MESUREMéthodologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'expérimentation fournit à la recherche scientifique et au contrôle industriel un appui particulièrement efficace. Sa mise en œuvre rationnelle ouvre la voie à la description quantitative des phénomènes, à la vérification de certains postulats et d'hypothèses ainsi qu'à la consolidation des bases d'un grand nombre de théories. Elle permet, en outre, de déceler la dépendance entre deux grandeurs et d'établir bien souvent une relation fonctionnelle entre elles.

La réussite d'une expérimentation implique une bonne connaissance du matériel, une certaine aptitude à bâtir un plan de travail et une habitude du dépouillement et de l'interprétation des mesures ; on donne ici un aperçu de la théorie de l'expérimentation, de la terminologie usuelle et des pièges à éviter. Bien des exemples sont choisis dans le domaine de l'instrumentation électrique, celui-ci bénéficiant, en effet, de normes particulièrement élaborées et faciles à étendre à d'autres domaines qui en sont tributaires pour la plupart des méthodes de mesure.

Expérimentation

L'expérimentation consiste en la recherche quantitative des grandeurs physiques mises en jeu par un phénomène, ce qui revient à les situer dans une échelle conventionnelle. Une distance peut être exprimée par comparaison à l'étalon mètre, une puissance par rapport au watt.

Toutes les mesures ne comportent pas nécessairement une comparaison à un étalon. Un dénombrement d'objets ou de phénomènes peut constituer une mesure. Le comptage des vis dans une boîte ne nécessite pas d'étalon. En revanche, l'évaluation du rendement d'un tour automatique destiné à usiner des vis fait intervenir l'unité de temps (débit horaire ou journalier).

Une bonne mesure implique une définition claire de la grandeur cherchée. Ainsi, un nombre indiquant la masse volumique d'un gaz n'a de sens que si la composition de ce dernier est connue. De plus, le renseignement doit être assorti de la valeur de la température et de la pression. De la sorte se profilent les facteurs dits d'influence, c'es [...]


Médias de l’article

Méthode d'opposition

Méthode d'opposition
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Échantillonnage d'un signal

Échantillonnage d'un signal
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Courbe de Laplace-Gauss

Courbe de Laplace-Gauss
Crédits : Encyclopædia Universalis France

graphique

Mesures : probabilités de confiance

Mesures : probabilités de confiance
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Tous les médias



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

  • : ingénieur de l'École supérieure d'électricité

Classification


Autres références

«  MESURE  » est également traité dans :

MESURE - Vue d'ensemble

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 1 522 mots

Une mesure scientifique est une opération qui associe un ou plusieurs nombres aux caractéristiques d'un phénomène d'apparence bien définie. Pour qu'elle ait un sens, il convient que cette association puisse être menée de manière reproduisible et suffisamment précise. La mesure est une étape essentielle de la mathématisation du réel associée à la démarche scientifique. Si l'on excepte le simple dén […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesure-vue-d-ensemble/

ACCÉLÉROMÈTRES SPATIAUX

  • Écrit par 
  • Raphaël F. GARCIA, 
  • Pierre TOUBOUL
  •  • 4 870 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Les accéléromètres électrostatiques triaxiaux »  : […] Le principe de ces instruments est fondé sur la lévitation électrostatique, sans contact mécanique, de cette masse d'épreuve, dont les six degrés de liberté sont asservis immobiles par rapport à la cage. La mesure précise des potentiels électriques appliqués sur les électrodes et la masse permet de calculer les forces et couples électriques créés. La masse est également soumise au champ de gravité […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/accelerometres-spatiaux/#i_7074

ACIDES & BASES

  • Écrit par 
  • Yves GAUTIER, 
  • Pierre SOUCHAY
  •  • 12 609 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les mesures »  : […] Les mesures quantitatives devinrent alors possibles à l'aide de la conductibilité puisque celle-ci croît avec α ; la comparaison, à concentration égale, des conductibilités d'acides ou bases en solution permit d'accéder à α, puis K , et d'établir ainsi une échelle de leurs forces. Un autre moyen d'évaluation de K , plus direct, fut fourni ensuite par les mesures de concentrations (ou activités) de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/acides-et-bases/#i_7074

AÉRODYNAMIQUE

  • Écrit par 
  • Bruno CHANETZ, 
  • Jean DÉLERY, 
  • Jean-Pierre VEUILLOT
  •  • 7 222 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre «  Métrologie et moyens de qualification des écoulements »  : […] La mesure des forces exercées sur une maquette est effectuée au moyen de „balances“ : ensemble de capteurs qui mesurent les efforts subis par le véhicule testé via des dynamomètres. Ces balances ont des architectures très variées en fonction du véhicule testé ; les plus petites ne font que quelques centimètres cubes de volume et peuvent être installées dans la maquette elle-même. La cartographie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/aerodynamique/#i_7074

