-Lucrèce du cardinal de Polignac et les Con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ferdinando-galiani/#i_462

GAULE

  • Écrit par 
  • Jean-Paul DEMOULE, 
  • Jean-Jacques HATT
  •  • 26 409 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le second âge du fer »  : […] Le second âge du fer, ou période de La Tène, est marqué en Gaule par d'importants bouleversements : les peuples celtiques continentaux se mettent de nouveau en marche afin de conquérir le reste du territoire gaulois et d'essaimer en Italie du Nord, en Europe centrale, dans les Balkans et jusqu'en Asie Mineure. La civilisation celtique se transforme profondément, prend un caractère national, s'éte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gaule/#i_462

GRESHAM sir THOMAS (1519-1579)

  • Écrit par 
  • Bernard DUCROS
  •  • 235 mots

Commerçant et banquier, agent à Anvers d'Édouard VI, roi d'Angleterre, Gresham est le fondateur du Royal Exchange (Bourse de commerce) de Londres. Spécialiste des questions de change, il a donné son nom à la loi, dite de Gresham, qui s'énonce généralement sous cette forme : « La mauvaise monnaie chasse la bonne. » Plus exactement, cela veut dire que, lorsque deux monnaies liées par un rapport fixe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gresham-sir-thomas/#i_462

GROS, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 384 mots

Depuis la réforme monétaire carolingienne, alors que l'habitude s'était instaurée de compter par deniers, sous et livres, on ne frappait plus en réalité que des deniers. Pour répondre aux besoins de la renaissance économique du xiii e siècle et également afin d'unifier la monnaie du royaume et de supplanter la monnaie féodale, Saint Louis fit frapper en 1266 le « gros d'argent », ou sou d'argent. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gros-monnaie/#i_462

GROUPE DES DIX

  • Écrit par 
  • Jean-Paul HUET
  •  • 827 mots

À l'occasion des difficultés monétaires internationales des années 1960, il est devenu nécessaire d'organiser une collaboration étroite entre les autorités des principaux pays industrialisés du monde occidental, dans un cadre moins vaste et moins officiel que celui du F.M.I. ou de l'O.C.D.E. Ainsi, forts de l'expérience du pool de l'or créé au printemps de 1961, les représentants des banques centr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/groupe-des-dix/#i_462

HAYEK FRIEDRICH AUGUST VON (1899-1992)

  • Écrit par 
  • Philippe NEMO
  •  • 1 294 mots

Prix Nobel d'économie en 1974, Friedrich von Hayek est beaucoup plus qu'un économiste : c'est un des grands maîtres de la philosophie sociale et politique du xx e  siècle. Né à Vienne le 8 mai 1899, mort à Fribourg-en-Brisgau le 23 mars 1992, il a fait des études de droit et de sciences politiques à l'université de Vienne. Il est d'abord engagé comme expert à l'Institut autrichien de recherche é […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-august-von-hayek/#i_462

HYPERINFLATION ALLEMANDE

  • Écrit par 
  • Francis DEMIER
  •  • 281 mots

L'Allemagne a connu, pendant la Première Guerre mondiale, une forte hausse des prix liée à l'excès d'émission monétaire, aux pénuries, à une offre peu élastique. Mais, à cause d'une grave crise sociale et politique, les prix augmentent beaucoup plus vite à partir de 1919. Pour un indice 100 en 1913, on passe à 218 en 1918, mais à 1 561 en 1920 contre 327 en Grande-Bretagne et 554 en France. L'inf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hyperinflation-allemande/#i_462

IBO

  • Écrit par 
  • Jacques MAQUET
  •  • 1 379 mots

Dans le chapitre « Économie et société »  : […] La subsistance était assurée par la culture, principalement de l'igname et du manioc, et secondairement du maïs et des haricots. L'huile de palme était préparée pour la vente. À cause de la mouche tsé-tsé, il y avait très peu de bétail. La pêche était peu importante et le gibier rare. Le commerce était stimulé par l'existence de monnaies locales : cauris, manilles, barres de laiton, petites point […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ibo/#i_462

INFLATION

  • Écrit par 
  • Jacques LE CACHEUX
  •  • 8 602 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les théories économiques de l'inflation »  : […] Les observateurs de la vie économique et sociale ont, très tôt, identifié les liens entre monnaie et inflation. Au xvi e  siècle, des penseurs européens, tels que Jean Bodin (1530-1596) en France, soulignent la responsabilité de l'afflux de métaux précieux, notamment d'argent, en provenance des nouvelles colonies américaines, via l'Espagne et le Portugal, dans l'envolée des prix que subit l'Eu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/inflation/#i_462

INSTITUTIONNALISME, économie

  • Écrit par 
  • Jean-Jacques GISLAIN
  •  • 1 683 mots

Dans le chapitre « Monnaie et transaction »  : […] Wesley C. Mitchell (1874-1948), auteur de Business Cycles (1927), à l'origine de la théorie du cycle des affaires, inaugure avec sa méthode d'analyse quantitative un autre volet de l'approche institutionnaliste. Il s'applique à montrer comment l'institution de la monnaie, définie à partir des caractéristiques du système monétaire et des différentes attitudes des groupes sociaux quant à leur « a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/institutionnalisme-economie/#i_462

