MONADOLOGIE, Gottfried Wilhelm LeibnizFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

G. W. Leibniz (1646-1716) n'a publié de son vivant qu'un seul ouvrage d'importance, la Théodicée (1710). La mort de Locke, en 1704, le dissuada de publier les Nouveaux Essais, en réponse à l'Essai sur l'entendement humain du philosophe anglais. Renommé dans toute l'Europe pour ses multiples interventions dans les débats savants, politiques et religieux, Leibniz offre avec la Monadologie, écrite à la fin de sa vie (1714) en français pour le prince Eugène de Savoie, ce qui peut être considéré comme le principal exposé des principes de sa philosophie.

G.W. Leibniz

Photographie : G.W. Leibniz

Tout à la fois philosophe et mathématicien, linguiste et juriste, historien, diplomate et théologien, G.W. Leibniz fut un précurseur de ce qu'on n'appelait pas encore l'interdisciplinarité. 

Crédits : Photos.com/ Jupiterimages

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

François TRÉMOLIÈRES, « MONADOLOGIE, Gottfried Wilhelm Leibniz - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 octobre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/monadologie/