ANALYTIQUE CHIMIE

  • Écrit par 
  • Alain BERTHOD, 
  • Jérôme RANDON
  •  • 8 878 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre «  Les méthodes de mesure »  : […] Une méthode d'analyse repose soit sur la mesure d'une grandeur physico-chimique, soit sur une réaction chimique ou électrochimique. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chimie-analytique/#i_7074

ASTROMÉTRIE

  • Écrit par 
  • Jean KOVALEVSKY
  •  • 6 502 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre «  Instruments et méthodes de l'astrométrie »  : […] Les instruments les plus anciens utilisés en astrométrie sont l'armille et le quadrant. En usage jusqu'à la fin du Moyen Âge, ils permirent d'obtenir sur les coordonnées des astres une précision de ± 2′. En 1689, Olaüs Römer construisit l'instrument des passages qui, avec des perfectionnements, devait être utilisé jusqu'à nos jours sous le nom de lunette méridienne. Sa précision, qui était de l'o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astrometrie/#i_7074

BIPM (Bureau international des poids et mesures)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 317 mots

Organisation internationale dont le rôle est d'assurer l'unification mondiale des mesures physiques et chimiques, et de les valider par rapport au Système international d'unités (SI). Elle a la responsabilité d'établir et conserver les étalons internationaux et de vérifier les étalons nationaux. Le BIPM fut créé par le traité diplomatique de la Convention du mètre, signé à Paris le 20 mai 1875. S […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bipm/#i_7074

BOHR NIELS (1885-1962)

  • Écrit par 
  • Léon ROSENFELD
  •  • 3 126 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La complémentarité »  : […] C'est l'application du principe de correspondance à la théorie de la dispersion du rayonnement, développée par Kramers et Heisenberg, qui mit ce dernier sur la voie d'une formulation mathématique logiquement cohérente de toute la théorie, comprenant à la fois les conditions quantiques et le principe de correspondance (1925). L'élément essentiellement nouveau de ce formalisme est le remplacement d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/niels-bohr/#i_7074

CASSINI-HUYGENS (MISSION)

  • Écrit par 
  • Athéna COUSTENIS
  •  • 4 170 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Le vaisseau spatial et sa charge utile »  : […] L’orbiteur Cassini, avec à son bord la sonde Huygens, est le plus massif et le plus complexe des vaisseaux spatiaux construits à ce jour. Lors de son lancement, Cassini avait une masse totale de 5 712 kilogrammes (dont 2 950 de carburant) et Huygens pesait 348 kilogrammes. Cassini mesurait 6,7 mètres de hauteur et 4 mètres de largeur. La complexité de l'engin spatial est justifiée par le programm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cassini-huygens-mission/#i_7074

CHALEUR

  • Écrit par 
  • Paul GLANSDORFF
  •  • 996 mots

La notion de chaleur telle qu'elle résulte de la sensation de chaud et de froid remonte aux époques les plus reculées. Toutefois, elle n'appartint à la science qu'à partir du xviii e  siècle, lorsque Lavoisier et Laplace reconnurent conjointement en elle « une grandeur susceptible d'accroissement et de diminution », et donc accessible à la mesure. La première tentative d'interprétation physique as […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/chaleur/#i_7074

CHANGEMENT CLIMATIQUE

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 8 794 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Mesurer le réchauffement »  : […] Comment déterminer la température moyenne à la surface du globe ? L'établissement de véritables réseaux de stations météorologiques ne commence que vers 1860. Plus que la technologie des mesures elle-même, ce sont les défauts de la couverture géographique et de la représentativité des mesures qui rendent problématique la détermination d'une température moyenne. La répartition non uniforme des sta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/changement-climatique/#i_7074

COLORIMÉTRIE

  • Écrit par 
  • Bernard LEBLANC
  •  • 3 870 mots
  •  • 3 médias

La colorimétrie, science de la mesure des couleurs, est une discipline métrologique faisant partie du domaine des sciences physiques appliquées. La mise au point, depuis 1980, d'appareils de mesures faciles d'emploi – colorimètres et spectrocolorimètres – a permis d'obtenir des mesures fiables qui ont remplacé les méthodes subjectives de comparaison des couleurs. La reproduction des couleurs n'est […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/colorimetrie/#i_7074

DÉTERMINISME

  • Écrit par 
  • Étienne BALIBAR, 
  • Pierre MACHEREY
  •  • 9 720 mots

Dans le chapitre « Interprétations épistémologiques »  : […] Quelle interprétation épistémologique faut-il donner aux propriétés « paradoxales » de la théorie quantique ? Une première attitude, qu'on peut appeler mécaniste, fut celle des physiciens classiques, parmi lesquels ont doit compter ici Planck et de Broglie : la théorie quantique, en tant qu'elle détruit le support scientifique de la représentation classique du déterminisme, leur parut une théorie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/determinisme/#i_7074

