AGLIETTA MICHEL (1938- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Penseur du capitalisme et de la monnaie, Michel Aglietta est un chercheur, un pédagogue et un expert reconnu des économistes, des historiens et des anthropologues, mais aussi des politiciens et des syndicalistes de toute tendance.

Michel Aglietta

Michel Aglietta

Photographie

L'économiste français Michel Aglietta est une figure emblématique de l'école de la régulation. On le voit ici en 2012, lors d'une table ronde organisée à Paris sur le thème « Quelle régulation financière pour restaurer l'utilité sociale des marchés ? ». 

Crédits : Jacques Demarthon/ AFP

Afficher

Né dans une famille modeste d’immigrés italiens en 1938 à Chambéry, il intègre l’École polytechnique en 1959, puis entre à l’Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) afin de participer à « l’ardente obligation » de la planification. Il contribue à élaborer une modélisation à partir des données de la comptabilité nationale permettant d’envisager aisément des variantes de politiques publiques ; celles-ci sont présentées lors des commissions du plan où sont réunis les représentants syndicaux, patronaux et de l’administration. Le plan constitue alors l’organe de gestation des compromis sociaux et économiques où sont notamment discutées et décidées les modalités de répartition des fruits de la croissance.

Après Mai-68, Aglietta décide de parfaire sa formation économique et sa compréhension du système capitaliste à Harvard aux États-Unis. De septembre 1970 à juin 1972, il suit les cours de Kenneth Arrow et de Paul Sweezy. Stimulé par ses lectures de Karl Marx, Fernand Braudel et François Perroux, il cherche à comprendre comment le capitalisme américain tente de surmonter le conflit entre capital et travail. Ce sera sa thèse d’État, « Régulation du mode de production capitaliste dans la longue période. Prenant exemple des États-Unis (1870-1970) », soutenue en 1974 sous la direction de Raymond Barre, et de laquelle il tirera en 1976 un livre retentissant : Régulation et crises du capitalisme. Ce livre, avec le séminaire INSEE qui a précédé sa parution, marque l’avènement de l’école de la régulation ; Michel Aglietta et Robert Boyer en sont les figures emblématiques et considèrent que le circuit économique ne doit pas être pensé comme un équilibre fondé sur des décisions individuelles indépendantes, mais comme un système en tens [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  AGLIETTA MICHEL (1938- )  » est également traité dans :

LA MONNAIE ENTRE VIOLENCE ET CONFIANCE (M. Aglietta et A. Orléan) - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Jézabel COUPPEY
  •  • 1 034 mots

Au cours des xviiie et xixe siècles s'impose une conception de la monnaie réduite à celle d'un simple instrument d'échange. L'idée que la monnaie est neutre et sans aucune incidence sur les données réelles de l'économie (production, emploi, etc.) sera dès lors peu c […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-monnaie-entre-violence-et-confiance/#i_39153

ÉCONOMIE (Histoire de la pensée économique) - École de la régulation

  • Écrit par 
  • Benjamin CORIAT
  •  • 1 519 mots
  •  • 1 média

L' école de la régulation est l'une des rares écoles de théorie économique contemporaine à posséder une dimension fortement française. À partir des travaux fondateurs de Michel Aglietta et de Robert Boyer, elle apparaît au milieu de la décennie de 1970, dans un moment très particulier qui, aux États-Unis comme en Europe, est celui du passage avéré de la croissance à la crise, signifiant la fin […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/economie-histoire-de-la-pensee-economique-ecole-de-la-regulation/#i_39153

Pour citer l’article

Yamina TADJEDDINE, « AGLIETTA MICHEL (1938- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/michel-aglietta/