INTERVENTION DE L'ÉTAT, économie

  • Écrit par 
  • Dominique HENRIET, 
  • André PIETTRE
  •  • 10 782 mots

Dans le chapitre « Interventionnisme monétaire et financier »  : […] De même que l'État-nation ne s'est jamais désintéressé du commerce extérieur, il n'est pas davantage resté indifférent à la monnaie et au crédit. Si la monnaie, jadis « fait du prince », a bien reçu au xix e  siècle un statut libéral qui fixait sa valeur et son émission en dehors de toute intervention de l'État (de monnaie « subordonnée », elle devenait une monnaie « indépendante »), la banque d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intervention-de-l-etat-economie/#i_462

INTRODUCTION DU PAPIER-MONNAIE

  • Écrit par 
  • François REBUFFAT
  •  • 198 mots

Encore moins que pour la monnaie métallique, il ne saurait être question de dater cet événement de façon précise et définitive. L'introduction du papier-monnaie a toujours été le symptôme d'une crise des échanges liée à une raréfaction momentanée des espèces métalliques. L'usage du billet était à chaque fois annoncé à titre d'essai et pour une durée limitée. La Chine fut la plus innovante en ce d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/introduction-du-papier-monnaie/#i_462

JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU, 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Valérie NIQUET, 
  • Céline PAJON
  •  • 41 060 mots
  •  • 48 médias

Dans le chapitre « L'essor du commerce »  : […] Dans cet Empire morcelé, l'unité n'était maintenue que par le pouvoir du shōgun reposant sur la force armée, les activités économiques, dispersées également, étaient regroupées par l'autorité shōgunale. L' impôt, depuis le Moyen Âge, avait été remplacé par les redevances seigneuriales. L'empereur lui-même, dont les revenus relativement modestes étaient garantis par le shōgun , percevait les redeva […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_462

KEYNES JOHN MAYNARD (1883-1946)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 1 875 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les questions monétaires »  : […] Entré au service civil après ses études, il est envoyé aux Indes pour travailler à l'Indian Office. Il en démissionne deux ans plus tard. De retour en Grande-Bretagne, Keynes collabore avec Marshall à King's College à partir de 1909. Membre de la Royal Commission on Indian Currency and Finance en 1913, il attire l'attention sur son nom en publiant la même année sa première œuvre, La Monnaie et le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-maynard-keynes/#i_462

M. KEYNES ET LES " CLASSIQUES ": PROPOSITION D'UNE INTERPRÉTATION, John R. Hicks - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Sébastien LENFANT
  •  • 1 236 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le modèle original : SI-LL »  : […] Hicks procède en trois temps. Il établit tout d'abord une version monétaire (section I), à court terme, de la théorie « classique », qui doit servir de point de comparaison avec la théorie de Keynes. Ensuite, Hicks construit un modèle schématique de la théorie générale (sections II et III), censé en résumer les principales conclusions. Enfin, il discute les effets d'une politique monétaire expans […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/m-keynes-et-les-classiques-proposition-d-une-interpretation/#i_462

L'ACCUMULATION DU CAPITAL, Rosa Luxemburg - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jérôme de BOYER
  •  • 979 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Croissance et impérialisme »  : […] Dans l'économie capitaliste, la croissance prend la forme d'une accumulation de moyens de production, d'une accumulation de capital. À quelles conditions est-elle possible ? L'ouvrage traite la question en trois parties ; l'édition française de 1972 ajoute, en quatrième partie, la Critique des critiques . La première partie de l'ouvrage discute les schémas de reproduction du capital présentés par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-accumulation-du-capital-rosa-luxemburg/#i_462

LAW JOHN (1671-1729)

  • Écrit par 
  • Abel POITRINEAU
  •  • 2 115 mots

Dans le chapitre « Les idées de Law »  : […] John Law, « aventurier honnête homme », né à Édimbourg en 1671, était fils d'un banquier orfèvre. Après avoir quitté Londres, il avait mené de front à Amsterdam, Venise ou Gênes, une vie de plaisirs – où le jeu tenait une grande place – et des études approfondies sur les institutions bancaires. Il avait imaginé un « plan » économico-financier qu'il était allé offrir tour à tour, et sans succès, au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-law/#i_462

LECTURES D'ÉCONOMIE POLITIQUE, Johan Gustav Knut Wicksell - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Julien DUPONT
  •  • 1 064 mots
  •  • 1 média

Les Lectures d'économie politique achèvent l'œuvre publiée de Johan Gustav Knut Wicksell (1851-1926), économiste suédois, mathématicien de formation. L'ouvrage se compose de deux tomes : le premier, publié en 1901, est consacré à la théorie du capital et reprend les thèmes exposés dans Valeur, Capital et Rente (1893), et le second, publié en 1906, traite de la théorie de la monnaie et du crédit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lectures-d-economie-politique/#i_462

LIQUIDITÉ MONÉTAIRE

  • Écrit par 
  • André CHAÎNEAU
  •  • 3 563 mots
  •  • 1 média

Chaque agent économique possède un bilan. Le passif recense les diverses sources de financement des emplois énumérés à l'actif qui seul importe pour cette étude. En effet, la notion de préférence pour la liquidité est indissociable de celle de structure des emplois des ressources, c'est-à-dire de la structure de l'actif. De ce dernier, un classement tripartite peut être proposé. Il y a d'abord les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liquidite-monetaire/#i_462