EINSTEIN ALBERT (1879-1955)

  • Écrit par 
  • Michel PATY
  •  • 6 510 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Critique de l'interprétation de la mécanique quantique »  : […] Tout en admettant la validité des relations de la mécanique quantique, Einstein formula des critiques sur son interprétation par Niels Bohr et l'École de Copenhague en termes de « philosophie de la complémentarité ». Il refusait d'y voir une théorie définitive et complète (selon les termes de Born et Heisenberg) et contestait qu'elle pût servir de point de départ pour une théorie plus fondamenta […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/albert-einstein/#i_7074

ÉLECTROPHORÈSE

  • Écrit par 
  • Jean GUASTALLA, 
  • Jean MORETTI, 
  • Jean SALVINIEN
  •  • 4 734 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Principe de l'électrophorèse »  : […] L'électrophorèse suppose tout d'abord que la macromolécule ou la particule en cause possède une charge électrique. Dans le cas des macromolécules ionisables, l'origine de la charge électrique est évidente, mais, d'une façon plus générale, la surface d'un solide acquiert le plus souvent une charge électrique au contact de certains liquides qui favorisent l'ionisation. Ainsi, la surface de la silice […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/electrophorese/#i_7074

GALTON sir FRANCIS (1822-1911)

  • Écrit par 
  • Jean-François RICHARD
  •  • 458 mots
  •  • 1 média

Gentilhomme anglais, voyageur et explorateur ( Narrative of an Explorer in Tropical South Africa , 1853), savant qui s'intéressa de façon brillante aux disciplines les plus diverses, sir Francis Galton a surtout contribué à l'étude de l'homme (par l'anthropométrie et l'eugénique) et, plus précisément, à la naissance de la psychologie différentielle. Cousin de Charles Darwin, Galton a été attiré e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galton-sir-francis/#i_7074

GÉODÉSIE

  • Écrit par 
  • Anny CAZENAVE, 
  • Pascal WILLIS
  •  • 7 311 mots
  •  • 3 médias

Science très ancienne, la géodésie a eu longtemps pour objet l'étude de la forme de la Terre et la mesure de ses dimensions. La mise sur orbite des premiers satellites artificiels autour de la Terre, dans le milieu des années 1960, a marqué le début d'une transformation radicale de cette discipline. En effet, grâce à la multiplicité des capteurs embarqués et aux performances sans cesse accrues de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geodesie/#i_7074

GÉOMAGNÉTISME ou MAGNÉTISME TERRESTRE

  • Écrit par 
  • Arnaud CHULLIAT
  •  • 4 858 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Histoire des observations et des mesures du champ magnétique terrestre »  : […] Pour caractériser complètement le champ magnétique terrestre en un point de l’espace, il faut le mesurer selon ses trois composantes. Par convention, on note X , Y et Z les composantes du champ magnétique terrestre pointant vers le nord, vers l’est et verticalement vers le bas, respectivement . Le champ peut aussi être défini au moyen d’autres grandeurs : le module, appelé aussi intensité et not […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/geomagnetisme-magnetisme-terrestre/#i_7074

GRANDEUR PHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc LÉVY-LEBLOND
  •  • 1 274 mots

La physique s'intéresse à des aspects du monde naturel suffisamment stables et définis pour que les notions qui en rendent compte puissent être mathématisées, et souvent numérisées. Elles deviennent ainsi des « grandeurs physiques ». Le caractère quantitatif des grandeurs physiques est lié à la possibilité de les mesurer à l'aide de procédures fiables et cohérentes, et de leur attribuer ainsi des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/grandeur-physique/#i_7074

GRANULOMÉTRIE

  • Écrit par 
  • Fernand VERGER
  •  • 2 948 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Techniques d'analyse »  : […] Une méthode consiste à mesurer directement la dimension des grains observés à l'œil nu pour les galets et graviers, sous la loupe binoculaire pour les sables, au microscope pour les éléments plus petits. Mais cette méthode ne saurait s'appliquer à des échantillons très nombreux, sauf lorsque les opérations de mesure et de comptage des grains sont automatiques, comme dans l'étude de certaines poud […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/granulometrie/#i_7074

