Philosophes, xviiie s.


ALEMBERT JEAN LE ROND D' (1717-1783)

  • Écrit par 
  • Michel PATY
  •  • 2 880 mots
  •  • 2 médias

L'un des mathématiciens et physiciens les plus importants du xviiie siècle, d'Alembert fut aussi un philosophe marquant des Lumières . Dans les sciences aussi bien qu'en philosophie , il incorpora la tradition du rationalisme cartésien aux conceptions newtoniennes, ouvrant la voie du rationalisme […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alembert-jean-le-rond-d/#i_0

ARGENS JEAN-BAPTISTE DE BOYER marquis d' (1704-1771)

  • Écrit par 
  • Joël SHAPIRO
  •  • 426 mots

Cet écrivain et philosophe, originaire de la Provence (il est né à Aix), déiste et ami de Voltaire, parfait représentant du siècle des Lumières , lutta toute sa vie contre l'obscurantisme. Une anecdote raconte que, lors d'une dangereuse tempête, les passagers du navire se mirent à réciter des prières tandis que le marquis d'Argens poursuivit […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-baptiste-de-argens/#i_0

BALLANCHE PIERRE SIMON (1776-1847)

  • Écrit par 
  • Antoine FAIVRE
  •  • 504 mots

Théosophe lyonnais, dont il est difficile de saisir les idées directrices, qui ne semble d'ailleurs entretenir aucun rapport avec les martinistes et ne mentionne même pas Willermoz, son compatriote. Ce n'est pas par Willermoz que Ballanche s'initie aux doctrines illuministes du xviiie siècle, mais […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-simon-ballanche/#i_0

BARBEYRAC JEAN DE (1674-1744)

  • Écrit par 
  • Patricia BUIRETTE
  •  • 610 mots

Jurisconsulte, philosophe et publiciste français né à Béziers, fils d'un célèbre pasteur calviniste. Après avoir suivi les cours du collège calviniste de Montagnac, Jean de Barbeyrac doit émigrer en Suisse avec sa famille à la suite de la révocation de l'édit de Nantes. Envoyé par son père, en 1693, à Genève pour étudier la théologie, il renonce […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-de-barbeyrac/#i_0

BAUMGARTEN ALEXANDER GOTTLIEB (1714-1762)

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 590 mots

Élève de Christian Wolff à Halle, Baumgarten fut très tôt marqué par la pensée de Leibniz, à laquelle il devait par la suite s'opposer, et par celle de son maître d'alors. Nommé professeur extraordinaire à Halle en 1737, puis professeur ordinaire à Francfort-sur-Oder en 1740, il se fit connaître en publiant, entre 1750 et 1758, les deux volumes de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/alexander-gottlieb-baumgarten/#i_0

BENTHAM JEREMY (1748-1832)

  • Écrit par 
  • Pierre TROTIGNON
  •  • 1 941 mots
  •  • 1 média

Jeremy Bentham a connu la grande crise révolutionnaire qui transforma l'Europe. Son œuvre, trop souvent et très injustement oubliée, est une des sources idéologiques de la grande pensée bourgeoise du xixe siècle. Bien qu'il eût reçu une formation juridique complète, il refusa de devenir avocat : les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jeremy-bentham/#i_0

BERKELEY GEORGE (1685-1753)

  • Écrit par 
  • Geneviève BRYKMAN
  •  • 2 924 mots
  •  • 1 média

Soucieux d'enrayer la marée montante du scepticisme induite par le progrès des sciences positives, Berkeley fut essentiellement un apologiste. Mais il fut aussi un authentique philosophe, dont l'ambition paradoxale était de définir, d'une façon à la fois nouvelle et traditionnelle, les rapports entre Dieu et les êtres finis. Selon lui, la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-berkeley/#i_0

BONNET CHARLES (1720-1793)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 316 mots

Naturaliste et auteur d'écrits philosophiques, il découvrit la parthénogenèse (reproduction sans fécondation) et développa la théorie de l' évolution dite des catastrophes. Juriste de métier, les sciences naturelles étaient son occupation favorite. S'adonnant d'abord à l'entomologie, il étudia la reproduction des pucerons et découvrit que […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-bonnet/#i_0

BOSCOVICH ou BOŠKOVIC RUDJER (1711-1787)

  • Écrit par 
  • Jacques GUILLERME
  •  • 743 mots

Nietzsche a cru rendre justice à Boscovich en le postant avec Copernic parmi les « victorieux adversaires de l'apparence » (Par-delà le bien et le mal). Il célébrait ainsi le pourfendeur de l'« atomisme matérialiste » qui fut, en effet, l'un des plus audacieux auteurs de systèmes du monde . Abondante, l'œuvre scientifique de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/boscovich-boskovic/#i_0

BROSSES CHARLES DE (1709-1777)

  • Écrit par 
  • ETIEMBLE
  •  • 1 355 mots

Toute sa carrière de magistrat épicurien, et par conséquent courageux, inflexible sur l'honneur professionnel, Charles de Brosses la fit au parlement de Dijon, sa ville natale : fils de magistrat, il fut donc, dès vingt et un ans, conseiller ; puis président à trente-deux, pour finir sous le mortier d'un premier président (qu'il coiffa en 1765), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-de-brosses/#i_0