LITUANIE

  • Écrit par 
  • Céline BAYOU, 
  • Suzanne CHAMPONNOIS, 
  • D.A. SEALEY
  •  • 8 111 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Économie : du gradualisme à l'austérité »  : […] Au début des années 1990, la Lituanie a opté pour une stratégie de réformes plus graduelle mais aussi moins cohérente que l'Estonie ou la Lettonie. Durant la phase de transition, les choix politiques retenus ont révélé la volonté des élites d'atténuer, pour la population, le choc des réformes, mais aussi leurs doutes quant aux bénéfices à court terme de l'instauration d'une économie de marché. Il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lituanie/#i_462

LIVRE, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 350 mots

Unité de poids dont la valeur est variable, la livre servit très tôt d'unité monétaire dans la mesure où la taille de la monnaie fut établie d'après la livre : les sous d'or de Constantin étaient fabriqués à la taille de 72 par livre. C'est à l'époque carolingienne que fut instauré le système d'équivalence qui durera pendant tout le Moyen Âge : Charlemagne ayant décidé que l'on taillerait 240 deni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre-monnaie/#i_462

LIVRE TOURNOIS

  • Écrit par 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 4 501 mots

La livre tournois, qui apparaît en France au xiii e  siècle, est l'unité de compte qui prévaut tout au long du Moyen Âge et sous l'Ancien Régime, avant que le franc ne devienne, en 1795, l'unité monétaire française. Jusqu'à la fin du xviii e  siècle, les transactions qui donnent lieu à des paiements se règlent en monnaie métallique, par remise de pièces de monnaie de la main à la main. Le régime […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre-tournois/#i_462

LOUIS, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 298 mots

Monnaie d'or ou d'argent, frappée à partir du règne de Louis XIII, le louis tire son nom de l'effigie royale qu'il porte. La principale monnaie d'or française, l'écu, continuait à être frappée à 23 carats, alors que les monnaies étrangères s'étaient alignées sur la pistole espagnole, qui était, elle, au titre de 22 carats (916 millièmes de métal pur). La valeur de l'écu avait dépassé 5 livres ; la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-monnaie/#i_462

MACROÉCONOMIE - Théorie macroéconomique

  • Écrit par 
  • Edmond MALINVAUD
  •  • 8 114 mots

Dans le chapitre « Le multiplicateur keynésien »  : […] Dans les années 1930, face à la Grande Crise et au chômage, les économistes furent divisés quant à l'opportunité de politiques budgétaires et monétaires actives réclamées par nombre de commentateurs. Pour soutenir l'activité fallait-il engager des travaux publics, accepter des réductions d'impôts et provoquer la baisse des taux d'intérêt par d'importantes émissions de monnaie ? Ayant pris l'habit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/macroeconomie-theorie-macroeconomique/#i_462

MARC, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 288 mots

Terme qui désigna d'abord une monnaie germanique que l'on trouve dans le latin barbare sous la forme de marca ou marcus . Le marc fut une unité de poids pour les métaux précieux pendant tout le Moyen Âge. Il semble être dérivé de la livre romaine, qui valait 11 onces, et son poids se fixa aux environs de 8 onces. Sous le règne de Louis VI le Gros fut adoptée la livre dite française, qui valait 48 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marc-monnaie/#i_462

MÉDAILLE

  • Écrit par 
  • Josèphe JACQUIOT
  •  • 3 628 mots

La médaille, qui est un monument monétiforme, se distingue des espèces de monnaies courantes du fait qu'elle n'est pas destinée à la circulation monétaire et qu'elle est une pièce commémorative. Dans une médaille se reflètent à la fois les traits physiques et moraux d'un être, ou des faits historiques et sociaux d'une époque. Œuvre d'art dans laquelle se conjuguent le génie créateur de l'inventeu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/medaille/#i_462

MERCANTILISME

  • Écrit par 
  • François ETNER
  •  • 6 591 mots

Dans le chapitre « La monnaie n'est pas un bien comme les autres »  : […] L'interrogation sur la nature de la monnaie occupe une place essentielle dans la littérature mercantiliste. Cette interrogation correspond à plusieurs questions précises, plus ou moins mises en avant selon l'actualité, mais traitées dans un même esprit. On se demandait, en particulier au xvi e  siècle, comment expliquer la hausse des prix ; s'il était bien que le prince change la valeur de la monn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mercantilisme/#i_462

MESURES, économie

  • Écrit par 
  • Jean-Étienne CHAPRON, 
  • Universalis
  •  • 7 933 mots

Dans le chapitre «  La mesure en unités monétaires »  : […] Les sociétés contemporaines dont on cherche à décrire puis à analyser le fonctionnement économique sont toutes largement monétarisées. La monnaie y est le support essentiel des transactions entre les acteurs de la vie économique ; c'est en monnaie, le plus souvent, que s'exprime la valeur des stocks de biens ou de créances présents dans l'économie. D'où l'importance des mesures en termes monétair […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesures-economie/#i_462