GRAVIMÉTRIE

  • Écrit par 
  • Jean GOGUEL
  •  • 6 112 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La mesure directe de la forme de la surface des mers »  : […] Certains satellites (G.E.O.S.-3, Seasat, Geosat, E.R.S.-1, Topex-Poseidon...) ont été munis d'un radar mesurant à quelques décimètres ou centimètres près leur distance au niveau de la mer. Toutes corrections de trajectoires faites, ces satellites fournissent une information sur la forme de détail du géoïde dans ses zones marines (cf. carte ci-dessus et hors-texte de l'article océan pacifique ), qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gravimetrie/#i_7074

GRAVITATION ET ASTROPHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Brandon CARTER
  •  • 8 941 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Mesure de la constante de gravitation universelle et structure de la Terre »  : […] À part son application à la mécanique céleste, la première répercussion importante de la théorie newtonienne de la gravitation a été l'explication de la structure de la Terre. Un résultat mathématique d'importance historique a été le calcul, par le mathématicien écossais Colin Maclaurin, vers 1740, de la configuration d'équilibre exacte d'un corps rigide en rotation, sous l'influence de son propr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gravitation-et-astrophysique/#i_7074

HASARD & NÉCESSITÉ

  • Écrit par 
  • Ilya PRIGOGINE, 
  • Isabelle STENGERS
  • , Universalis
  •  • 9 586 mots

Dans le chapitre « De Boltzmann à Von Neumann »  : […] Jusqu'ici, les thèmes de la nécessité et du hasard, au sens scientifique, n'ont pas été présentés en tant que parties prenantes de problèmes scientifiques. Le démon de Laplace comme le hasard et la nécessité de Monod n'autorisent aucun modèle précis dont la pertinence pourrait être mise à l'épreuve à partir du monde observable mais indiquent seulement comment on doit juger ce monde. Quant à la mé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hasard-et-necessite/#i_7074

HIPPARCOS, mission

  • Écrit par 
  • Catherine TURON
  •  • 1 376 mots
  •  • 1 média

Lancé par Ariane IV le 8 août 1989, le satellite européen Hipparcos (High Precision Parallax Collecting Satellite) a observé le ciel durant quatre ans. Cette mission spatiale, la première à être dédiée à l’astrométrie – branche de l’astronomie qui détermine la position et les mouvements des astres sur la sphère céleste par des mesures d’angles –, a révolutionné notre connaissance des étoiles situ […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hipparcos-mission/#i_7074

HORLOGERIE

  • Écrit par 
  • Claude ATTINGER, 
  • André BEYNER
  •  • 7 799 mots
  •  • 18 médias

Depuis des millénaires, l'homme s'est préoccupé de la mesure du temps qui règle ses activités. À l'origine, c'est l'observation directe du Soleil qui permit de connaître l'heure, soit par la longueur de l'ombre portée par un style vertical, le gnomon, soit par la direction de cette ombre, au moyen du cadran solaire, dont le style est parallèle à l'axe du monde. Ces appareils servaient à la déterm […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/horlogerie/#i_7074

HYDROLOGIE

  • Écrit par 
  • Pierre HUBERT, 
  • Gaston RÉMÉNIÉRAS
  •  • 9 869 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Bilan hydrologique d'un bassin versant »  : […] Sous sa forme la plus générale et pour une période déterminée (mois, année), ce bilan s'exprime, en volumes, par une équation de continuité de la forme : dans laquelle E représente le total des apports hydriques de toute sorte au système considéré, S l'ensemble des volumes d'eau sortant du système, ΔR la variation des stocks d'eau existant dans ce dernier entre le début et la fin de la période con […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydrologie/#i_7074

INCERTITUDE

  • Écrit par 
  • Jean-Marc LÉVY-LEBLOND
  •  • 948 mots

La conception naïve d'une science productrice de certitudes absolues, avant même que de caractériser un certain triomphalisme typique du xix e  siècle, avait été spirituellement moquée par Georg Christoph Lichtenberg : « Si je connais bien la généalogie de Dame Science, l'incertitude est sa sœur aînée. Est-ce donc là une chose si scandaleuse que de choisir la plus âgée des sœurs ? » Mais, indépend […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/incertitude/#i_7074

INTRICATION QUANTIQUE

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 2 077 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Fonction d'onde et principe de superposition »  : […] Parler de l'intrication nécessite de clarifier la notion de fonction d'onde et d'introduire ce qu'est la superposition de deux états quantiques. La physique classique décrit un objet en spécifiant sa forme, sa matière, sa localisation, son mouvement quantifié par sa vitesse par exemple, et d'autres quantités du même type. Les forces s'exerçant sur un système modifient sa forme ou sa trajectoire, s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/intrication-quantique/#i_7074

