MASSE CACHÉE ou MASSE MANQUANTE ou MATIÈRE NOIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Implications cosmologiques

Dans les galaxies spirales comme dans les amas, les analyses suggèrent donc de manière très convaincante la présence de grandes quantités de masse cachée. Aucun résultat observationnel ne contredisant cette idée, il semble légitime d'estimer cette présence comme bien établie, en quantités dépassant d'un facteur dix au moins celle de la masse visible.

Bien entendu, cette question a des implications cosmologiques. La dynamique de l'Univers, supposé homogène et isotrope, est aujourd'hui décrite par les modèles de big bang (qui reposent sur la théorie de la relativité générale). Elle dépend de la densité moyenne de l'Univers : plus il y a de masse cachée, plus la densité cosmique est élevée. Les cosmologistes ont introduit le concept de densité critique : selon que la densité moyenne de l'Univers est supérieure ou inférieure à celle-ci (voisine de 2.10—29 g/cm3), la géométrie et la dynamique de l'Univers sont différentes. Autrement dit, tout dépend de la quantité Ω, définie comme le rapport entre la densité de l'Univers et cette valeur critique.

La masse visible de l'Univers, c'est-à-dire la contribution de tous les objets que nous observons, conduit à une valeur de Ω inférieure à 0,01. Mais, si nous tenons compte des quantités de masse cachée déduites des analyses précédentes, nous arrivons à une valeur de Ω comprise entre 0,1 et 0,3. Par ailleurs, les modèles de big bang « standard » ne sont conformes aux observations des abondances chimiques des éléments légers que si la valeur de Ω (sous forme de baryons) est comprise entre 0,015 et 0,16. Cette contrainte provient du fait que, selon ces modèles, ces abondances résultent d'une phase très ancienne de nucléosynthèse primordiale. On peut déjà remarquer que la limite inférieure implique elle aussi, par un nouveau raisonnement, la présence de masse cachée. Elle nous indique également que cette masse cachée doit être composée de baryons, c'est-à-dire des particules qui co [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 6 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  MASSE CACHÉE ou MASSE MANQUANTE ou MATIÈRE NOIRE  » est également traité dans :

ASTRONOMIE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 11 308 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre « Depuis 1990 : la course au gigantisme »  : […] L'année 1990 voit, avec un long retard, le lancement par la NASA du télescope spatial Hubble , instrument dans lequel la participation européenne est importante. Après des déboires initiaux, il répondra à toutes les attentes grâce à ses performances dans l'ultraviolet et l’infrarouge et à ses images d'une qualité alors jamais atteinte. Il fournit en particulier les images les plus profondes de l'U […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/astronomie/#i_11272

COSMOLOGIE

  • Écrit par 
  • Marc LACHIÈZE-REY
  •  • 9 326 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La densité de l'Univers »  : […] La densité de matière que contient l'Univers apparaît comme un paramètre crucial pour déterminer son évolution. Ce qui n'est pas surprenant car l'Univers évolue sous l'effet de sa propre masse : plus sa densité est élevée, plus il exerce d'attraction gravitationnelle sur lui-même et plus son expansion doit se ralentir. La matière se présente essentiellement sous des formes répertoriées : étoiles b […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/cosmologie/#i_11272

DE SITTER WILLEM (1872-1934)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 657 mots

Le Néerlandais Willem De Sitter est connu pour ses importants travaux en physique mathématique, et en particulier pour avoir le premier établi en 1917 la possibilité mathématique d’un Univers en expansion dans le cadre de la théorie de la relativité générale dont Albert Einstein venait de proposer le formalisme. Issu d’une lignée de juristes, fils d’un juge, de Sitter est né le 6 mai 1872 à Sneek […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/willem-de-sitter/#i_11272

GALAXIE LA ou VOIE LACTÉE

  • Écrit par 
  • James LEQUEUX
  •  • 6 029 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Dynamique de la Galaxie »  : […] Le disque de la Galaxie est en équilibre entre l'attraction gravitationnelle des régions intérieures et la force centrifuge liée à la rotation. De la connaissance de la courbe de rotation (variations de la vitesse de rotation en fonction de la distance au centre galactique), on peut non seulement déduire la masse totale de la Galaxie, mais remonter à la distribution de la masse en fonction de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galaxie-voie-lactee/#i_11272

GALAXIES

  • Écrit par 
  • Danielle ALLOIN, 
  • André BOISCHOT, 
  • François HAMMER
  •  • 10 079 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Intérêt de l'étude des galaxies »  : […] Notre situation d'observateur à l'intérieur d'une galaxie nous permet bien sûr de pouvoir analyser finement ses divers constituants, étoiles, gaz, poussière, particules, champ magnétique (cf. la galaxie ). Cependant, nous n'en avons qu'une vue limitée car les poussières concentrées dans le disque galactique nous empêchent de recevoir les photons provenant de régions éloig […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/galaxies/#i_11272

MASSE (notions de base)

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 1 654 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La masse de l'Univers et son destin »  : […] La théorie de la relativité générale lie la masse totale de l'Univers à son destin. En deçà d'une certaine valeur (appelée masse critique et correspondant à une densité actuelle de quelques masses de proton par mètre cube, soit de l'ordre de 10 —29 g/cm 3 ), l'Univers est en expansion infinie. Au-delà de cette valeur, la phase actuelle d'expansio […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/masse/#i_11272

UNIVERS

  • Écrit par 
  • Jean AUDOUZE, 
  • James LEQUEUX
  •  • 6 635 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre «  La structure, l'origine et l'évolution de l'Univers »  : […] Une caractéristique essentielle de l'Univers est qu'à cette échelle immense espace et temps ne sont pas séparés. Nous observons les objets éloignés tels qu'ils étaient au moment où la lumière que nous en recevons les a quittés : il y a donc une relation biunivoque entre la distance d'un objet et son âge (d'où l'intérêt d'exprimer les distances en années-lumière). Cette relation dépend évidemment […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/univers/#i_11272

UNIVERS (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 4 767 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La masse cachée »  : […] Tous les objets rencontrés jusqu’ici sont faits de la même matière que celle qui forme le corps humain : des atomes dont les composants et la structure sont connus, et qu’il est possible de voir car ils interagissent avec la lumière. Mais il semble que cette matière ne soit pas la seule qui existe dans l’Univers. Les galaxies tournent sur elles-mêmes autour d’un axe central, tout comme les planèt […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/univers-notions-de-base/#i_11272

Voir aussi

Pour citer l’article

Marc LACHIÈZE-REY, « MASSE CACHÉE ou MASSE MANQUANTE ou MATIÈRE NOIRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/masse-cachee-masse-manquante-matiere-noire/