MÉTROLOGIE HISTORIQUE

  • Écrit par 
  • Jean Claude HOCQUET
  •  • 10 975 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Métrologie, fraudes et privilèges »  : […] L'extrême diversité des mesures qui coexistaient dans une même châtellenie, voire sur un même domaine seigneurial, s'accompagnait de la stabilité de ces mêmes mesures, immobilisées par la force d'inertie idéologique qui, dans la société féodale, privilégiait l'ancestral, l'immuable, l'invariant. La seule vraie, juste et bonne mesure était la mesure « ancestrale ». Toutes les autres, apparues ensui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metrologie-historique/#i_462

MISES LUDWIG VON (1881-1973)

  • Écrit par 
  • Guy CAIRE
  •  • 275 mots

Économiste autrichien, professeur à l'université de Vienne (1913-1938), puis à l'université de New York (1945-1969), Ludwig von Mises appartient à la seconde école marginaliste de Vienne. Dans son œuvre, trois centres d'intérêt complémentaires peuvent être distingués. Tout d'abord, et en particulier dans son Économie nationale ( Nationalökonomie. Theorie des Handelns und Wirtschaftens , 1940), l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ludwig-von-mises/#i_462

MONDIALISATION - Pour une régulation économique internationale

  • Écrit par 
  • Michel AGLIETTA
  •  • 8 103 mots

Dans le chapitre « Crises financières : le venin de la contagion »  : […] La fragilité est devenue un trait majeur de la finance moderne. Or l'expérience de la Russie avant 1998 et de l'Argentine au début des années 2000 montre que l'étranglement de la liquidité en période de crise financière paralyse les systèmes de paiements et, par conséquent, les échanges intérieurs. La crise pénètre au sein des structures intimes de l'économie défaillante parce que le bon fonction […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mondialisation-pour-une-regulation-economique-internationale/#i_462

MONNAIE DE NÉCESSITÉ ou MONNAIE OBSIDIONALE

  • Écrit par 
  • Georges BLUMBERG
  •  • 92 mots

Espèces monétaires fabriquées avec des matériaux différents de ceux de la monnaie légale, en raison de circonstances exceptionnelles ne permettant pas l'émission normale. Le bois, la pierre, le cuir ont été dans le passé utilisés pour alimenter ainsi des villes assiégées en monnaie de nécessité dite obsidionale. Lors des derniers stades de l'inflation galopante en Allemagne, en 1923, on a émis des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monnaie-de-necessite-monnaie-obsidionale/#i_462

LA MONNAIE ENTRE VIOLENCE ET CONFIANCE (M. Aglietta et A. Orléan) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jézabel COUPPEY
  •  • 1 034 mots

Au cours des xviii e et xix e  siècles s'impose une conception de la monnaie réduite à celle d'un simple instrument d'échange. L'idée que la monnaie est neutre et sans aucune incidence sur les données réelles de l'économie (production, emploi, etc.) sera dès lors peu contestée. Des dissidences commencent de s'affirmer avec l'Autrichien Carl Menger ( Principles of Economics , 1871 ; On the Origin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-monnaie-entre-violence-et-confiance/#i_462

MONNAIE MÉTALLIQUE EN FRANCE - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 396 mots

310 Le premier solidus (sou), pièce d'or, est frappé à Trèves et s'impose en Occident pour près d'un demi-millénaire. 864 Édit de Pîtres. Pour contrôler la frappe, Charles le Chauve limite à dix le nombre d'ateliers monétaires. 1018 La Catalogne, ancienne province franque de l'Empire carolingien, renoue avec la frappe de l'or. 1266 Saint Louis impose la primauté de la monnaie royale sur celle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monnaie-metallique-en-france-reperes-chronologiques/#i_462

NAISSANCE DE LA MONNAIE MÉTALLIQUE

  • Écrit par 
  • François REBUFFAT
  •  • 192 mots
  •  • 1 média

Le berceau de la monnaie fut l'Anatolie, et plus précisément le royaume de Lydie. L'Asie Mineure avait déjà été la terre du roi Midas qui, selon la légende, possédait la faculté de changer en or tout ce qu'il touchait. Pour se débarrasser de ce pouvoir redoutable, il se plongea dans les eaux du Pactole ; les Lydiens purent désormais recueillir dans cette rivière les paillettes d'électrum, cet alli […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-de-la-monnaie-metallique/#i_462

NAISSANCE DE L'ÉTALON OR

  • Écrit par 
  • Francis DEMIER
  •  • 218 mots

L'étalon or est un régime monétaire dans lequel la monnaie interne est convertible en or à un prix fixe. Si l'Angleterre est pleinement en régime d'étalon or dès 1821, ce n'est qu'au tournant des années 1870 que la plupart des grands pays passent du bimétallisme, qui établit la conversion des monnaies en or et en argent, au monométallisme, qui limite l'étalon monétaire à l'or. L'or, dans le gold […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/naissance-de-l-etalon-or/#i_462

NÉO-LIBÉRALISME ou NÉOLIBÉRALISME

  • Écrit par 
  • Liêm HOANG NGOC
  •  • 7 261 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Le monétarisme »  : […] Le monétarisme est la version moderne de la « théorie quantitative de la monnaie » de Irving Fisher (1867-1947), elle est fondatrice du point de vue libéral sur la monnaie. Cette théorie quantitative postule que la monnaie est neutre, c'est-à-dire que la variation de la masse monétaire n'exerce aucune influence sur la production et l'emploi. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/neo-liberalisme-ou-neoliberalisme/#i_462

