BLINDÉS MATÉRIELS

Médias de l’article

Chars Mark I

Chars Mark I
Crédits : Official/ Mirrorpix/ Corbis

photographie

Chars de la Première Guerre mondiale

Chars de la Première Guerre mondiale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Char Mark IV

Char Mark IV
Crédits : Hulton Getty

photographie

Chars soviétiques de l'entre-deux-guerres

Chars soviétiques de l'entre-deux-guerres
Crédits : Encyclopædia Universalis France

tableau

Tous les médias


L'expression « engin blindé » regroupe une grande diversité de matériels : chars de combat, véhicules blindés légers, automoteurs d'artillerie (pièces d’artillerie montées sur châssis de char ou de véhicule lourd) et, plus généralement, la plupart des véhicules de combat.

C'est dans ces dernières catégories qu'est née l'idée de véhicule blindé, essentiellement avec l'invention de l'automobile. Mais la notion de protection est bien plus ancienne, et l'on peut évoquer, bien avant la chevalerie médiévale, la cavalerie lourde des cataphractaires parthes et sarmates ou les éléphants des guerres puniques. Léonard de Vinci est traditionnellement considéré comme le premier concepteur d'un véhicule blindé équipé de canons.

Historique

La conception

Pour comprendre l'invention des véhicules blindés, il faut revenir à la période préindustrielle de l'Europe, au cours du xviiie siècle, marqué en sa fin par de grandes inventions, comme la machine à vapeur de Watt, les ballons des frères Montgolfier et le télégraphe de Chappe. La révolution industrielle puis le décollage économique qu'elle provoque voient des techniques se développer, dont l'automobile.

Reposant sur le principe inventé par l'ingénieur français Nicolas Joseph Cugnot (1725-1804) en 1770, les premiers véhicules automobiles performants ne voient réellement le jour qu'au lendemain de la guerre de 1870 avec, notamment, le comte Jules-Albert de Dion et les ingénieurs Georges Bouton et Charles-Armand Trépardoux. En Allemagne, la société Otto et Langen développe un moteur à essence. Un certain Gottlieb Daimler participe aux recherches. Il deviendra plus tard directeur de l'usine où ce moteur sera construit, tout en se consacrant aux moteurs légers à grande vitesse.

Du coté militaire, les premiers véhicules automobiles suscitent de grands intérêts en France et outre-Atlantique, mais leur lenteur (dix kilomètres par heure) en réserve l'usage aux missions de liaison.

Aux États-Unis, dans l'Illinois, le lieutenant-colonel Royal Page David [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 12 pages


Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis



Écrit par :

  • : lieutenant-colonel, spécialiste en communication et relations publiques

Classification


Autres références

«  BLINDÉS MATÉRIELS  » est également traité dans :

ARMÉE - Typologie historique

  • Écrit par 
  • Paul DEVAUTOUR, 
  • Universalis
  •  • 12 927 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Les armées de la Seconde Guerre mondiale »  : […] Le premier conflit mondial a expérimenté le char comme artillerie d'assaut, bélier tactique. La Wehrmacht en fait un engin stratégique en organisant des divisions blindées, susceptibles, en liaison avec l'armée de l'air, d'obtenir la rupture dans la foulée, et d'exploiter ensuite, sans désemparer, à travers les grands arrières […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armee-typologie-historique/#i_20048

ARMES - Armes lourdes

  • Écrit par 
  • Alain BRU
  •  • 3 927 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  L'armement antichar »  : […] Les grenades antichars viennent d'être évoquées. Le fusil de gros calibre de 1917-1918 s'était montré peu efficace contre les chars primitifs contemporains. En revanche, le coup au but d'un canon de campagne était radical ; mais ces pièces n'avaient ni le champ de tir ni la mobilité nécessaires. Entre 1919 et 1939 furent mises au point des pièces […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armes-armes-lourdes/#i_20048

ARMES - Armes légères

  • Écrit par 
  • François AMBROSI, 
  • Alain BRU
  •  • 11 812 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre «  Armes antichars »  : […] Les armes légères antichars utilisent exclusivement des projectiles équipés de charges creuses. Les charges creuses sont des charges explosives spécialement adaptées à la perforation de plaques de blindage épaisses. Leurs effets secondaires sont pratiquement nuls. L'ogive et le système d'amorçage sont organisés pour que la partie avant de la charge […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/armes-armes-legeres/#i_20048

ELAZAR DAVID (1925-1976)

