MAXIMILIEN II EMMANUEL (1662-1726) électeur de Bavière (1679-1704 et 1714-1726)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Malgré ses grandes ambitions politiques et ses fréquents retournements, l'électeur de Bavière Maximilien II Emmanuel n'a pas réussi à profiter de la lutte entre Louis XIV et l'empereur de Vienne. Énergique, appliqué et héroïque, il est desservi par sa légèreté et son inconstance dans ses vues politiques.

Devenu électeur en 1679, il se rapproche des Habsbourg aux dépens de la politique francophile traditionnelle. Il épouse une fille de l'empereur Léopold Ier dans l'espoir d'obtenir au moins les Pays-Bas de l'héritage espagnol. Assoiffé de gloire, il combat pendant trente ans sur tous les champs de bataille européens. Il joue un rôle précieux dans la guerre contre les Turcs (1683-1688). Devenu général en chef des troupes allemandes en Hongrie, il conquiert Belgrade grâce à sa bravoure. Puis il participe à la guerre de la ligue d'Augsbourg, où il se signale sur le Rhin et en Italie. Il obtient en récompense le poste de gouverneur des Pays-Bas espagnols, mais sa gestion est peu efficace, en raison de son esprit instable et lunatique, et onéreuse pour la Bavière. En 1698, il obtient que le roi d'Espagne désigne son fils comme héritier universel de la monarchie, mais celui-ci meurt quelques mois plus tard. Aussi Maximilien II se tourne-t-il vers la France, qui lui promet les Pays-Bas espagnols et la couronne impériale. Lors de la guerre de la Succession d'Espagne, il est d'abord pour la France un allié précieux en menaçant directement l'Autriche. Mais, après la défaite de Blenheim en 1704, l'électeur est mis au ban de l'Empire et il perd, en peu de temps, à la fois la Bavière et les Pays-Bas. Il ne recouvre son électorat qu'en 1714. À la fin de sa vie, il se retourne vers la France et tente par une union dynastique d'assurer la cohésion politique de tous les territoires contrôlés par les diverses branches de la dynastie des Wittelsbach.

—  Bernard VOGLER

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur d'histoire de l'Alsace à l'université de Strasbourg-II

Classification


Autres références

«  MAXIMILIEN II EMMANUEL (1662-1726) électeur de Bavière (1679-1704 et 1714-1726)  » est également traité dans :

BAVIÈRE

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  • , Universalis
  •  • 3 152 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La dignité électorale »  : […] La guerre de Trente Ans marque une étape majeure dans les progrès de l'État bavarois. Après son équipée malheureuse en Bohême, le Palatin Frédéric V se voit dépouillé par l'empereur Ferdinand II à la fois de la dignité électorale et de ses possessions territoriales, qui sont attribuées à Maximilien de Bavière (1623). Lors du règlement de 1648, le fils de Frédéric V recouvre le titre d'Électeur et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/baviere/#i_18696

BELGIQUE - Histoire

  • Écrit par 
  • Guido PEETERS
  •  • 20 605 mots
  •  • 16 médias

Dans le chapitre « Sous la domination espagnole »  : […] Peu avant sa mort (1594), Philippe II concéda la souveraineté sur les Pays-Bas (tant du Nord que du Sud) à sa fille Isabelle, qui épousa Albert d'Autriche. La soumission du Nord était évidemment une chimère et les archiducs régnèrent exclusivement sur le Sud. Toutefois, après un siège de quatre ans, le général Ambrogio Spinola reprit Ostende à la République. À l'initiative d'Albert, on engagea de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/belgique-histoire/#i_18696

HÖCHSTÄDT-BLENHEIM BATAILLE D' (13 août 1704)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 524 mots

La plus célèbre des batailles de la guerre de la Succession d'Espagne est remportée sur les Français et leurs alliés bavarois par John Churchill, premier duc de Marlborough, et le prince Eugène de Savoie. La bataille se déroule aux abords de la petite ville de Höchstädt et du village de Blindheim (déformé en Blenheim par les Français et les Anglais) sur le Danube, en Bavière. Environ 52 000 soldat […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-d-hochstadt-blenheim/#i_18696

Pour citer l’article

Bernard VOGLER, « MAXIMILIEN II EMMANUEL (1662-1726) - électeur de Bavière (1679-1704 et 1714-1726) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 04 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maximilien-ii-emmanuel/