Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

MÉDAILLON

Terme souvent employé pour désigner une médaille. Mais la médaille qui représente un personnage ou un événement a une fonction essentiellement commémorative, alors que le médaillon, lui, offre une plus grande diversité d'usages ; il s'agit, en effet, soit d'un bijou, circulaire ou ovale, le plus souvent porté au cou, soit d'une médaille de grande taille ressemblant à un tableau en miniature, un portrait en particulier. Il peut être aussi employé comme élément de décor en architecture, ainsi que dans le mobilier, la vaisselle ou l'orfèvrerie. Le terme « médaillon » peut désigner, de façon plus générale, tout élément de décor inscrit dans une forme circulaire ou ovale. L'apparition de l'usage des médaillons dans le décor architectural semble dater de la Renaissance, époque au cours de laquelle la connaissance et l'appréciation des monnaies antiques se développent. Le décor du médaillon, généralement composé d'un ou de plusieurs éléments figurés, prouve d'ailleurs que son origine est bien l'agrandissement d'une médaille. Au Moyen Âge, bien qu'il y ait de nombreux médaillons comme éléments du décor de pièces de vaisselle ou d'orfèvrerie, l'appellation « médaillon » n'est pas retenue.

— Catherine ARMINJON

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : conservateur de l'Inventaire, responsable des Objets mobiliers à l'Inventaire général

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • ANDREA PISANO (1290 env.-1348)

    • Écrit par Jean-René GABORIT
    • 370 mots
    • 3 médias

    Malgré sa célébrité, Andrea de Pontedera — plus connu sous le nom d'Andrea Pisano, bien qu'il n'ait aucun lien de famille avec Nicola et Giovanni Pisano — reste un artiste assez énigmatique. Sculpteur, architecte, ingénieur militaire peut-être même, il semble, à l'origine,...

  • AUGUSTE PRÉAULT, SCULPTEUR ROMANTIQUE (exposition)

    • Écrit par Pierre VAISSE
    • 1 271 mots

    Dans les années 1960, la sculpture française du xixe siècle méritait l'appellation de terra incognita. La situation a profondément changé par la suite, grâce aux publications et aux expositions qui se sont multipliées depuis lors. Le grand public, lui, n'a pourtant guère suivi, soit...

  • COYSEVOX ANTOINE (1640-1720)

    • Écrit par Georges BRUNEL
    • 365 mots
    • 4 médias

    L'œuvre d'Antoine Coysevox forme une sorte de contrepartie à celle de l'autre grand sculpteur officiel de Louis XIV, Girardon. Celui-ci, attaché aux modèles antiques, pénétré de l'influence de Poussin, incarne en quelque sorte la tendance classique du règne ; Coysevox apparaît au contraire...

  • DAVID D'ANGERS PIERRE-JEAN DAVID dit (1788-1856)

    • Écrit par Jacques de CASO
    • 1 093 mots
    • 2 médias

    Le sculpteur français David d'Angers reste une figure très originale, empreinte d'une certaine austérité. On associe généralement son art aux quelque sept cents médaillons-portraits qu'il exécuta, représentant des célébrités de l'Europe moderne, entre 1825 et 1850. Mais en ne retenant...

  • Afficher les 14 références