MANILLE, Philippines

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Primauté et expansion spatiale de la ville

Héritage de la politique espagnole de regroupement des populations, l'urbanisation des Philippines a toujours été supérieure (60 p. 100 de la population en 2005) à celle des autres pays de l'Asie du Sud-Est. Mais c'est une urbanisation déséquilibrée en faveur de la Région métropolitaine de Manille. Sur 0,2 p. 100 de la surface du pays, celle-ci concentre à elle seule 13 p. 100 de la population et plus du tiers de la population urbaine, produit un tiers du P.I.B. philippin, regroupe 60 p. 100 des établissements manufacturiers et le tiers de la main-d'œuvre non agricole du pays. Cette primauté, soutenue par une gestion longtemps centralisée du pays, n'a cessé de s'accentuer, pour atteindre un niveau sans équivalent en Asie du Sud-Est, Bangkok excepté : la Région métropolitaine de Manille est passée de 4 p. 100 à 13 p. 100 de la population nationale entre 1903 et 2000, sa population représentant neuf fois celle de la deuxième ville, Davao.

La tendance est aujourd'hui à l'étalement du bâti urbain et de l'activité industrielle autour de la ville, l'essentiel des implantations industrielles se concentrant sur les rives de la baie de Manille et dans les provinces du sud de la capitale, Cavite, Laguna, Batangas, Rizal, où ont été implantées les premières zones franches industrielles dès les années 1970. Cette dynamique s'étend vers le Laguna de Bay et le pays Tagalog au sud, et vers le nord, activée par la transformation des anciennes bases militaires américaines de Subic et de Clark, fermées en 1992 et transformées en zones franches industrielles.

Des zones résidentielles et industrielles, des institutions comme les hôpitaux ou les universités, des infrastructures de loisirs, terrains de golf ou parcs à thèmes, étendent l'aire métropolitaine bien au-delà de Manille, entraînant une conversion du foncier, qui s'accélère dans les années 1990. Plus de la moitié du total des surfaces converties entre 1987 et 2001 aux Philippines se trouve dans les régions de Tagalog sud et de Luçon centre. Ces processus sont indirectement soutenus par la priorité accordée, au niveau national, à l'industrie dans les stratégies de développement, malgré une série de législations adoptées à partir de la fin des années 1980 pour limiter la conversion de terres agricoles, en particulier rizicoles. Mais ces législations sont, dans les faits, rarement incontournables, d'autant que les pouvoirs locaux, qui disposent depuis la loi de décentralisation de 1992 (Local Government Code) de pouvoirs étendus en matières d'utilisation du sol, sont en général fortement impliqués dans les processus de conversion foncière. Manille, où se manifestent de façon aiguë les effets spatiaux, économiques et sociaux de la métropolisation, demeure ainsi le centre de gravité incontesté des Philippines.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

Philippines : carte administrative

Philippines : carte administrative
Crédits : Encyclopædia Universalis France

carte

Prise de Manille par les Américains (février 1945)

Prise de Manille par les Américains (février 1945)
Crédits : Keystone/ Hulton Archive/ Getty Images

photographie

Manille, Philippines

Manille, Philippines
Crédits : aldarinho/ Shutterstock.com

photographie

Manille: quartier de Makati

Manille: quartier de Makati
Crédits : OTHK/ Getty

photographie

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur des Universités, Institut national des langues et civilisations orientales
  • : professeur émérite de géologie et de géographie à l'université des Philippines, Quezón City, ancien doyen du département des arts et des sciences

Classification

Autres références

«  MANILLE, Philippines  » est également traité dans :

LEGAZPÍ MIGUEL LÓPEZ DE (1510 env.-1572)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 304 mots

Explorateur espagnol, né vers 1510 à Zumárraga, dans le Pays basque espagnol, mort le 20 août 1572 à Manille. En 1545, Miguel López de Legazpí se rend en Nouvelle-Espagne (auj. Mexique), où il travaille pendant près de vingt ans dans l'administration locale. Aucun Européen n'ayant encore colonisé l'archipel des Philippines, découvert en 1521 par Magellan, le vice-roi de Nouvelle-Espagne, Luis de […] Lire la suite

MALAISIE

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Nathalie FAU, 
  • Denys LOMBARD
  • , Universalis
  •  • 17 187 mots
  •  • 15 médias

Dans le chapitre « La Fédération : élargissement ou novation »  : […] À partir de 1959-1960, la vie politique de la Malaisie est dominée par la question de l'éventuel élargissement de la Fédération. Singapour avait en effet obtenu l'autonomie interne en 1959, et ses dirigeants (le People's Action Party [P.A.P.], de Lee Kuan-Yew, vainqueur des communistes) estimaient que l'île n'avait pas d'avenir si elle restait coupée de son hinterland. Ils proposèrent dès l'autom […] Lire la suite