BURKE EDMUND (1729-1797)

  • Écrit par 
  • Baldine SAINT GIRONS
  •  • 1 990 mots

Peu d'ouvrages non romanesques de langue anglaise connurent en leur temps un succès aussi immédiat, vif et étendu que ceux de Burke. Sa Recherche philosophique sur l'origine de nos idées du sublime et du beau, publiée en 1757 et fondant la première opposition systématique du sublime au beau, fut rééditée presque tous les trois […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/edmund-burke/#i_0

CABANIS GEORGES (1757-1808)

  • Écrit par 
  • Jacques POSTEL
  •  • 324 mots

Médecin et philosophe français, disciple de Condillac, Cabanis fréquente, chez Mme Helvétius, les Encyclopédistes, Franklin et Voltaire. Il participe à la Révolution française, collaborant à la rédaction des discours de Mirabeau et le soignant jusqu'à sa mort, ce qui n'améliore pas sa réputation de médecin, puisqu'on […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-cabanis/#i_0

CHÂTELET MADAME DU (1706-1749)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 470 mots

Femme de lettres et de sciences, et mathématicienne française, née le 17 décembre 1706 à Paris, morte le 10 septembre 1749 à Lunéville. Le 12 juin 1725, Gabrielle Émilie Le Tonnelier de Breteuil épouse le marquis Florent Claude du Châtelet, gouverneur de Semur-en-Auxois, dont elle aura trois enfants : Françoise-Gabrielle Pauline (1726-1754), […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/madame-du-chatelet/#i_0

CLARKE SAMUEL (1675-1729)

  • Écrit par 
  • Françoise ARMENGAUD
  •  • 666 mots

Philosophe et théologien anglais, disciple et ami de Newton, Samuel Clarke joua un rôle important dans la substitution de la physique newtonienne à la physique cartésienne au sein des universités anglaises. Il fut admiré comme prédicateur et il est connu pour ses conférences (les Boyle Lectures, instituées par testament par le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/samuel-clarke/#i_0

CONDILLAC ÉTIENNE BONNOT DE (1714-1780)

  • Écrit par 
  • Pierre TROTIGNON
  •  • 1 147 mots

Condillac n'est pas seulement l'interprète français de Locke, mais un philosophe original dont l'influence devait être décisive sur la formation de la linguistique moderne. Oublié, critiqué sommairement, lorsque la vague révolutionnaire reflue et que l'Europe retourne aux servitudes d'avant 1789, il mérite encore d'être lu et médité. À la suite de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/condillac-etienne-bonnot-de/#i_0

CONDORCET MARIE JEAN ANTOINE NICOLAS CARITAT marquis de (1743-1794)

  • Écrit par 
  • Bernard VALADE
  •  • 1 585 mots
  •  • 1 média

Par la diversité de ses recherches – mathématiques, économiques, philosophiques –, qui toutes portent la marque des orientations intellectuelles de l'époque des Lumières , le marquis de Condorcet occupe dans l'histoire des idées une place assez exceptionnelle. L'assimilation sommaire de son apport à une illustration optimiste de la théorie du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-jean-antoine-nicolas-condorcet/#i_0

CRITIQUE DE LA FACULTÉ DE JUGER, Emmanuel Kant - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 1 045 mots

La Critique de la faculté de juger (Kritik der Urteilskraft, 1790) est la troisième et dernière des Critiques d' Emmanuel Kant (1724-1804). Elle vient après la Critique de la raison pure (1781) et la Critique de la raison pratique (1786). Il ne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-de-la-faculte-de-juger/#i_0

CRITIQUE DE LA RAISON PURE, Emmanuel Kant - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 966 mots
  •  • 1 média

Dans la Préface à la première édition de la Critique de la raison pure (1781), Emmanuel Kant (1724-1804) établit un parallèle célèbre entre les progrès des sciences exactes et la confusion qui règne dans la « métaphysique », pourtant la plus ancienne et longtemps la plus prestigieuse des sciences. Alors que les premières ont su […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/critique-de-la-raison-pure/#i_0

DE LA RECHERCHE DE LA VÉRITÉ, Nicolas Malebranche - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 833 mots

Nicolas Malebranche (1638-1715) occupe dans la lignée des philosophes post-cartésiens une place particulière. D'une part, il semble tout devoir à Descartes : la lecture, en 1664, du Traité de l'Homme fut en effet à l'origine de sa vocation philosophique. D'autre part, il s'en éloigne radicalement pour renouer avec une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/de-la-recherche-de-la-verite/#i_0

DELUC JEAN-ANDRÉ (1727-1817)

  • Écrit par 
  • Françoise DREYER
  •  • 1 350 mots
  •  • 1 média

Jean André de Luc dit Deluc est un physicien, philosophe et géologue, né à Genève le 8 février 1727 et mort à Clewer, près de Windsor (Royaume-Uni), le 7 novembre 1817. Fils de Françoise Huaut et Jacques-François de Luc, riche horloger protestant, membre actif du parti populaire à Genève, il se destine au commerce mais suit une formation en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-andre-deluc/#i_0

DESCHAMPS dom (1716-1774)