LUMIÈRES

  • Écrit par 
  • Jean Marie GOULEMOT
  •  • 7 857 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le modèle newtonien »  : […] Éloignée de la théologie et de la métaphysique, la philosophie des Lumières se donne naturellement comme objets le monde et l'homme. Pour le monde, on substitue à la vision cartésienne le modèle newtonien des Philosophiae naturalis principia mathematica (1687). Du coup, on cesse de s'interroger sur le pourquoi des choses : seul importe leur comment, immédiatement mesurable. Car, comme le soulign […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/lumieres/#i_7074

MASSE, physique

  • Écrit par 
  • Jean-Marc LÉVY-LEBLOND, 
  • Bernard PIRE
  •  • 4 054 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Masse et pesanteur »  : […] Au départ, la notion de masse vise à caractériser la « quantité de matière » contenue dans un objet physique. Cette grandeur se révèle d'abord à nos sens par l'intermédiaire du poids de l'objet : la force de pesanteur qu'exerce la Terre est de toute évidence d'autant plus grande que l'objet contient plus de matière. La pratique courante tend ainsi à assimiler masse et poids, à mesurer la première […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masse-physique/#i_7074

MÉTABOLISME

  • Écrit par 
  • Paul DI COSTANZO, 
  • Charles KAYSER, 
  • Jo NORDMANN
  •  • 8 425 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Les méthodes de mesure de la dépense d'énergie »  : […] On dispose de deux voies différentes pour mesurer la dépense d'énergie d'un être vivant : la calorimétrie directe et la calorimétrie indirecte. […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metabolisme/#i_7074

MÉTALLOGRAPHIE - Essais mécaniques

  • Écrit par 
  • Gilbert FRADE
  •  • 10 524 mots
  •  • 13 médias

Les propriétés mécaniques des métaux et alliages sont d'un intérêt considérable puisqu'elles conditionnent non seulement tous les problèmes de mise en forme des matériaux mais aussi leur comportement en service dans des applications extrêmement diversifiées. Pour un problème déterminé, le choix d'un matériau dépendra de propriétés mécaniques telles que résistance, dureté ou ductilité, et il est d […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metallographie-essais-mecaniques/#i_7074

MÉTALLOGRAPHIE - Essais physiques

  • Écrit par 
  • Georges CIZERON
  •  • 7 347 mots
  •  • 4 médias

Les principales caractéristiques physiques, en tout cas celles d'usage le plus courant, concernent respectivement la dilatation, la résistivité électrique, la capacité thermique massique, la conductivité thermique, les propriétés magnétiques, le pouvoir thermoélectrique. La mesure des variations de ces caractéristiques permet de déduire des informations concernant les évolutions structurales des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metallographie-essais-physiques/#i_7074

MÉTROLOGIE HISTORIQUE

  • Écrit par 
  • Jean Claude HOCQUET
  •  • 10 975 mots
  •  • 4 médias

« Lorsque les mesures seront uniformes et décimales, chacun pourra apprendre en une heure de temps ce qu'on ne sait jamais bien, dans l'état actuel des choses, en l'étudiant toute sa vie », annonçait à ses lecteurs La Feuille du cultivateur , dans son numéro de messidor an III. Ce bulletin cherchait à convaincre de la simplicité d'emploi du nouveau système. On accusait les mesures anciennes d'entr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/metrologie-historique/#i_7074

MODÉLISATION ET PRÉVISION OCÉANOGRAPHIQUES

  • Écrit par 
  • Pascale DELECLUSE, 
  • Claire LÉVY
  •  • 7 846 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les campagnes océanographiques »  : […] Depuis ses débuts, l'océanographie a eu recours à des navires. Certains, consacrés uniquement à la recherche (navires océanographiques), sont affectés spécifiquement à l'étude d'une région donnée ou d'un processus ; d'autres, à vocation commerciale, fournissent des mesures dites d'opportunité. La nécessité de recourir à un bateau, moyen lent et coûteux, limite toutefois les capacités d'observatio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/modelisation-et-prevision-oceanographiques/#i_7074

NOMENCLATURE DU SYSTÈME MÉTRIQUE

  • Écrit par 
  • Suzanne DÉBARBAT
  •  • 195 mots

La normalisation des poids et mesures, préoccupation remontant en France à Henri IV, voire à Charlemagne, est tentée sans succès à l'époque même où se crée (1667) l'Observatoire de Paris. Il faut attendre la Révolution française pour que l'Académie des sciences soit chargée de fixer les éléments d'un système d'uniformisation des poids et mesures. Les rapports des différentes commissions alors inst […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nomenclature-du-systeme-metrique/#i_7074