NEUCHÂTEL CANTON DE

  • Écrit par 
  • François HAINARD
  •  • 1 038 mots
  •  • 3 médias

Le canton de Neuchâtel, qui porte le nom de son chef-lieu, est un des vingt-six cantons suisses . Avec près de 180 000 habitants (2018), il est le seizième canton le plus peuplé de Suisse et affiche une superficie de 802 kilomètres carrés (sans les lacs). Appartenant à l’Arc jurassien, espace géographique transfrontalier franco-suisse de moyenne montagne, le canton s’étend sur trois étages géomorp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/canton-de-neuchatel/#i_462

NOUVELLE FRAPPE D'OR EN OCCIDENT

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 227 mots

Pour la première fois depuis le début du ix e  siècle, une monnaie d'or est émise dans une principauté latine. En 1018, la comtesse Ermessende de Catalogne fait frapper des mancusos , pièces d'or dont le nom provient de l'arabe ( manqūsh  : « gravé »). Cet événement manifeste une évolution importante en Occident : la pénurie d'or qui, dès l'époque carolingienne, avait conduit à l'abandon dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nouvelle-frappe-d-or-en-occident/#i_462

NUMISMATIQUE

  • Écrit par 
  • Jacques YVON
  •  • 4 868 mots
  •  • 2 médias

La numismatique est la science des monnaies. Elle étudie ces objets dans leur aspect formel, leur valeur de signe et leur développement historique. Elle prouve que les monnaies, qui certes ne sont le plus souvent que l'illustration de l'histoire des hommes, en constituent parfois les seules sources. Les monnaies sont partie intégrante de l'histoire économique. Reflets du pouvoir qui les émet et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/numismatique/#i_462

OMEYYADES ou UMAYYADES

  • Écrit par 
  • Claude CAHEN
  •  • 2 588 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Administration intérieure et vie culturelle »  : […] Le régime, à l'exception de ‘Umar b. ‘Abd al-‘Aziz, était taxé d'impiété par ses adversaires. Impie, il l'était parce qu'il avait usurpé la place et versé le sang de la famille du Prophète. En fait, ce régime, né à une époque où les Arabes n'avaient aucune tradition administrative et où eux seuls étaient musulmans, avait par la force des choses dû laisser les services aux mains des indigènes non m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/omeyyades-umayyades/#i_462

OUZBÉKISTAN

  • Écrit par 
  • Edward ALLWORTH, 
  • Arnaud RUFFIER, 
  • Julien THOREZ, 
  • Anne TOURNEVILLE
  • , Universalis
  •  • 7 650 mots

Dans le chapitre « Des réformes entravées par le clanisme et la corruption »  : […] Après les événements d’Andijan, le pouvoir, qui veut regagner en légitimité, choisit une nouvelle ligne politique. Il engage une démarche plus active de développement d'un islam national : formation de cadres et construction de lieux de culte répondent ainsi à la très forte attente de la population. Certaines personnalités religieuses respectées sont autorisées à s'exprimer et à diffuser leurs fat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ouzbekistan/#i_462

PARISIS, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 342 mots

Terme qui a désigné la monnaie royale de Paris. Bien que, de toute ancienneté, il y ait eu à Paris un atelier monétaire, le nom de parisis ne paraît pas antérieur au règne de Philippe I er (1060-1108) : à cette époque, un certain nombre d'autres ateliers royaux furent soumis aux mêmes règles que celui de Paris, ce qui eut pour conséquence l'existence du système parisis. L'établissement d'une monn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/parisis-monnaie/#i_462

PHÉNICIENS

  • Écrit par 
  • Hélène BENICHOU-SAFAR, 
  • Paul PETIT
  •  • 6 298 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'art du métal »  : […] Le métal, dont la recherche a été décisive dans l'expansion phénicienne en Méditerranée, a alimenté un artisanat diversifié. Les bijoux, qui ont une valeur décorative mais aussi talismanique ou symbolique, s'inscrivent dans une tradition ancienne profondément marquée, là encore, par l'Égypte et dont quelques surgeons ont produit au cours du II e  millénaire, avec les célèbres parures de Byblos, ce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pheniciens/#i_462

PHILIPPE IV LE BEL (1268-1314) roi de France (1285-1314)

  • Écrit par 
  • Jacques LE GOFF
  •  • 5 052 mots

Dans le chapitre « Impositions et expédients financiers »  : […] Le problème le plus difficile était celui posé par les finances. Le roi ne pouvait plus gouverner avec les seuls revenus du domaine royal augmentés de taxations extraordinaires levées en vertu des institutions féodales (aides demandées en certains cas aux vassaux), domaniales (tailles levées sur les paysans) ou obtenues du clergé aux fins prétendues de croisade (décimes) ou des villes (subsides) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/philippe-iv-le-bel/#i_462

LE POUVOIR D'ACHAT DE LA MONNAIE, Irving Fisher - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Nicolas CHAIGNEAU
  •  • 1 138 mots