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 297 mots

Bénédictin français, né à Rennes, Léger Marie Deschamps semble avoir mené une vie tranquille, comme procureur du petit monastère bénédictin de Montreuil-Bellay, près de Saumur. L'événement le plus marquant de sa vie est sans doute, après 1760, la rencontre d'un protecteur et ami, bientôt d'un disciple, en la personne du marquis de Voyer, fils du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/dom-deschamps/#i_0

DIDEROT DENIS (1713-1784)

  • Écrit par 
  • Yvon BELAVAL
  •  • 6 383 mots
  •  • 2 médias

Il est vrai que toute grande œuvre se suffit : mais plus l'auteur a été engagé dans l'action, plus il a procédé par allusions, avouées ou secrètes, à son expérience , plus il s'est exprimé et trahi par son style, plus, alors, sa vie nous éclaire. Or, toutes ces raisons valent pour Diderot : il faut tenter de le connaître. Pour commencer par les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/denis-diderot/#i_0

EDWARDS JONATHAN (1703-1758)

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 245 mots

Pasteur et philosophe calviniste américain. Né dans le Connecticut, Jonathan Edwards fit ses études à l'université Yale et fut très tôt influencé par la lecture de Locke ; d'une brillante intelligence, il devient pasteur de la communauté congrégationaliste de Northampton (Mass.) en 1727. Sa prédication, dans laquelle il s'oppose aux tendances […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jonathan-edwards/#i_0

ENQUÊTE SUR L'ENTENDEMENT HUMAIN, David Hume - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 810 mots
  •  • 1 média

D'abord intitulée Essais philosophiques sur l'entendement humain, l'Enquête sur l'entendement humain (1748) se veut une reprise corrigée et rendue plus accessible de la première partie du volumineux Traité de la nature humaine paru en 1739-1740. « Newton du monde moral » (Kant), David […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/enquete-sur-l-entendement-humain/#i_0

ESQUISSE D'UN TABLEAU HISTORIQUE DES PROGRÈS DE L'ESPRIT HUMAIN, Marquis de Condorcet - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 283 mots
  •  • 1 média

Aussitôt élevée, lors de sa publication en l'an III par Mme de Condorcet et Daunou, au rang des œuvres nationales, l'Esquisse est souvent considérée, pour le contexte tragique qui a entouré sa composition, comme une œuvre de circonstance écrite quelques mois avant le décès de son auteur. Après l'échec de son projet de créer une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/esquisse-d-un-tableau-historique-des-progres-de-l-esprit-humain/#i_0

FICHTE JOHANN GOTTLIEB (1762-1814)

  • Écrit par 
  • Alexis PHILONENKO
  • , Universalis
  •  • 8 879 mots

Dénoncer l'absurdité d'une intelligence qui ne serait pas libre et d'une liberté qui ne serait pas éclairée, tel semble bien être le sens de la maxime que Fichte se prescrit à lui-même et qui éclaire son projet philosophique : « Crois sans cesse à ton sentiment , quand bien même tu ne peux réfuter les sophistes. » C'est qu'il n'est pas qu'un […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-gottlieb-fichte/#i_0

FONDEMENTS DE LA MÉTAPHYSIQUE DES MŒURS, Emmanuel Kant - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 866 mots

En 1781, la Critique de la raison pure d' Emmanuel Kant (1724-1804) marquait nettement la différence de statut entre les sciences exactes et les sciences humaines . Elle soulignait aussi que toute science se décompose en connaissance a priori (ce que Kant appelle, en un sens technique, « métaphysique ») et connaissance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/fondements-de-la-metaphysique-des-moeurs/#i_0

FONTENELLE BERNARD DE (1657-1757)

  • Écrit par 
  • Werner KRAUSS
  •  • 1 759 mots

Sous le couvert du bel esprit – qu'il resta jusqu'au bout –, donnant même dans la préciosité , Fontenelle entra en science comme on chausse une mode. Venu pour divertir, il instruit réellement. En l'annexant à la littérature, loin de la confondre avec elle, il veut que la science devienne assimilable à l' honnête homme qui a le droit d'être […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bernard-de-fontenelle/#i_0

HAMANN JOHANN GEORG (1730-1788)

  • Écrit par 
  • Antoine FAIVRE
  •  • 552 mots

Les écrits de Hamann, le « mage du Nord », restent difficilement accessibles à ceux que rebutent les aphorismes, les apophtegmes déclamatoires, le langage « hiéroglyphique ». C'est au cours d'un voyage en Angleterre que Hamann passa par une expérience de type piétiste, qu'il relata peu après dans Gedanken über meinen Lebenslauf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-georg-hamann/#i_0

HEGEL GEORG WILHELM FRIEDRICH

  • Écrit par 
  • Jacques d' HONDT, 
  • Yves SUAUDEAU
  •  • 11 876 mots
  •  • 1 média

« Sans spinozisme, pas de philosophie », disait Hegel , et cela marque déjà l'une des orientations de sa pensée . Car, en son temps , on ne se référait pas innocemment à Spinoza . Nous pouvons maintenant affirmer : « pas de philosophie moderne sans hégélianisme ». Comme l'avait noté à juste titre Maurice Merleau-Ponty , qui pourtant le critiquait […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/georg-wilhelm-friedrich-hegel/#i_0