SÉPARABILITÉ ET NON-SÉPARABILITÉ, mécanique quantique

  • Écrit par 
  • Alain ASPECT, 
  • Philippe GRANGIER
  •  • 1 338 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le débat Einstein-Bohr et les fondements de la mécanique quantique »  : […] David Bohm propose une variante de la situation découverte par E.P.R. . La mécanique quantique y prédit une corrélation très forte entre des mesures de polarisation portant sur des photons ν 1 et ν 2 éloignés, mais ayant été émis par la même source. Pour Einstein, les deux mesures éloignées ne peuvent s'influencer mutuellement, car le principe de causalité relativiste interdit qu'une interactio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/separabilite-et-non-separabilite-mecanique-quantique/#i_7074

ONDELETTES

  • Écrit par 
  • Alexandre GROSSMANN, 
  • Bruno TORRESANI
  •  • 5 718 mots

Dans le chapitre « 2. Une représentation efficace »  : […] Une partition musicale est une représentation formidablement efficace du signal musical, dans la mesure où elle schématise une énorme quantité d'informations en utilisant relativement peu de signes. La première question qui vienne à l'esprit est de savoir si les décompositions en ondelettes sont capables d'approcher une telle efficacité, ne serait-ce que dans des situations nécessairement idéalisé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ondelettes/#i_7074

PÉTROLE - L'exploration pétrolière

  • Écrit par 
  • Alain PERRODON
  •  • 6 934 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Diagraphies »  : […] Le géologue et l'ingénieur de production disposent aujourd'hui de diagraphies dont la gamme s'est considérablement élargie depuis la découverte des frères Schlumberger en 1927. Ces techniques sont fondées sur la mesure de paramètres électriques, radioactifs, nucléaires, acoustiques et mécaniques réalisée après une passe d'outil de forage. L'analyse des paramètres enregistrés rend possible une dét […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/petrole-l-exploration-petroliere/#i_7074

PHYSIQUE - Les moyens de l'expérimentation

  • Écrit par 
  • Michel SOUTIF
  •  • 6 036 mots

L'observation des phénomènes physiques et de leur modification sous l'action de facteurs appropriés est rendue quantitative grâce à la définition d'une grandeur caractéristique du phénomène étudié et au choix pour celle-ci d'une valeur de référence : l'unité (cf. système d' unités ). La comparaison entre cette grandeur et l'unité donne un nombre, ou «  mesure », qui permet l'établissement ou la vé […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physique-les-moyens-de-l-experimentation/#i_7074

PRATIQUE ET PRAXIS

  • Écrit par 
  • Éric WEIL
  •  • 6 693 mots

Dans le chapitre « Théorie et pratique dans la science moderne : la technique rationnelle »  : […] Le concept de théorie change de signification avec l'apparition de la nouvelle science. L'intention platonico-aristotélicienne demeure, mais seulement en ce qu'elle a de plus profond, la volonté de déceler le permanent dans le changeant, de réduire le flux des sensations et des observations immédiates à quelque chose d'immuable qui le sous-tend et le rend ainsi saisissable et compréhensible. La mi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pratique-et-praxis/#i_7074

PRÉCIPITATIONS, météorologie

  • Écrit par 
  • Léopold FACY
  •  • 5 280 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Moyens d'investigation et de mesure »  : […] La technique de mesure des précipitations la plus ancienne et la plus simple consiste à utiliser un pluviomètre, sorte de seau calibré à bords vifs, définissant une surface réceptrice standard de collection des précipitations. La hauteur au-dessus du sol doit être définie au préalable ; les géométries du pluviomètre et de son support introduisent, en présence de vent même modéré, des zones tourbi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/precipitations-meteorologie/#i_7074

PREMIÈRE DÉTERMINATION DE LA DISTANCE D'UNE ÉTOILE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 338 mots

Bien que l'on soit depuis longtemps convaincu que les étoiles sont très éloignées, toutes les tentatives pour évaluer leur distance vont demeurer vaines jusqu'au début du xix e  siècle. Le principe de cette mesure est pourtant simple : si l'on parvient à observer, au cours d'une année, le déplacement apparent d'une étoile proche par rapport à des étoiles supposées plus lointaines, déplacement qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premiere-determination-de-la-distance-d-une-etoile/#i_7074

PRESSION ATMOSPHÉRIQUE

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 2 534 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Le réseau mondial de mesures météorologiques »  : […] La pression atmosphérique variant fortement dans le temps et dans l’espace, il est nécessaire d’en surveiller régulièrement les évolutions. Des mesures adaptées sont disponibles dans le cadre du Système mondial d'observation (S.M.O.) qui relève du Programme de la veille météorologique mondiale (V.M.M.) de l’Organisation météorologique mondiale (O.M.M.). Cette dernière comporte plus de 10 000 stat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/pression-atmospherique/#i_7074