Avec cet ouvrage, l'Américain Irving Fisher (1867-1947), professeur à l'université de Yale, s'inscrit dans une tradition d'économistes (David Hume, David Ricardo, John Stuart Mill) qui prônent une approche dite réelle des phénomènes économiques. Selon cette tradition, il convient tout d'abord de faire abstraction de la monnaie et d'élaborer une théorie de l'équilibre économique où les biens s'éch […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-pouvoir-d-achat-de-la-monnaie/#i_462

PREMIÈRES OBOLES

  • Écrit par 
  • François REBUFFAT
  •  • 160 mots
  •  • 1 média

En Grèce, c'est au roi Phidon d'Argos – un réformateur des poids et mesures – qu'on attribue l'invention de la monnaie. Les premières pièces de monnaie font leur apparition dans l'île d'Égine vers la fin du vii e ou le début du vi e  siècle avant notre ère selon les sources. Ces pièces d'argent représentaient au droit une tortue de mer. Anépigraphes, c'est-à-dire sans légende, elles se répandirent […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premieres-oboles/#i_462

PRINCIPLES OF ECONOMICS, Carl Menger - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pierre GARROUSTE
  •  • 1 189 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les fondements de l'approche autrichienne »  : […] L'ouvrage de Menger a ouvert la voie à l'analyse autrichienne de la production et du capital. Il est, en effet, impossible de bien comprendre les travaux d'Eugen von Böhm-Bawerk sur la théorie du capital et de l'intérêt ou ceux de Friedrich von Hayek sur les fluctuations économiques sans faire référence à l'analyse de la production proposée par Menger, dont la caractéristique tient à l'introductio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/principles-of-economics/#i_462

PRIX

  • Écrit par 
  • Nathalie BERTA
  •  • 1 294 mots

Le prix d'un bien en tant que nombre associé à l'unité de ce bien n'a pas de véritable signification en soi : seuls les rapports de prix – les prix relatifs – des différents biens en ont une. Néanmoins, raisonner sur des prix relatifs n'est possible que dans une économie de troc comportant peu de biens. Sinon, on choisit un bien de référence, appelé numéraire, auquel on attribue, par convention, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prix/#i_462

PUNIQUE ART

  • Écrit par 
  • Hélène BENICHOU-SAFAR
  •  • 2 443 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Les innovations puniques »  : […] L'art punique innove aussi, et de façon spécifique mais finalement conforme à l'esprit ancestral. Reprenant une formule préexistante – phénicienne ou non d'ailleurs –, il la soumet à d'infinies reproductions ou variations lui imprimant par là même son sceau. L'estampille punique marque ainsi les ex-voto –  cippes et stèles  – recueillis dans les tophets, enceintes sacrées à ciel ouvert qui protè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/art-punique/#i_462

RICARDO DAVID (1772-1823)

  • Écrit par 
  • Christian SCHMIDT
  •  • 3 457 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « De la pratique à la théorie »  : […] Né à Londres, David Ricardo, dès l'âge de quatorze ans, travaille à la Cité avec son père. À vingt et un ans, il épouse la fille d'un quaker et, après un bref passage dans un établissement bancaire, il reprend ses activités financières pour son propre compte et amasse rapidement une fortune considérable. Les conséquences monétaires des guerres napoléoniennes lui fournissent une première occasion […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-ricardo/#i_462

SEL

  • Écrit par 
  • Jean Claude HOCQUET
  •  • 11 192 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La monnaie de sel »  : […] Le salarium impliquait remise d'un produit adapté à l'échange, c'était un paiement effectué à l'aide d'une marchandise grâce à laquelle les soldats acquéraient d'autres marchandises. Le sel du salaire avait donc les caractères d'une monnaie, commode et divisible en unités plus petites. Il assumait les formes et les fonctions de la monnaie. Ce n'était pas du troc, car avec le sel la conversion ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sel/#i_462

SOU

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 436 mots

Unité monétaire de l'or à partir de 312. Constantin fixa la taille du sou ( solidus aureus ) à 72 par livre romaine (327,45 g), soit au poids de 4,55 grammes. L'abondance des émissions du sou, son excellent aloi et la régularité de son poids lui assurèrent un grand succès. Il eut pour sous-multiple le semis ou semissis, rarement frappé, du poids de 2,27 grammes, et le triens ou tremissis, tiers du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sou/#i_462

SPÉCULATION

  • Écrit par 
  • Dominique PLIHON
  •  • 2 224 mots

Dans le chapitre « La spéculation est-elle déstabilisante ? »  : […] Indépendamment de tout jugement moral, la spéculation est nécessaire au bon fonctionnement des marchés à terme, car elle en assure la « liquidité ». En effet, les ordres d'achats et de ventes à terme émanant des opérateurs qui cherchent à se couvrir ont peu de chances de s'ajuster spontanément. Les marchés à terme sont structurellement déséquilibrés, et les spéculateurs contribuent à l'ajustement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/speculation/#i_462

SRI LANKA

  • Écrit par 
  • Osmund BOPEARACHCHI, 
  • Delon MADAVAN, 
  • Éric MEYER, 
  • Édith PARLIER-RENAULT
  •  • 21 638 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Données numismatiques »  : […] De très nombreuses pièces de monnaies ont été trouvées dans l'île ; on peut les répartir en deux catégories, celles émises localement et celles provenant de différentes zones géographiques et datant d'époques diverses. À partir du i er  siècle de notre ère, les frappes locales apparaissent dans la circulation monétaire. Ces monnaies, dont la légende est écrite en brahmi, portent des noms de chefs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sri-lanka/#i_462