HELVÉTIUS CLAUDE ADRIEN (1715-1771)

  • Écrit par 
  • Yves SUAUDEAU
  •  • 905 mots

Né à Paris et fils du premier médecin de la reine Marie Leszczyńska, femme de Louis XV, Helvétius achète en 1738 une charge de fermier général qui lui rapporte bientôt 300 000 livres de revenus par an. Fortuné, il se consacre à l'étude, soutient matériellement ses amis philosophes et fréquente en particulier Montesquieu, Buffon et Voltaire. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/claude-adrien-helvetius/#i_0

HERDER JOHANN GOTTFRIED (1744-1803)

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 1 059 mots

Né dans une famille très modeste de Prusse orientale (son père était maître d'école, après avoir été tisserand en Silésie), Herder acquit rapidement une très large culture personnelle par la lecture obstinée de tous les livres qu'il trouvait ; étudiant en théologie à Königsberg, il y suivit l'enseignement de Kant et s'y lia d'amitié avec Hamann. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-gottfried-herder/#i_0

HOLBACH PIERRE HENRI DIETRICH baron d' (1723-1789)

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 446 mots

Philosophe et savant français, l'un des collaborateurs de l'Encyclopédie de Diderot. D'origine allemande (du Palatinat, région frontière bilingue), le baron d'Holbach fait ses études à Leyde, en Hollande, et s'y lie d'amitié avec le poète anglais Akenside et avec le politicien whig John Wilkes. Il rentre en France lors de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-henri-holbach/#i_0

HUME DAVID (1711-1776)

  • Écrit par 
  • Ferdinand ALQUIÉ
  •  • 3 345 mots
  •  • 1 média

La philosophie de Hume est avant tout critique. En ce sens, elle prend place dans le courant d'idées qui, au xviiie siècle, ruine les systèmes métaphysiques que le xviie siècle avait élaborés, en s'attaquant essentiellement aux deux notions qui en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-hume/#i_0

INTRODUCTION AUX PRINCIPES DE LA MORALE ET DE LA LÉGISLATION, Jeremy Bentham - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Éric LETONTURIER
  •  • 1 071 mots
  •  • 1 média

Le jurisconsulte Bentham (1748-1832) apporte, avec ce livre marqué par l'associationnisme de Locke, de l'empirisme de Hume et du sensualisme de Helvétius et de Condillac, la pierre fondatrice de l'école utilitariste. Écrit dans le contexte des mutations des conditions d'existence matérielles et humaines qu'engendre la révolution industrielle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/introduction-aux-principes-de-la-morale-et-de-la-legislation/#i_0

JACOBI FRIEDRICH HEINRICH (1743-1819)

  • Écrit par 
  • Valerio VERRA
  •  • 2 835 mots

La philosophie fut particulièrement en honneur dans les universités allemandes du xviiie siècle : de Wolff à Kant et à la grande génération de l' idéalisme , illustrée dans la dernière décennie du siècle par Reinhold, Fichte et Schelling. À côté de cette Schulphilosophie (W. Wundt) […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/friedrich-heinrich-jacobi/#i_0

KANT EMMANUEL

  • Écrit par 
  • Louis GUILLERMIT
  •  • 13 391 mots
  •  • 1 média

La meilleure image que l'on puisse proposer de la nouveauté que Kant introduit dans l'histoire de la pensée et qui le promeut au rang du petit nombre des très grands philosophes de tous les temps , c'est peut-être celle à laquelle il songea lui-même pour qualifier le changement de méthode dont il faisait l'essai en philosophie : celle de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/emmanuel-kant/#i_0

KANT EMMANUEL, en bref

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 215 mots
  •  • 1 média

Véritable « révolution dans l'art de penser », la critique kantienne se veut en rupture avec tout ce qui l'a précédée. Si Kant loue Hume de l'avoir « réveillé de son sommeil dogmatique » c'est pour reposer à nouveaux frais les questions fondamentales de la philosophie : « Que puis-je savoir ? Que dois-je faire ? Que m'est-il permis d'espérer ? […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kant-e-en-bref/#i_0

KANT EMMANUEL - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 258 mots

22 avril 1724 Naissance de Kant à Königsberg (Prusse orientale). 1755 Son mémoire d'habilitation, Nouvelles Explications des premiers principes métaphysiques, lui permet de devenir privat-dozent à l'université de Königsberg. 1762 Lecture de Rousseau. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/kant-reperes-chronologiques/#i_0

L'ART DE JOUIR, Julien Offray de La Mettrie - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Raoul VANEIGEM
  •  • 1 064 mots

L'Art de jouir se veut le développement lyrique et raisonné d'une thèse partout présente dans l'œuvre et dans la vie du médecin et philosophe français Julien Offroy de La Mettrie (1709-1751). Elle apparaît sous une forme succincte et péremptoire dans L'Homme machine, son livre le plus célèbre : « La nature […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/l-art-de-jouir/#i_0

LA METTRIE JULIEN OFFROY DE (1709-1751)