PRESSIONS PHYSIQUE & CHIMIE DES HAUTES

  • Écrit par 
  • Bernard LE NEINDRE, 
  • Boris OKSENGORN, 
  • Jacques ROMAND, 
  • Boris VODAR
  •  • 5 490 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Pressions dynamiques »  : […] Les ondes de choc peuvent être produites par des moyens mécaniques (explosifs, canons) ou par impact énergétique (faisceaux de particules, lasers). Les explosifs produisent une onde divergente que l'on fait converger vers la cible à l'aide de dispositifs appropriés (générateurs d'ondes planes, sphériques). Les vitesses atteintes sont de l'ordre de 5 à 6 km . s −1 et les pressions obtenues sont d' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physique-et-chimie-des-hautes-pressions/#i_7074

QUANTIQUE PHYSIQUE

  • Écrit par 
  • Claude de CALAN
  •  • 5 277 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  Problèmes d'interprétation et controverses »  : […] La physique quantique présente des caractères inhabituels, dont l'interprétation a été longuement discutée. Cette réflexion a donné lieu à des controverses passionnées, dont certaines durent encore. Tout d'abord, les relations de Heisenberg limitent la détermination simultanée des positions et des impulsions. À l'inverse de ce que sous-entend la physique classique, il faut admettre que la positio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/physique-quantique/#i_7074

RADIOPROTECTION

  • Écrit par 
  • Claude LÉVY
  •  • 2 470 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Matériel de détection et de mesure »  : […] Le danger des radiations ionisantes est d'autant plus grand qu'elles ne sont pas perceptibles par les sens. Il faut donc disposer d'appareils particuliers pour dépister et mesurer l'irradiation et la contamination (cf.  détecteurs de particules ). La radioprotection individuelle est contrôlée par des instruments légers et petits : dosifilms (impression des émulsions photographiques par les rayonne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/radioprotection/#i_7074

RÉELS NOMBRES

  • Écrit par 
  • Jean DHOMBRES
  •  • 15 297 mots

Dans le chapitre « La mesure des longueurs »  : […] Dès qu'il s'agit de mesurer, une longueur par exemple, l'idée première est de la comparer avec une autre longueur, qui sert de référence, à laquelle on donne volontiers le nom d'« unité ». Cette unité choisie (en fonction du type de longueur mesurée), on la reporte plusieurs fois de façon à recouvrir la longueur à mesurer. Si l'on tombe juste, le nombre entier de reports effectués constitue une m […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nombres-reels/#i_7074

SOLUTION ÉQUILIBRES EN

  • Écrit par 
  • Claude COLIN, 
  • Alain JARDY
  •  • 9 735 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Mesure du pH (pH-métrie) »  : […] Le pH est couramment déterminé par une mesure de force électromotrice. On constitue une pile comportant une électrode de poten tiel constant (électrode de référence) et une électrode de verre, dont le potentiel dépend du pH de la solution (électrode indicatrice). Cette seconde électrode comprend une solution de remplissage interne de pH 0 connu, dans laquelle est immergée une seconde électrode de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/equilibres-en-solution/#i_7074

SPECTROPHOTOMÉTRIE OPTIQUE

  • Écrit par 
  • Dora GRAND
  •  • 5 229 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Loi de Beer-Lambert »  : […] Dans des conditions idéales (lumière incidente monochromatique, absence de fluorescence, échantillon homogène, concentration du composant pas trop élevée), le rapport I t / I 0 définit la transmittance ( T ), ou pourcentage de lumière transmise par l'échantillon, avec I 0 et I t , les intensités respectives des faisceaux incident et transmis. L'absorption de la lumière est décrite par la loi de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/spectrophotometrie-optique/#i_7074

STROBOSCOPIE

  • Écrit par 
  • Pierre MOYEN
  •  • 194 mots

Technique permettant la visualisation de phénomènes périodiques matériels trop rapides pour être suivis par l'œil. Elle utilise une lampe émettant, à la fréquence f voisine de celle du phénomène F, des éclairs de durée beaucoup plus courte que la période du phénomène à étudier (afin que le mouvement observé soit insensible pendant la durée des éclairs). Entre deux éclairs, la pièce en mouvement a […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/stroboscopie/#i_7074

SYSTÈME INTERNATIONAL D'UNITÉS (SI)

  • Écrit par 
  • Céline FELLAG ARIOUET
  •  • 5 753 mots
  •  • 8 médias

Continuité du système métrique institué en France en 1795, le Système international d’unités (SI) est le système pratique de mesures adopté officiellement en 1960 et qui constitue le système d’unités légal dans la plupart des pays du monde. Le Bureau international des poids et mesures (BIPM), établi par la Convention du mètre, le 20 mai 1875, en est le garant. Les États membres de cette organisat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/systeme-international-d-unites-si/#i_7074

