TONNELAT MARIE-ANTOINETTE (1912-1980)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Physicienne française, Marie-Antoinette Tonnelat était spécialiste de la théorie de la relativité et historienne des sciences.

Née en 1912 à Charolles (Saône-et-Loire), Marie-Antoinette Tonnelat commence ses études au lycée de Chalon-sur-Saône, les poursuit à Louis-le-Grand, à Paris, est reçue au concours de l'École centrale des arts et manufactures, mais en démissionne. Après deux licences, de lettres et de sciences, à la Sorbonne, elle s'oriente définitivement vers les sciences. Élève notamment de Louis de Broglie, elle passe sa thèse de doctorat ès sciences en 1940. Elle entre au C.N.R.S. où elle devient maître, puis directeur de recherche de 1945 à 1956. C'est en 1956 qu'elle est nommée professeur titulaire d'une chaire de théories physiques à la faculté des sciences de l'université de Paris. Pendant plus de vingt ans, elle a assuré un enseignement à l'Institut d'histoire des sciences et des techniques de l'université de Paris créé par Abel Rey.

Il est difficile d'évoquer l'œuvre de Marie-Antoinette Tonnelat dans le domaine de la relativité en raison du caractère hautement technique du sujet. On relèvera cependant que sa thèse, qui portait sur la théorie du photon dans un espace-temps de Riemann, mettait simultanément en jeu pour la première fois les mécaniques quantique et relativiste sur un espace courbe. On lui doit aussi un travail remarquable sur la théorie de Born-Infeld de l'électromagnétisme non linéaire.

Particulièrement douée pour l'exposition claire de questions difficiles – sa formation littéraire y aura contribué –, et dotée d'un remarquable esprit de synthèse, on lui doit plusieurs ouvrages de grande qualité, susceptibles d'atteindre un cercle assez large (ils supposent néanmoins une solide formation scientifique universitaire de base), La Théorie du champ unifié d'Einstein et quelques-uns de ses développements (Gauthier-Villars, 1955), Les Principes de la théorie électromagnétique de la relativité (Masson, 1959) qui constitue une synthèse critique, Les Théories unitaires [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : ancien élève de l'École polytechnique, docteur en droit, conseiller à l'U.N.E.S.C.O.

Classification

Pour citer l’article

François RUSSO, « TONNELAT MARIE-ANTOINETTE - (1912-1980) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/marie-antoinette-tonnelat/