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 393 mots

Médecin et philosophe français. Né dans une famille de commerçants de Saint-Malo, La Mettrie reçoit une bonne éducation chez les jésuites, en Normandie et à Paris ; il étudie la médecine à Paris et à Reims. Reçu docteur en 1733, il poursuit des études chez Boerhaave, à Leyde, où il s'enthousiasme pour les théories iatromécanistes de son maître. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-mettrie-julien-offroy-de/#i_0

LA SCIENCE NOUVELLE, Giambattista Vico - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 807 mots

Il n'est pas excessif de prétendre qu'avec Les Principes d'une science nouvelle relative à la nature commune des nations publiés en 1725, puis profondément remaniés en 1730 et 1744, par le Napolitain Giambattista Vico (1668-1774), c'est l' histoire qui fait sa véritable entrée en philosophie . Que les hommes accomplissent leur […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-science-nouvelle/#i_0

LAMBERT JOHANN HEINRICH (1728-1777)

  • Écrit par 
  • Jeanne PEIFFER
  •  • 937 mots

Mathématicien, astronome, physicien et philosophe suisse et allemand d'ascendance française. Né à Mulhouse, qui faisait alors partie de la Suisse, Johann Heinrich Lambert, dès l'âge de douze ans, quitte l'école pour aider son père qui était tailleur tout en continuant seul ses études, donnant ainsi l'exemple, rare dans la science, d'un autodidacte […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-heinrich-lambert/#i_0

LEIBNIZ GOTTFRIED WILHELM

  • Écrit par 
  • Martine DE GAUDEMAR
  •  • 5 081 mots
  •  • 3 médias

Sartre et Nizan s'amusaient à dessiner une monade au bain. Mais une monade peut-elle prendre un bain ? On dirait aujourd'hui : oui ! Car il n'est pas de monades sans organes. Les concepts de G. W. Leibniz, parfois étranges, demandent une grande attention aux textes et à leurs contextes. C'est sans doute pourquoi son œuvre connut une étrange […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leibniz-g-w/#i_0

LEIBNIZ GOTTFRIED WILHELM, en bref

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 181 mots
  •  • 1 média

Travailleur infatigable, esprit encyclopédique, G. W. Leibniz aura exercé son incomparable intelligence dans tous les domaines. Paradoxalement, il aura laissé peu de livres, alors qu'il écrivit beaucoup. Directement ou non, il croisa le fer avec tous les grands esprits de son temps (Descartes, Malebranche, Arnauld, Spinoza , Huygens...). Ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leibniz-g-w-en-bref/#i_0

LEIBNIZ GOTTFRIED WILHELM - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 239 mots

1er juillet 1646 Naissance de Gottfried Wilhelm Leibniz à Leipzig. 1663 Il est reçu bachelier ès arts sur une dissertation sur le principe d’individuation. 1666 Il obtient le grade de docteur en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/leibniz-reperes-chronologiques/#i_0

MAINE DE BIRAN (1766-1824)

  • Écrit par 
  • Henri GOUHIER
  •  • 1 792 mots

L'aventure intellectuelle et spirituelle de Maine de Biran est l'histoire d'une évasion : homme du xviiie siècle français par la date de sa naissance et le milieu culturel dans lequel il apprend à penser, Maine de Biran s'en dégage peu à peu. Parti du sensualisme symbolisé par le nom de Condillac, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maine-de-biran/#i_0

MAISTRE JOSEPH DE (1753-1821)

  • Écrit par 
  • Pierre VALLIN
  •  • 1 632 mots

Dans la critique des constituants révolutionnaires comme dans la défense du développement des institutions catholiques, l'œuvre de Maistre exprime le projet d'une science sociale qui, en réaction contre les théories du droit naturel apparues au xviie siècle, soit fidèle aux paradoxes radicaux de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/joseph-de-maistre/#i_0

MALEBRANCHE NICOLAS (1638-1715)

  • Écrit par 
  • Ginette DREYFUS
  •  • 8 485 mots

Retenant du cartésianisme qu'il n'est de vraie connaissance que par les idées claires et distinctes, Malebranche, qui se veut disciple de Descartes – en même temps que de saint Augustin –, s'éloigne de lui pour le reste. Substituant le Verbe à la lumière naturelle créée, la vision en Dieu à l' innéisme , faisant coïncider la philosophie et la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nicolas-malebranche/#i_0

MENDELSSOHN MOSES (1729-1786)

  • Écrit par 
  • Olivier JUILLIARD
  •  • 717 mots
  •  • 1 média

Fidèle ami de Friedrich Nicolai (1733-1811), avec lequel il collabore à la revue Bibliothek der schönen Wissenschaften und freien Künste, qui diffusa leurs idées esthétiques, Mendelssohn est lié à Lessing, auquel il inspire sans doute la figure principale de Nathan le Sage . Ses nombreuses amitiés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/moses-mendelssohn/#i_0

MESLIER JEAN (1664-1729)

  • Écrit par 
  • Jean-Robert ARMOGATHE
  •  • 348 mots

Né dans les Ardennes françaises, à Mazerny, en 1664, fils d'un marchand, Jean Meslier, après ses études au séminaire de Reims, est ordonné prêtre en 1688. Nommé l'année suivante à la cure d'Étrépigny, dans sa région natale, il va exercer ses fonctions, sans grands problèmes, jusqu'à sa mort. Bien noté de Mgr Le Tellier, il a maille à partir avec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-meslier/#i_0

