ARNOLD MALCOLM (1921-2006)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Au même titre que Bernard Herrmann, Nino Rota ou Ennio Morricone, le Britannique Malcolm Arnold s'inscrit dans la lignée des grands compositeurs de musique de film qui n'ont jamais dédaigné le répertoire de concert. La partition qu'il a écrite pour le film de David Lean Le Pont de la rivière Kwaï lui a valu notoriété et fortune.

Malcolm Henry Arnold naît à Northampton (Northampshire) le 21 octobre 1921. Il a la chance de pouvoir étudier la trompette dès l'âge de douze ans. Louis Armstrong le fascine et il obtient une bourse pour le Royal College of Music de Londres où, en dehors de la trompette qu'il travaille avec Ernest Hall, il reçoit une formation de compositeur (avec Gordon Jacob) et de chef d'orchestre. Il est engagé comme deuxième trompette solo de l'Orchestre philharmonique de Londres (1942-1944), dont il deviendra trompette solo (1946-1948). Mais la composition l'attire.

Développant un style qui va à l'encontre des courants novateurs postwéberniens, son sens de la mélodie et des couleurs brillantes lui attire d'emblée un public nombreux, d'autant qu'il puise abondamment dans le répertoire des chansons traditionnelles anglaises. Le cinéma offre à de telles qualités un terrain de choix. Arnold signera 132 partitions pour le grand écran, dominées par celle du Pont de la rivière Kwaï (où il reprend la fameuse Marche du Colonel Bogey composée par Kenneth J. Alford en 1913), qui fait de lui le premier compositeur britannique couronné aux oscars d'Hollywood, en 1958. Sa rapidité d'écriture est étonnante – dix jours dans le cas de cette dernière partition –, et il compose directement pour l'orchestre, sans passer par l'état préalable d'une esquisse pianistique. Parallèlement, il développe pour le concert et la scène lyrique ou chorégraphique un répertoire qui n'est pas négligeable, même s'il paraît éclipsé par les réussites cinématographiques : neu [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, « ARNOLD MALCOLM - (1921-2006) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/malcolm-arnold/