MONADOLOGIE, Gottfried Wilhelm LeibnizFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

G. W. Leibniz (1646-1716) n'a publié de son vivant qu'un seul ouvrage d'importance, la Théodicée (1710). La mort de Locke, en 1704, le dissuada de publier les Nouveaux Essais, en réponse à l'Essai sur l'entendement humain du philosophe anglais. Renommé dans toute l'Europe pour ses multiples interventions dans les débats savants, politiques et religieux, Leibniz offre avec la Monadologie, écrite à la fin de sa vie (1714) en français pour le prince Eugène de Savoie, ce qui peut être considéré comme le principal exposé des principes de sa philosophie.

G.W. Leibniz

G.W. Leibniz

Photographie

Tout à la fois philosophe et mathématicien, linguiste et juriste, historien, diplomate et théologien, G.W. Leibniz fut un précurseur de ce qu'on n'appelait pas encore l'interdisciplinarité. 

Crédits : Photos.com/ Jupiterimages

Afficher


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

François TRÉMOLIÈRES, « MONADOLOGIE, Gottfried Wilhelm Leibniz - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 03 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/monadologie/