MONADOLOGIE, Gottfried Wilhelm Leibniz - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 849 mots
  •  • 1 média

G. W. Leibniz (1646-1716) n'a publié de son vivant qu'un seul ouvrage d'importance, la Théodicée (1710). La mort de Locke, en 1704, le dissuada de publier les Nouveaux Essais, en réponse à l' Essai sur l'entendement humain du philosophe anglais. Renommé dans toute l'Europe pour ses […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/monadologie/#i_0

MONTESQUIEU CHARLES DE (1689-1755)

  • Écrit par 
  • Georges BENREKASSA
  •  • 7 189 mots
  •  • 1 média

Il est tentant de remettre en son état original Montesquieu , victime d'une culture politique approximative et du zèle des savants à le moderniser. Pourtant, ce destin est significatif. Les politiques se rappellent – quand l'atteinte au corps social et au corps politique devient flagrante et que la croyance nécessaire en l'indépendance du pouvoir […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-de-montesquieu/#i_0

MORELLET ANDRÉ (1727-1819)

  • Écrit par 
  • François BURDEAU
  •  • 243 mots

Philosophe et écrivain français né à Lyon. Après des études de théologie en Sorbonne, l'abbé Morellet collabore à l'Encyclopédie dont il rédige certains articles sur la religion. D'un esprit ingénieux et mordant, doué pour la lutte, il participe à la querelle des philosophes, ce qui lui vaut deux mois d'emprisonnement à la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/andre-morellet/#i_0

PRICE RICHARD (1723-1791)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 384 mots

Philosophe britannique, Richard Price est né le 23 février 1723 à Tynton, dans le sud du pays de Galles, et mort le 19 avril 1791 à Hackney, près de Londres. Dissident opposé à l'Église anglicane officielle comme son père, Richard Price est ministre du culte presbytérien près de Londres. Ami du philosophe David Hume, il se penche sur les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/richard-price/#i_0

RAYNAL GUILLAUME (1713-1796)

  • Écrit par 
  • Pierre DUPARC
  •  • 407 mots

Auteur d'ouvrages à prétentions historiques ou philosophiques, habitué des salons littéraires du xviiie siècle, Guillaume Raynal, né à Saint-Geniez (Aveyron), fut élève des jésuites à Rodez et entra lui-même dans la Compagnie de Jésus. Il fut d'abord professeur de collège à Pézenas, à Clermont et à […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-raynal/#i_0

REID THOMAS (1710-1796)

  • Écrit par 
  • Louise LAMBRICHS
  •  • 714 mots

Né à Stracham et mort à Glasgow, le « philosophe écossais » Thomas Reid reçut son éducation au collège Marishal d'Aberdeen, où il étudia la philosophie et la théologie. Il y fut ensuite bibliothécaire jusqu'en 1736. Il partit alors pour l'Angleterre, où, en 1737, il fut nommé pasteur anglican, à New Mechar. En 1748, il publia, dans les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-reid/#i_0

REIMARUS HERMANN SAMUEL (1694-1768)

  • Écrit par 
  • Louise LAMBRICHS
  •  • 507 mots

Homme de lettres et philosophe allemand, célébré à l'époque des Lumières pour son déisme affirmé, Hermann Samuel Reimarus, né à Hambourg, fit ses études à l'université d'Iéna et donna des cours à Wittenberg et à Weimar. À partir de 1727, il enseigna l'hébreu et les langues orientales au lycée de Hambourg, puis y devint titulaire de la chaire de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hermann-samuel-reimarus/#i_0

ROUCHER ANTOINE (1745-1794)

  • Écrit par 
  • Édouard GUITTON
  •  • 866 mots

C'est une place d'honneur qu'il faut accorder à Roucher dans le panthéon littéraire du xviiie siècle, car il fut, en intention et en puissance au moins, le grand poète des Lumières . Montpelliérain de naissance, Antoine Roucher débarque à Paris vers 1765 et troque bientôt la théologie pour la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antoine-roucher/#i_0

ROUSSEAU JEAN-JACQUES

  • Écrit par 
  • Bernard GAGNEBIN
  •  • 4 977 mots
  •  • 2 médias

En plein siècle des Lumières , Jean-Jacques Rousseau élève une véhémente protestation contre le progrès des sciences et l'accumulation des richesses, contre une société oppressive et des institutions arbitraires. Il stigmatise la dénaturation croissante de l'homme et prévient ses contemporains que, faute de retourner à la simplicité naturelle, ils […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/jean-jacques-rousseau/#i_0

ROYER-COLLARD PIERRE PAUL (1763-1845)

  • Écrit par 
  • Guillaume de BERTHIER DE SAUVIGNY
  •  • 439 mots

Fils d'un modeste propriétaire agricole de Sompuis dans la Marne, Royer-Collard reçoit une éducation classique et janséniste chez les Frères de la doctrine chrétienne à Chaumont et à Saint-Omer. Il appartient au barreau de Paris en 1787, puis, en 1789, il est membre de la Commune de Paris jusqu'au 10 août 1792. Député de la Marne au Conseil des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pierre-paul-royer-collard/#i_0

