DUVERGER MAURICE (1917-2014)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Universitaire et journaliste, spécialiste de droit constitutionnel et de science politique, Maurice Duverger a occupé une place de premier plan dans le monde intellectuel français de la fin des années 1940 au début des années 1990. Son seul mandat électif fut celui de député européen (élu sur la liste du Parti communiste italien, il siégea au Parlement de 1989 à 1994), mais sa participation à la vie politique française fut celle d’un homme d’influence.

Né le 5 juin 1917 à Angoulême, Maurice Duverger achève ses études de droit à Bordeaux par une thèse très classique sur LAffectation des immeubles domaniaux aux services publics et par l’agrégation de droit public (1942). Tout à la fois professeur de droit (à Bordeaux, en 1943, puis à Paris, en 1955) et politiste avant la lettre, il devient dès la fin des années 1940 un des grands noms de cette nouvelle branche du savoir qu’est la science politique. Les premières lignes de son Manuel de droit constitutionnel et de science politique (1re éd. coll. Thémis, P.U.F., 1948) mettent en valeur ce qui sera sa ligne directrice permanente : « Insister sur l’aspect politique des problèmes constitutionnels et surtout l’envisager sous un angle scientifique. »

Maurice Duverger est, à cette époque fondatrice, très présent dans les congrès français et internationaux. Il participe activement à la fondation de l’Association française de science politique et aux premiers numéros de la Revue française de science politique. C’est en 1951 qu’il publie la première édition de l’ouvrage qui restera son livre amiral : Les Partis politiques. Traduite en plus de dix langues, ce qui est exceptionnel pour un ouvrage de sciences sociales écrit en français, constamment rééditée en France (chez Armand Colin puis, à partir de 1981, en édition de poche dans la collection Points, au Se [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : ancien conseiller d'État, ancien président du tribunal constitutionnel d'Andorre, président émérite de l'Association internationale de droit constitutionnel

Classification


Autres références

«  DUVERGER MAURICE (1917-2014)  » est également traité dans :

PARTIS POLITIQUES - Théorie

  • Écrit par 
  • Michel OFFERLÉ
  •  • 7 098 mots

Dans le chapitre « Les systèmes de partis »  : […] Les écrits sur les systèmes partisans (interactions concurrentielles entre unités partisanes dans un système politique) constituent souvent le cœur des controverses. On ne conçoit pas un parti sans son système, et un système de partis sans sa typologie. C'est le nombre de partis dits relevants qui compte : un, deux, deux et demi ou plus. Ces confi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/partis-politiques-theorie/#i_56333

POLITIQUE - La sociologie politique

  • Écrit par 
  • Delphine DULONG
  •  • 1 399 mots

Dans le chapitre « Une institutionnalisation en deux temps »  : […] Si le travail qu'André Siegfried publie en 1913 sous le titre Tableau politique de la France de l'Ouest est souvent cité en exemple, la sociologie politique n'apparaît comme étendard collectif qu'à partir des années 1950, à la suite d'un déplacement stratégique opéré principalement par de nouveaux diplômés en droit public. Pour ces pionniers, com […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/politique-la-sociologie-politique/#i_56333

POLITIQUE - La science politique

  • Écrit par 
  • Marcel PRÉLOT
  •  • 7 878 mots

Dans le chapitre « Conception institutionnelle »  : […] La conception de la science politique comme science de l'État a pour elle la continuité d'une tradition millénaire. Avec des crises ou des éclipses, comme au xix e siècle, la science politique s'est constamment occupée de la société politique ou, comme on le disait au xviii e siècle, de la « société civile ». Elle a été longtemps la seule à le fa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/politique-la-science-politique/#i_56333

Les derniers événements

15-18 juin 1989 • C.E.E.Élections européennes.

(12 sièges, + 3), alors que la Démocratie chrétienne obtient 32,9 p. 100 des voix et vingt-sept sièges et que le Parti communiste perd cinq élus avec 27,6 p. 100 des voix et vingt-deux sièges, dont un sera occupé par le juriste français Maurice Duverger. Les Verts réussissent leur percée en emportant [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Didier MAUS, « DUVERGER MAURICE - (1917-2014) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/maurice-duverger/