LEFEBVRE MARCEL (1905-1991)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Populaire défenseur de la messe en latin ou maurrassien impénitent, « Athanase du xxe siècle » ou « avocat obstiné d'une théologie attardée », Mgr Lefebvre a suscité toute une imagerie d'Épinal. Rend-elle bien compte d'une affaire qui eut un large écho, spécialement en France, et aboutit à un nouveau schisme dans l'Église catholique ? Né à Tourcoing dans une famille très pieuse le 29 novembre 1905, Marcel Lefebvre eut au sein de l'Église un itinéraire exemplaire. Admis au séminaire français de Rome en 1923, il est ordonné prêtre en 1929. Après un an en paroisse à Lille, il rejoint son frère René chez les Pères du Saint-Esprit. Au Gabon de 1932 à 1945, puis directeur du scolasticat de la congrégation, il est choisi par Pie XII comme vicaire apostolique de Dakar en juin 1947 et reçoit la consécration épiscopale des mains du cardinal Liénart en septembre. En 1955, le cardinal Tisserant vient l'introniser premier archevêque de Dakar. Délégué apostolique pour l'Afrique de l'Ouest (1948-1959), il participe activement à l'affirmation d'une Église africaine ; il a ordonné prêtre son successeur, le futur cardinal Thiandoum. L'heure du départ arrive néanmoins, en janvier 1962, pour un homme réticent vis-à-vis d'une décolonisation jugée prématurée. Transféré au modeste siège de Tulle, il est élu supérieur général des Spiritains dès août 1962. C'est ainsi qu'il se rend, en octobre, à la première session de Vatican II.

Mgr Lefebvre célébrant une messe en 1977

Mgr Lefebvre célébrant une messe en 1977

Photographie

Opposé aux orientations du deuxième concile du Vatican, Mgr Marcel Lefebvre (1905-1991) devient le chef de file des catholiques traditionalistes en fondant son propre séminaire (la Fraternité sacerdotale saint Pie X) en 1969. Sa rébellion face à l'autorité de l'Église officielle lui vaut... 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

Le concile marque un premier tournant dans ce brillant parcours. Déjà isolé par son soutien à la « Cité catholique » de Jean Ousset et à la cause de l'« Algérie française », Mgr Lefebvre se range, à l'inverse des autres évêques français, dans la minorité conservatrice. Animateur du Coetus internationalis patrum (1964), il réclame une nouvelle condamnation du communisme et bataille contre la collégialité assimilée au « collectivisme », l'œcuménisme et la liberté religieuse, « apostasie légale de la société ». M [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : agrégé d'histoire, attaché d'enseignement à l'université de Paris-IV

Classification


Autres références

«  LEFEBVRE MARCEL (1905-1991)  » est également traité dans :

CATHOLICISME - La crise postconciliaire

  • Écrit par 
  • Michel de CERTEAU
  •  • 5 636 mots

Dans le chapitre « Un symptôme français : le cas Lefebvre »  : […] L'affaire Lefebvre est déjà de l'archéologie. Elle a quitté le théâtre des mass media. Enrichis et confortés par le flash estival de 1976 qui les a un moment sortis de l'ombre, les réseaux traditionalistes reprennent leurs activités, dont l'histoire remonte au début de ce siècle. Leur recrutement s'est accru un peu ; leurs capitaux, beaucoup, mais sans que s'en trouve modifiée une structure très […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catholicisme-la-crise-postconciliaire/#i_15060

CATHOLICISME - Le pontificat de Benoît XVI

  • Écrit par 
  • Giancarlo ZIZOLA
  •  • 5 804 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le défi lefebvriste »  : […] Les cardinaux « conciliaristes » ont commencé à se demander si le pape, enfermé dans sa bibliothèque et entouré de rares conseillers de valeur, avait assez d'autorité face aux vieux noyaux traditionalistes de la curie romaine, étant donné son empathie intellectuelle envers les secteurs qui n'ont jamais accepté l'abandon de l'esprit de croisade, le dialogue avec le mouvement œcuménique, avec la mo […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/catholicisme-le-pontificat-de-benoit-xvi/#i_15060

EXTRÊME DROITE

  • Écrit par 
  • Jean-Yves CAMUS
  •  • 9 736 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Des droites extrêmes hors du F.N. »  : […] Pour être complet, un panorama de l'extrême droite française se doit de mentionner l'existence de trois courants qui se situent en dehors du Front national et posent eux aussi un problème de définition. Le premier est celui de l'ultra-droite activiste ; le second est la mouvance catholique intégriste dite « lefebvriste » ; le troisième est la « nouvelle droite ». L'extrême droite radicale est dava […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/extreme-droite/#i_15060

INTÉGRISME

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 5 671 mots

Dans le chapitre « L'intégrisme aujourd'hui »  : […] Ce virage amorcé, nombre d'esprits, dès Pie X, étaient convaincus de sa nécessité et y travaillaient sans attendre. Fort peu sans doute imaginaient l'ampleur des remises en cause auxquelles il allait conduire, ni même sa durée. Trois pontificats séparent Pie X et Jean XXIII : Benoît XV (1914-1922), Pie XI (1922-1939), Pie XII (1939-1958). Les trois papes ont chacun renouvelé la condamnation du mod […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/integrisme/#i_15060

LITURGIE CATHOLIQUE DE L'EUCHARISTIE

  • Écrit par 
  • Jean-Noël BEZANÇON
  •  • 2 120 mots

Dans le chapitre « La réforme conciliaire »  : […] Il faudra attendre le « mouvement liturgique » du xx e  siècle, où les fidèles s'impliquent de plus en plus dans une célébration dont ils ne veulent plus être seulement spectateurs, puis le deuxième concile du Vatican qui en prendra acte, pour que la préoccupation première redevienne « la participation pieuse et active » de tous à la célébration ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/liturgie-catholique-de-l-eucharistie/#i_15060

PAUL VI, GIOVANNI BATTISTA MONTINI (1897-1978) pape (1963-1978)

  • Écrit par 
  • Émile POULAT
  •  • 3 236 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Crises, éclatements, conflits »  : […] Trente mois après la clôture de Vatican II, éclatait en France Mai-68, dont la plupart des pays ont connu des équivalents quasi contemporains. Cette date symbolique ne marque pas seulement la déstabilisation d'un idéal occidental de vie, mais elle a eu aussi une incidence religieuse profonde. Il est impossible d'en classer méthodiquement les effets : comme dans un torrent impétueux, le flot charri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/giovanni-battista-paul-vi/#i_15060

Pour citer l’article

Luc PERRIN, « LEFEBVRE MARCEL - (1905-1991) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/marcel-lefebvre/