SADE DONATIEN ALPHONSE FRANÇOIS DE (1740-1814)

  • Écrit par 
  • Béatrice DIDIER
  •  • 2 711 mots

Persécuté de son vivant, considéré comme l'image même du Mal à l'époque romantique, Sade fut très peu connu jusqu'au xxe siècle : beaucoup de ses textes étaient demeurés inédits et les tabous d'une ère bourgeoise et pudibonde interdisaient de voir la véritable dimension de l'œuvre. C'est au […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/donatien-alphonse-francois-de-sade/#i_0

SAINT-MARTIN LOUIS CLAUDE DE (1743-1803)

  • Écrit par 
  • Antoine FAIVRE
  •  • 1 542 mots

Celui qui s'appelait lui-même le « philosophe inconnu » apparaît aujourd'hui comme un des penseurs français les plus profonds, un des meilleurs écrivains du xviiie siècle. Il reste en tout cas le plus grand théosophe de son époque. Il se présente aussi comme une des figures les plus attachantes du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-claude-de-saint-martin/#i_0

SHAFTESBURY ANTHONY ASHLEY COOPER 3e comte de (1671-1713)

  • Écrit par 
  • John S. MORRILL
  • , Universalis
  •  • 356 mots

Politicien et philosophe anglais, né le 26 février 1671 à Londres, mort le 15 février 1713 à Naples. Petit-fils du premier comte de Shaftesbury, Anthony Ashley Cooper est d'abord éduqué sous la férule du penseur John Locke , puis fréquente le prestigieux collège de Winchester. Il entre au Parlement en 1695. Devenu troisième comte de Shaftesbury […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anthony-ashley-cooper-3er-comte-de-shaftesbury/#i_0

SULZER JOHANN GEORG (1720-1779)

  • Écrit par 
  • Marie-José MONDZAIN-BAUDINET
  •  • 1 085 mots

Tout d'abord destiné au clergé, Johann Georg Sulzer, originaire de Winterthur, s'orienta vite vers la philosophie et l'histoire naturelle sous l'influence du chanoine naturaliste Jean Gessner. Il devint instituteur puis vicaire d'un curé de campagne pendant quelques années, « partageant son temps entre l'étude, la contemplation de la nature et les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-georg-sulzer/#i_0

TOLAND JOHN (1670-1722)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 457 mots

Libre-penseur, John Toland obligea, par sa philosophie rationaliste, à prendre sérieusement en considération les questions que pose le canon biblique. Né le 30 novembre 1670 dans le comté de Donegal, en Irlande , John Toland est élevé dans la foi catholique, mais se convertit à l' anglicanisme avant l'âge de vingt ans. Il fréquente les […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-toland/#i_0

TRAITÉ DES PRINCIPES DE LA CONNAISSANCE HUMAINE, George Berkeley - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Francis WYBRANDS
  •  • 783 mots
  •  • 1 média

Publié alors que George Berkeley (1685-1753), futur évêque de Cloyne, n'a que vingt-cinq ans, le Traité des principes de la connaissance humaine ne rencontra pas le succès que la postérité sut lui reconnaître. Berkeley part d'une évidence : les mots nous voilent la réalité . Plus que tout autre, celui de « matière » ne répond […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-des-principes-de-la-connaissance-humaine/#i_0

TRAITÉ DES SENSATIONS, Étienne Bonnot de Condillac - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • François TRÉMOLIÈRES
  •  • 898 mots

Étienne Bonnot de Condillac (1714-1780), a pu écrire Karl Marx, est « le disciple immédiat et l'interprète français de Locke » : il a attaché son nom à une doctrine, le sensualisme , qui apparaît en effet comme un prolongement de l' empirisme défendu dans l' Essai sur l'entendement humain . Plus encore que le philosophe […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/traite-des-sensations/#i_0

VAUVENARGUES LUC DE CLAPIERS marquis de (1715-1747)

  • Écrit par 
  • Andrée HOF
  •  • 2 151 mots

Il n'est pas surprenant qu'au siècle des Lumières le nom d'un moraliste fût condamné à demeurer dans l'ombre ; peut-être faut-il moins incriminer de cette disgrâce l'œuvre brève et dense de Vauvenargues que la note trop grave qu'elle semblait rendre dans le concert des « philosophes » de ce siècle réputé frivole – vraie dissonance aux oreilles de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/luc-de-vauvenargues/#i_0

VICO GIAMBATTISTA (1668-1744)

  • Écrit par 
  • Alain PONS
  •  • 1 024 mots

La place de Vico est difficile à assigner. Longtemps ignoré ou méconnu, il n'a été réhabilité qu'au prix de bien des équivoques, et ce Jean-Baptiste semble condamné au rôle d'éternel « précurseur ». Précurseur de la philosophie romantique de l'histoire, précurseur de Hegel et du néo-hégélianisme, précurseur de la plupart des courants qui […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giambattista-vico/#i_0

