RONET MAURICE (1927-1983)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chaque décennie est illustrée au cinéma par un film-synthèse du paysage socio-économique de l'époque – Entrée des artistes en 1939, Rendez-Vous de juillet en 1949, Les Tricheurs en 1958 – qui a en outre le mérite de faire découvrir de jeunes comédiens, aptes à traduire le « malaise de vivre » dans tel ou tel contexte. C'est ainsi que dans le film de Jacques Becker Rendez-Vous de juillet, Maurice Ronet a été révélé au grand public par une interprétation toute en finesse d'« homme fragile et inquiet ». Il entame dès lors une carrière de jeune premier plus stéréotypée que son jeu ne l'avait laissé prévoir. Il tourne beaucoup au début des années 1950, en France et en Italie : productions à grand spectacle – Lucrèce Borgia, Casta Diva –, films socio-psychologiques comme La Jeune Folle ou Le Guérisseur. Puis il marque le pas, avant de tourner sous la direction de Louis Malle dans Ascenseur pour l'échafaud (1958). Il y traduit une ambiguïté jusque-là mal exprimée et inaugure un personnage de dandy influencé par toute une littérature d'époque, très « fitzgeraldienne » dans sa conception. C'est dans cet esprit qu'il aborde son rôle dans Plein Soleil de René Clément (1960), où l'affrontement avec Alain Delon n'est pas sans évoquer la rivalité trouble entre les deux protagonistes de L'Inconnu du Nord-Express.

Après quelques productions alimentaires en Espagne et en Italie, il tourne à nouveau avec Louis Malle : Le Feu follet, d'après Drieu la Rochelle (1963). C'est là, sans doute, le rôle qui lui permet le mieux d'affirmer son idéal de comédien caractérisé par un risque incessant et par le souci de restituer une vérité intérieure.

Il faut croire, pourtant, que le cinéma ne lui permet pas toujours de jouer ainsi « à fleur de peau » puisque Maurice Ronet décide de prendre ses distances avec le métier de comédien pour réaliser son premier film, Le Voleur du Tibidabo, en 1964, avec [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

André-Charles COHEN, « RONET MAURICE - (1927-1983) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-ronet/