TEMPÉRATURE (météorologie)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 2 547 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Les différentes couches de l’atmosphère météorologique »  : […] Pour effectuer une mesure fine des variations de la température avec l’altitude, l’outil de base est la radiosonde placée sous un ballon météorologique gonflé à l’hélium. Des stations de radiosondage sont réparties dans le monde entier et fournissent des mesures jusqu’à une trentaine de kilomètres d’altitude. La France possède dix-neuf stations de radiosondage qui font partie de ce réseau : sept […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temperature-meteorologie/#i_7074

TEMPS

  • Écrit par 
  • Hervé BARREAU, 
  • Olivier COSTA DE BEAUREGARD
  •  • 14 773 mots

Dans le chapitre « Genèse rationnelle »  : […] Il n'est pas facile de définir la raison. On désignerait peut-être cependant ce qui la caractérise le mieux en disant qu'elle est créatrice de formes. S'il s'agit de la raison théorique, l'idéal de connaissance exige que la forme créée soit adéquate à la matière qu'elle doit recouvrir. La notion de temps ne peut échapper à cette exigence. Est-il possible d'en faire un ensemble de relations tel qu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temps/#i_7074

TERRE - La planète Terre

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Jean KOVALEVSKY, 
  • Evry SCHATZMAN
  •  • 12 049 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Mesure de la rotation de la Terre »  : […] Mesurer la rotation de la Terre revient à déterminer, en fonction du temps, les variations de l'orientation d'un repère de référence lié à la Terre et défini par la position d'un certain nombre de stations d'observation par rapport à un système de référence céleste fixe. La méthode la plus précise est la radio-interférométrie à longue base (V.L.B.I.), qui permet de relier la base de l'interféromè […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terre-la-planete-terre/#i_7074

TERRE - Bilan énergétique

  • Écrit par 
  • Robert KANDEL
  •  • 4 163 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Mesures terrestres et spatiales »  : […] Pour mesurer les composantes du bilan radiatif, il faut un capteur dont la sensibilité soit indépendante de la longueur d'onde ; on utilise en pratique un élément noirci (thermopile, bolomètres à thermistance, pyroélectrique) donnant un signal électrique en fonction de la puissance énergétique reçue. Une lame ou coupelle en verre ou, mieux, en silice fondue, transparente dans le visible mais opaq […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/terre-bilan-energetique/#i_7074

THERMIQUE ANALYSE

  • Écrit par 
  • Paul GLANSDORFF
  •  • 1 667 mots
  •  • 1 média

Le terme général d'analyse thermique désigne un ensemble de techniques qui permettent la mesure, en fonction de la température, de grandeurs caractéristiques d'une propriété physique quelconque d'un échantillon. Ces techniques présentent souvent un caractère dynamique, c'est-à-dire que les mesures s'effectuent pendant l'échauffement ou le refroidissement progressif de l'échantillon, généralement […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/analyse-thermique/#i_7074

TOPOGRAPHIE

  • Écrit par 
  • Raymond d' HOLLANDER
  •  • 5 316 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Mesure des angles »  : […] La figure schématise un goniomètre, instrument permettant de mesurer des angles dans le plan horizontal. La lunette topographique, mobile autour de l'axe des tourillons, possède un réticule réglable qu'on amène dans le plan conjugué de l'objet visé par rapport à l'objectif de la lunette. L'image obtenue est observée au moyen de l'oculaire. Le centrage du goniomètre au point de station S demande […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/topographie/#i_7074

VENTS

  • Écrit par 
  • Jean BESSEMOULIN, 
  • René CHABOUD, 
  • Jean-Pierre LABARTHE
  •  • 6 207 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Des anémomètres pour en connaître la vitesse »  : […] On doit l'invention de l'anémomètre à l'architecte italien Leon Battista Alberti en 1450. Accolé à une girouette, il indiquait la force du vent sur un arc de cercle gradué. Dès le milieu du xvii e   siècle, les physiciens se sont ingéniés à mesurer le plus précisément possible la vitesse instantanée du vent. C'est un théologien français, Pierre Daniel Huet (1630-1721), qui aurait imaginé le premi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vents/#i_7074

VISCOSITÉ

  • Écrit par 
  • Jean-François DEVILLERS
  •  • 668 mots

On utilise communément le qualificatif de visqueux pour décrire une chose qui n'est ni liquide ni solide. La viscosité est en fait une caractéristique de la matière, quel qu'en soit l'état physique : gazeux, liquide ou à la limite du solide, y compris, lorsqu'ils existent, les stades intermédiaires polyphasiques. Vers 1713, Newton signale le rôle de la viscosité en hydrodynamique et en donne l'exp […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/viscosite/#i_7074

Voir aussi

Pour citer l’article

Georges NEY, « MESURE - Méthodologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mesure-methodologie/