  • Écrit par 
  • Kurt Henri NIEDERMAIER
  •  • 538 mots

à l'état-major. Réputé pour sa ténacité, qui lui valut le surnom de « Bouledogue », il devient le spécialiste de l'emploi des blindés face aux méthodes de combat soviétiques auxquelles recourt l'adversaire arabe. En l'absence d'une « profondeur stratégique israélienne », Elazar résumait sa doctrine militaire en prônant la nécessité d'une […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/david-elazar/#i_20048

FRANCE CAMPAGNE DE (1940)

  • Écrit par 
  • Armel MARIN
  •  • 1 589 mots
  •  • 8 médias

face au dix adverses. Les Alliés et les Allemands peuvent disposer d'un nombre voisin de blindés, deux mille trois cents pour la France, deux mille huit cents pour les Allemands ; mais les Allemands utiliseront les chars en divisions autonomes, appuyés d'ailleurs par les stukas et dotés d'un pouvoir offensif exceptionnel ; pour la France, il s' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/campagne-de-france-1940/#i_20048

GAULLE CHARLES DE (1890-1970)

  • Écrit par 
  • Jean LACOUTURE
  •  • 7 642 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Les années de formation »  : […] célèbres, Le Fil de l'épée, version rénovée de ses conférences de 1927, dans lequel il trace un autoportrait du chef, et Vers l'armée de métier, où il plaide pour la refonte totale de la stratégie française et la création d'unités de « moteurs cuirassés » aptes à la surprise et à la rupture, confiées à 100 000 professionnels […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-de-gaulle/#i_20048

GUDERIAN HEINZ (1888-1954)

  • Écrit par 
  • André BRISSAUD
  •  • 488 mots

Après être passé par les écoles de cadets de Karlsruhe et de Berlin-Lichterfelde, Heinz Guderian est nommé aspirant au 10e bataillon de chasseurs de Hanovre, en garnison à Bitche et commandé par son père. Il entre à l'école de guerre de Metz d'où il sort en 1908 avec le grade de sous-lieutenant. La […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinz-guderian/#i_20048

INFANTERIE

  • Écrit par 
  • Henri de NANTEUIL
  •  • 3 157 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Guérilla et infanterie modernes »  : […] D'où l'apparition de l'infanterie mécanisée, équipée de véhicules blindés et combattant soit à pied, soit en voiture, à proximité des chars et les défendant, et celle de l'infanterie motorisée, plus autonome, se déplaçant en véhicules, mais combattant à pied, et enfin celle des parachutistes, se déplaçant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/infanterie/#i_20048

PATTON GEORGE SMITH JR. (1885-1945)

  • Écrit par 
  • Frédéric GUELTON
  •  • 720 mots
  •  • 3 médias

Né en Californie dans une famille de tradition militaire, Patton suit les cours de l'Institut militaire de Virginie puis de l'Académie militaire de West Point dont il sort officier dans la cavalerie en 1909. En 1916, il est aide de camp du général Pershing dans l'expédition punitive menée, au Mexique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/george-smith-jr-patton/#i_20048

PREMIER USAGE DE CHARS D'ASSAUT SUR LES CHAMPS DE BATAILLE

  • Écrit par 
  • Bruno JACOMY
  •  • 590 mots
  •  • 1 média

L’apparition des premiers chars d’assaut (aussi appelés « chars de combat ») sur un champ de bataille, le 15 septembre 1916, marque un tournant décisif dans les techniques militaires du xxe siècle. Dorénavant, l’usage des blindés et du transport motorisé jouera un rôle clé dans la guerre moderne […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/premier-usage-de-chars-d-assaut-sur-les-champs-de-bataille/#i_20048

RENAULT LOUIS (1877-1944)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre LÉVIS
  •  • 719 mots
  •  • 4 médias

grief. La Première Guerre mondiale éclate, et ses ateliers se reconvertissent en partie dans la production de guerre (pièces pour avions, munitions). Sa plus grande contribution à l'effort de guerre est cependant la création du char Renault FT, qui sera pendant longtemps le meilleur des chars légers […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-renault/#i_20048

ROLLS-ROYCE

  • Écrit par 
  • Bertrand DREYFUS
  •  • 637 mots
  •  • 3 médias

Firme britannique de construction automobile et aéronautique, fondée en 1906 à Manchester par un mécanicien de grand talent, Frederick Henry Royce (1863-1933), et un jeune aristocrate anglais, féru de sports mécaniques, Charles Stewart Rolls (1877-1910). Celui-ci fut le premier aviateur à faire l'aller et retour sans escale entre l'Angleterre et la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rolls-royce/#i_20048

Voir aussi

Pour citer l’article

Patrice VENTURA, « BLINDÉS MATÉRIELS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le . URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/materiels-blindes/