STERLING LIVRE

  • Écrit par 
  • Sophie BRANA, 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 7 210 mots
  •  • 3 médias

Tout au long de ses treize siècles d'existence, la livre sterling représente pour le Royaume-Uni une institution fondamentale, à la fois emblème de la Couronne, pilier de la City, monnaie clé de l'économie mondiale. Le peuple britannique lui conserve un tel attachement que l'adhésion du pays à l'euro a toujours paru lointaine et, bien que son prestige international ait décliné, la livre reste une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/livre-sterling/#i_462

TALENT, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 389 mots

Mesure de poids et unité monétaire la plus répandue dans la Grèce antique, la valeur du talent a pu considérablement varier suivant le système pondéral adopté. Les textes homériques mentionnent un talent d'or dont la valeur a fait l'objet de nombreuses controverses et recherches : valait-il 16,82 grammes d'or, comme le sicle fort babylonien, ou simplement 8,41 grammes, soit la valeur d'un bœuf ? O […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/talent-monnaie/#i_462

TAUX D'INTÉRÊT

  • Écrit par 
  • Virginie COUDERT
  •  • 5 489 mots

Dans le chapitre « L'approche keynésienne du taux d'intérêt nominal »  : […] Dans la théorie keynésienne, c'est le taux d'intérêt nominal qui est le plus important, et le taux d'intérêt réel n'en est qu'une résultante. Les ménages décident par précaution d'allouer une partie de leur revenu à l'épargne, sans prendre en compte le niveau du taux d'intérêt. Ils cherchent ensuite des placements sûrs, qui leur permettent d'en disposer le moment voulu. Dans cette recherche, ils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/taux-d-interet/#i_462

THALER DE MARIE-THÉRÈSE

  • Écrit par 
  • Jean-Louis MIÈGE
  •  • 1 004 mots

Parmi les grandes monnaies au rôle historique international, le thaler de Marie-Thérèse fut sans doute une des plus importantes et qui eut la plus étrange carrière. Le thaler doit son nom à son lieu de frappe originel, la ville bohémienne de Joachimsthal, d'où vint Joachimsthaler puis, par abréviation, thaler. Le mot eut une remarquable postérité en Europe (daler, daalder, talar, etc.) puis, et su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thaler-de-marie-therese/#i_462

THÉORIE GÉNÉRALE DE L'EMPLOI, DE L'INTÉRÊT ET DE LA MONNAIE, John Maynard Keynes - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Marion GASPARD
  •  • 1 060 mots

Dans le chapitre « Une théorie de l'emploi »  : […] Le « but ultime » de Keynes est « la découverte des facteurs qui déterminent le volume de l'emploi ». Il s'oppose pour cela dès le livre I à l'analyse du marché du travail proposée par ceux qu'il nomme les « classiques » : les économistes qui, de David Ricardo à Arthur Cecil Pigou, auraient en commun d'admettre la loi de Say (l'offre crée sa propre demande) et la théorie quantitative de la monnaie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/theorie-generale-de-l-emploi-de-l-interet-et-de-la-monnaie/#i_462

LA THÉORIE QUANTITATIVE DE LA MONNAIE, Milton Friedman - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Sébastien LENFANT
  •  • 1 039 mots
  •  • 1 média

The Quantity Theory. A Restatement („La Théorie quantitative de la monnaie. Une nouvelle présentation“) marque le retour au cœur des débats macroéconomiques de l'après-guerre de la théorie quantitative de la monnaie ; c'est aussi la première contre-attaque théorique d'envergure à l'encontre de l'orthodoxie keynésienne. Il s'agit en fait de l'article introductif d'un ouvrage édité sous la directio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-theorie-quantitative-de-la-monnaie/#i_462

TITRES & GARANTIES, métaux précieux

  • Écrit par 
  • Catherine ARMINJON
  •  • 807 mots

Le pourcentage d'or ou d'argent contenu dans un alliage officiel est appelé « titre ». En France, sous l'Ancien Régime et jusqu'à la loi du 19 brumaire an VI (1797), il n'y avait qu'un seul titre pour l'or ainsi que pour l'argent. « Nul orfèvre ne peut ouvrer à Paris d'argent que ne soit aussi bon qu'esterling, ou meilleur », telle était l'obligation du règlement assez vague du prévôt de Paris, Ét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/titres-et-garanties-metaux-precieux/#i_462

TOBIN JAMES (1918-2002)

  • Écrit par 
  • Bruno JETIN
  •  • 1 107 mots

Né en 1918 à Champaign (Illinois, États-Unis) et mort le 11 mars 2002 à New Haven (Connecticut), James Tobin explique sa passion pour l'économie par le souvenir de la grande dépression qui l'a profondément marqué durant son enfance. D'où sa volonté de mettre la réflexion théorique au service de la politique économique afin de lutter contre la pauvreté par la croissance et le plein-emploi. Étudian […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/james-tobin/#i_462

