MOHAMMED V ou MUḤAMMAD V BEN YOUSSEF (1909-1961) sultan et roi du Maroc (1927-1961)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sultan (1927-1957), puis roi du Maroc (1957-1961), né le 10 août 1909 à Fès, mort le 26 février 1961 à Rabat.

Mohammed Ben Youssef est le troisième fils du sultan Moulay Youssef. Lorsque son père meurt en 1927, les autorités françaises le choisissent pour lui succéder, pensant qu'il sera plus accommodant que ses deux frères aînés. Mohammed V trahit pour la première fois ses sentiments nationalistes en 1934, lorsqu'il exhorte les Français à abandonner le dahir berbère de mai 1930. De fait, cette loi qui établit des systèmes juridiques différents pour les deux groupes ethniques marocains, Berbères et Arabes, déplaît autant aux premiers qu'aux seconds. Promulguée à l'origine pour faciliter l'introduction du protectorat, elle divisait en réalité le pays et accélérait l'émergence du nationalisme. Afin de faire de Mohammed un symbole national, les nationalistes marocains organisent la fête du Trône, festivité annuelle pour commémorer son accession au trône. À cette occasion, Mohammed prononce des discours qui, bien que modérés, encouragent le sentiment nationaliste. Les Français acceptent à contrecœur de faire de cette fête une célébration officielle. Pendant les dix années qui suivent, Mohammed se tient à l'écart de l'agitation nationaliste mais lui apporte son soutien implicite.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Mohammed soutient les Alliés et, en 1943, rencontre le président Roosevelt, qui l'encourage à suivre la voix de l'indépendance. Il voit sa détermination renforcée en janvier 1944, lorsque les autorités françaises arrêtent plusieurs nationalistes. En visite à Tanger, alors zone internationale, en 1947, il y prononce un discours mettant en avant les liens du Maroc avec le monde arabe, sans faire aucune mention de la France. Il trouve par ailleurs un puissant moyen de résister à la tutelle coloniale en refusant de signer et ainsi de rendre juridiquement valides les décrets du résident général.

En 1951, les Français encouragent les tribus berbères à se dresser contre le sultan et, sous prétexte de le protéger, entourent son pal [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  MOHAMMED V ou MUHAMMAD V BEN YOUSSEF (1909-1961) sultan et roi du Maroc (1927-1961)  » est également traité dans :

AFRIQUE (Histoire) - Les décolonisations

  • Écrit par 
  • Marc MICHEL
  •  • 12 312 mots
  •  • 25 médias

Dans le chapitre « Le Maroc et la Tunisie »  : […] Au moment où la Libye accédait à l'indépendance et allait grossir les rangs du groupe afro-asiatique à l'O.N.U., les questions marocaine et tunisienne faisaient irruption sur cette même scène dans des conditions infiniment plus dramatiques. Les positions de départ avaient été clairement affirmées à travers les manifestes de l' Istiqlāl en 1943, puis celui, en août 1946, du Front national tunisien, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-histoire-les-decolonisations/#i_33514

BEN ARAFA MOHAMMED (1890-1976)

  • Écrit par 
  • Magali MORSY
  •  • 891 mots

Moulay Mohammed Ben Arafa el-Alaoui est entré presque malgré lui dans l'histoire du Maroc : du 20 août 1953 au 30 septembre 1955, son nom fut opposé par les passions coloniales à celui du sultan exilé, Mohammed V. Le roi Mohammed V, qui avait progressivement lié son destin au mouvement nationaliste, fut, après la Seconde Guerre mondiale, jugé par le pouvoir français du protectorat comme l'homme de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mohammed-ben-arafa/#i_33514

HASSAN II (1929-1999) roi du Maroc (1961-1999)

  • Écrit par 
  • Jean-Claude SANTUCCI
  •  • 1 015 mots
  •  • 1 média

Né à Rabat le 9 juillet 1929, Moulay Hassan reçoit une éducation orientale et européenne, puis obtient une licence et un diplôme des hautes études de droit à la faculté de Bordeaux. Associé dès son plus jeune âge à la cause du nationalisme marocain, il partage avec son père les vicissitudes de son engagement politique et l'énorme prestige populaire conquis dans cette épreuve. Désigné en 1957, puis […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hassan-ii/#i_33514

LIBÉRATION ORDRE DE LA

  • Écrit par 
  • Charles-Louis FOULON
  •  • 742 mots

Destiné à « récompenser les personnes ou les collectivités militaires et civiles qui se seront signalées d'une manière exceptionnelle dans l'œuvre de libération de la France et de son empire », l'ordre de la Libération est fondé par Charles de Gaulle dès le 16 novembre 1940. Si le chef des Français libres considère qu’il incarne la légitimité, il se refuse alors à décerner des croix de guerre sauf […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ordre-de-la-liberation/#i_33514

MAROC

  • Écrit par 
  • Raffaele CATTEDRA, 
  • Myriam CATUSSE, 
  • Fernand JOLY, 
  • Luis MARTINEZ, 
  • Jean-Louis MIÈGE
  • , Universalis
  •  • 20 326 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Le règne de Mohammed V : l'épreuve de force entre le Palais et l'Istiqlal (1956-1961) »  : […] Le quinquennat de Mohammed V est le théâtre d'un bras de fer entre les deux forces issues du mouvement national : d'un côté, le sultan « martyr » bénéficiant d'une forte popularité et de l'autre, le parti nationaliste de l'Istiqlal (littéralement « l'indépendance »), auréolé de son combat politique et armé. Le 7 mars 1956, le sultan prononce le discours par lequel le Maroc accède à l'indépendance […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/maroc/#i_33514

TANGER DISCOURS DE (1947)

  • Écrit par 
  • Jean-Marcel CHAMPION
  •  • 174 mots

Prononcé le 10 avril 1947 par le sultan du Maroc, Mohammed ben Youssef (Mohammed V), qui s'exprimait publiquement en chef incontesté du nationalisme marocain, le discours de Tanger présente le Maroc comme un pays arabe lié aux autres pays musulmans et se réfère à la Ligue arabe dont les prises de position en faveur de la décolonisation et des indépendances nationales correspondaient aux aspiration […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/discours-de-tanger/#i_33514

Pour citer l’article

« MOHAMMED V ou MUḤAMMAD V BEN YOUSSEF (1909-1961) - sultan et roi du Maroc (1927-1961) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mohammed-v-muhammad-v-ben-youssef/