PHILIPPINES

  • Écrit par 
  • Philippe DEVILLERS, 
  • Manuelle FRANCK, 
  • William GUÉRAICHE, 
  • Lucila V. HOSILLOS, 
  • Jean-Louis VESLOT
  • , Universalis
  •  • 21 398 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « L'occupation japonaise »  : […] Les bases philippines intégrées aux forces américaines sont bombardées le 8 décembre 1941, quelques heures après Pearl Harbor. Les troupes japonaises débarquent le 10 sur Luçon. Manille est déclarée ville ouverte le 26 décembre. Quezon s'est retiré deux jours auparavant dans la forteresse de Corregidor dans le nord-ouest du pays, d'où il part en sous-marin le 20 février 1942 pour Washington, via […] Lire la suite

QUEZÓN CITY

  • Écrit par 
  • Jean PIWNIK
  •  • 138 mots

Capitale, de 1948 à 1976, de la république des Philippines, située dans l'île de Luçon, dans la conurbation de Manille, Quezón City (2,17 millions d'habitants en 2007) est une ville neuve, cité-jardin dessinée par Harry T. Frost pour abriter les fonctionnaires. Cet ancien faubourg résidentiel de Manille fut choisi, en 1948, comme site de la future capitale et nommé de façon à rendre hommage au pre […] Lire la suite

TAGALOG

  • Écrit par 
  • Yvan BARBÉ
  •  • 387 mots

Appelée aussi Tagal, cette unité ethnique constitue le premier groupe linguistique et culturel (14,4 millions d'individus en 1995) de la république des Philippines, avant les Cebuano. Le tagalog, langue austronésienne (malayo-polynésienne) également appelée filipino, est langue officielle au même titre que l'anglais. Il est parlé par 55 p. 100 de la population philippine mais n'est la langue mater […] Lire la suite

Les derniers événements

16-31 mai 2019 Philippines – Canada. Crise diplomatique pour différend environnemental.

Le 16, Manille rappelle son ambassadeur et ses consuls au Canada afin de forcer Ottawa à récupérer des conteneurs de déchets envoyés aux Philippines en 2013 et 2014 en tant que matières à recycler, alors qu’il s’agissait d’ordures ménagères. En 2016, la justice philippine avait ordonné le retour des conteneurs au Canada. En avril, le président Rodrigo Duterte avait donné jusqu’au 15 mai au Canada pour les récupérer. […] Lire la suite

17 mars 2019 Philippines. Retrait des Philippines de la Cour pénale internationale.

Le retrait de Manille de la Cour pénale internationale (CPI) devient effectif. Le président Rodrigo Duterte l’avait annoncé en mars 2018 à la suite de l’ouverture par la CPI, le mois précédent, d’une enquête préliminaire sur les violences commises dans le cadre de la politique gouvernementale de lutte contre le narcotrafic. Le Burundi est le seul autre pays à s’être retiré de la CPI, en octobre 2017. […] Lire la suite

18-21 octobre 2016 Philippines – États-Unis – Chine. Amorce d'un revirement d'alliance par le président Rodrigo Duterte.

Manille et Pékin annoncent la reprise des discussions directes sur le conflit de souveraineté qui les oppose en mer de Chine méridionale. En juillet, la Cour permanente d’arbitrage de La Haye – saisie par le prédécesseur de Rodrigo Duterte – avait rendu à ce sujet un jugement favorable à Manille. […] Lire la suite

12 juillet 2016 Chine – Philippines. Arrêt de la Cour permanente d'arbitrage sur la mer de Chine méridionale.

La Cour permanente d’arbitrage de La Haye, saisie en janvier 2013 par les Philippines, donne raison à Manille, estimant que la revendication de Pékin sur une vaste zone maritime en mer de Chine méridionale n’a « aucun fondement juridique ». Elle considère que les récifs de cette zone ne constituent pas des territoires ouvrant droit à une zone de souveraineté maritime. […] Lire la suite

26-27 février 2015 France – Philippines. Visite du président François Hollande à Manille.

Les 26 et 27, François Hollande effectue la première visite d'État d'un président français à Manille. Celle-ci est centrée sur la question du changement climatique qui menace particulièrement les Philippines et qui est l'objet de la conférence internationale sur le climat qui doit se tenir à Paris en décembre. Un « Appel de Manille » est lancé dans cette perspective. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Manuelle FRANCK, Domingo C. SALITA, « MANILLE, Philippines », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/manille-philippines/