VOLTAIRE

  • Écrit par 
  • Jean Marie GOULEMOT
  •  • 5 192 mots
  •  • 2 médias

Qu'on l'admire ou qu'on le déteste, Voltaire symbolise à lui seul le xviiie siècle. Il a constitué et constitue encore le paradigme de l' intellectuel engagé. Zola s'en inspire lors de l' affaire Dreyfus , Sartre s'en réclame pour définir l'intellectuel de son temps. Son nom apparaît, comme un garant, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/voltaire/#i_0

VOULGARIS EUGÈNE (1716-1800)

  • Écrit par 
  • Olivier CLÉMENT
  •  • 303 mots

Représentant majeur de la philosophie des Lumières dans la pensée grecque du xviiie siècle, Eugène Voulgaris, né a Corfou, alors possession vénitienne, étudia en Italie et en Allemagne, acquit une excellente connaissance du français, puis devint moine à Patmos. Il illustre de manière typique le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/eugene-voulgaris/#i_0

WOLFF ou WOLF CHRISTIAN VON (1679-1754)

  • Écrit par 
  • Marcel THOMANN
  •  • 684 mots

Philosophe, Christian Wolff est connu aussi comme mathématicien et comme juriste. Après des études de théologie, de philosophie , de mathématiques et de droit naturel à Breslau, à Iéna et à Leipzig, Wolff enseigne d'abord à Leipzig, puis, sur recommandation de Leibniz, à l'université prussienne de Halle (1706). L'essentiel de cette première […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolff-wolf/#i_0

ZHANG XUECHENG [TCHANG HIUE-TCH'ENG] (1738-1801)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 580 mots

L'ère Qianlong (1736-1796) se caractérise notamment, pour ce qui est de la pensée, par un mouvement de critique de l'orthodoxie confucianiste qui s'exerça surtout dans le domaine philologique, dans l'étude textuelle de l'ensemble des livres « classiques », du Canon (Jing) qui est la bible du confucianisme ; mais, chez les plus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/zhang-xuecheng-tchang-hiue-tch-eng/#i_0


Affichage 

David Hume

David Hume

photographie

Critiquant les notions de substance et de causalité, David Hume (1711-1776) voit dans l'expérience et son instrument conceptuel, la critique, la source de notre savoir: une mise en question de la métaphysique qui fait de lui un des fondateurs de la philosophie moderne. Allan Ramsay, Portrait... 

Crédits : AKG

Afficher

Voltaire assis, J.-A. Houdon

 Voltaire assis , J.-A. Houdon

photographie

Jean-Antoine HOUDON, Voltaire assis, 1781. Marbre. Hauteur : 1,40 m ; largeur 1,06 m ; profondeur : 80 cm. Comédie-Française, Paris. 

Crédits : Bridgeman Images

Afficher

Voltaire

Voltaire

photographie

Le Français François Marie Arouet devenu, par anagramme, Voltaire, homme de lettres et philosophe (1694-1778). 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

G.W. Leibniz

G.W. Leibniz

photographie

Tout à la fois philosophe et mathématicien, linguiste et juriste, historien, diplomate et théologien, G.W. Leibniz fut un précurseur de ce qu'on n'appelait pas encore l'interdisciplinarité. 

Crédits : Photos.com/ Jupiterimages

Afficher

Moses Mendelssohn

Moses Mendelssohn

photographie

Moses Mendelssohn (1729-1786), grande figure de la philosophie des Lumières en Allemagne. Huile sur toile d'Anton Graff, 1771. Universitätsbibliothek, Leipzig, Allemagne. 

Crédits : E. Lessing/ AKG

Afficher

Montesquieu

Montesquieu

photographie

Charles-Louis de Secondat, baron de Montesquieu (1689-1755), portrait, 1728. École française d'après la médaille conçue par le graveur suisse Jacques-Antoine Dassier qui réalisa une série de médailles sur le thème des grands réformateurs. Huile sur toile (H. 0,63 m ;.L. 0,52.m). Musée... 

Crédits : E. Lessing/ AKG

Afficher

Figure de fantaisie, J. H. Fragonard

 Figure de fantaisie , J. H. Fragonard

photographie

Jean Honoré Fragonard, Figure de fantaisie, autrefois identifié à tort comme Denis Diderot, vers 1769. Huile sur toile, 82 cm × 65 cm. Musée du Louvre, Paris. 

Crédits : E. Lessing/ AKG

Afficher

D'Alembert

D'Alembert

photographie

Jean Le Rond d'Alembert (1717-1783), l'un des mathématiciens et physiciens les plus importants du XVIIIe siècle, et aussi un philosophe marquant des Lumières. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

David Hume

David Hume
Crédits : AKG

photographie

 Voltaire assis , J.-A. Houdon

Voltaire assis, J.-A. Houdon
Crédits : Bridgeman Images

photographie

Voltaire

Voltaire
Crédits : Hulton Getty

photographie

G.W. Leibniz

G.W. Leibniz
Crédits : Photos.com/ Jupiterimages

photographie

Moses Mendelssohn

Moses Mendelssohn
Crédits : E. Lessing/ AKG

photographie

Montesquieu

Montesquieu
Crédits : E. Lessing/ AKG

photographie

 Figure de fantaisie , J. H. Fragonard

Figure de fantaisie, J. H. Fragonard
Crédits : E. Lessing/ AKG

photographie

D'Alembert

D'Alembert
Crédits : Hulton Getty

photographie