TOURNOIS, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 534 mots

Monnaie extrêmement répandue au Moyen Âge (le nom de tournois vient de la ville de Tours, où le chapitre de Saint-Martin battait monnaie au viii e  siècle). On a, au temps de Pépin et de Charlemagne, des deniers d'argent aux effigies de ces princes, portant la légende Sancti Martini . Ce droit de monnayage paraît avoir été supprimé par le capitulaire de Thionville, en 805 ; car, après cette date, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tournois-monnaie/#i_462

TRAITÉ DE MAASTRICHT

  • Écrit par 
  • Francis DEMIER
  •  • 314 mots

En 1992, le traité de Maastricht institue entre les États membres de la Communauté européenne une Union européenne dont l'objectif est de passer à une monnaie unique. Le contrôle des changes est supprimé, ce qui libère les mouvements de capitaux. En 1997 est créée la Banque centrale européenne, chargée, indépendamment des États, de mettre en place puis de gérer la monnaie européenne, l'euro, appel […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-de-maastricht/#i_462

TRAITÉ DES MONNAIES, Nicolas Oresme - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 993 mots

Le Traité des monnaies du Français Nicole d'Oresme (1325-1382) est considéré comme le premier ouvrage strictement économique de l'histoire. Il reste des zones d'incertitude sur lui, ne serait-ce que parce que le manuscrit autographe a été perdu. En particulier, sa date de publication est inconnue. Certains la situent en 1355, d'autres penchent pour la période entre septembre 1356, qui correspond […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-des-monnaies/#i_462

TRÉSORS MONÉTAIRES, Grèce antique

  • Écrit par 
  • Olivier PICARD
  •  • 1 243 mots

« Trésor », le mot a un parfum d'exotisme, évoquant L'Île au trésor et les pirates des Caraïbes. Pour le numismate, un trésor est un lot de monnaies, rassemblées volontairement (ce qui exclut les pièces réunies au hasard, par exemple dans un égout) et perdues par leur propriétaire, au cours d'une guerre, d'un naufrage ou de toute autre circonstance. Ainsi définis, les trésors constituent une sou […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tresors-monetaires-grece-antique/#i_462

TRIFFIN ROBERT (1911-1993)

  • Écrit par 
  • Paul FABRA
  •  • 915 mots

Le spécialiste de la monnaie sans doute le plus connu dans le monde au cours des années 1960 et 1970, l'homme qui fut un des universitaires américains les plus écoutés, aimé de ses étudiants, est né « dans un des plus beaux villages » belges, Flobecq. Si, jeune, Robert Triffin rêvait de faire des études d'économie pour entrer un jour à la Banque nationale de Belgique, c'était par pacifisme. Les fo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-triffin/#i_462

UNE HISTOIRE MONÉTAIRE DES ÉTATS-UNIS, 1867-1960, Milton Friedman et Anna Schwartz - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jean-Marc DANIEL
  •  • 998 mots

Dans le chapitre « La remise en cause des relances keynésiennes »  : […] Le livre combine approche théorique et travail statistique, pour démontrer l'inefficacité des politiques de relance keynésiennes. Celles-ci reposent sur l'idée qu'en période de sous-emploi les prix sont rigides et que toute augmentation de la demande, qui se traduit par une augmentation de la capacité de dépense et donc de la masse monétaire, induit une augmentation de la production. Pour Friedma […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/une-histoire-monetaire-des-etats-unis-1867-1960/#i_462

VIENNOIS, monnaie

  • Écrit par 
  • Jean DÉRENS
  •  • 173 mots

La monnaie de Viennois a ceci de particulier qu'elle ne fut pas frappée à Vienne. Les Dauphins de Viennois avaient assuré leur domination sur tout le pays, sauf sur Vienne, qu'ils ne commandèrent jamais. Ils firent confirmer leur droit de battre monnaie par l'empereur, dont ils étaient vassaux, en 1155 et en 1238. Ils avaient de nombreux ateliers monétaires dispersés dans les châteaux d'Avisan, de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viennois-monnaie/#i_462

YEN

  • Écrit par 
  • Sophie BRANA, 
  • Dominique LACOUE-LABARTHE
  •  • 7 672 mots

Le Japon a longtemps utilisé des monnaies d'argent chinoises. L'introduction des monnaies d'or et des billets se fait au xvi e  siècle. Il en résulte un système de paiement complexe et morcelé. Lors de son ouverture au monde moderne, le Japon impérial se dote d'une monnaie unifiée en 1871, le yen, dont la valeur est fixée en référence aux deux métaux. L'argent est ensuite abandonné lorsque le pay […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/yen/#i_462

ZONE MONÉTAIRE

  • Écrit par 
  • P. SCHAEFER
  •  • 947 mots

Espace constitué par les pays qui adoptent entre eux un étalon de change-devise. Les pays qui utilisent cet étalon établissent une relation fixe entre leur monnaie et une devise (monnaie centre) considérée comme un moyen international de règlement. La gestion des réserves de change des différents pays membres est alors assurée par le pays centre. Le système exige la convertibilité et la transférab […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zone-monetaire/#i_462

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel BRUGUIÈRE, « MONNAIE - Histoire de la monnaie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/monnaie-histoire-de-la-monnaie/