MAHDĪ DU SOUDAN MUHAMMAD AHMAD IBN ‘ABD ALLAH dit LE (1843-1885)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chef d'un soulèvement politico-religieux dont l'action eut un grand retentissement sur le Soudan colonial, Muḥammad Aḥmad ibn ‘Abd Allāh dit Al-Mahdī est né dans une île de la province de Dongola, d'une famille censée descendre d'al-Ḥusayn. Fils d'un jurisconsulte (faḳīh), il apprit par cœur le Coran à l'âge de douze ans. À Khartoum, il s'initia à la jurisprudence et à l'exégèse, puis se retira, sur le Nil, dans l'île d'Abā, où il passa quinze ans, s'adonnant à la méditation. Sorti de sa solitude (halwa), il se mit à enseigner et se fit des disciples de plus en plus nombreux. Il partit ensuite pour le Kordofān, qui était un condominium égypto-anglais, et où il publia un essai (risālat) dans lequel il appelait les musulmans à « purifier le pays de l'exaction et des corruptions des détenteurs du pouvoir ». Les injustices subies par la tribu al-Baqqārah, ou Begara, poussèrent celle-ci à se rallier à Muḥammad Aḥmad qui, devenu puissant, se proclama, en 1881, le mahdī attendu. Il écrivit alors aux jurisconsultes du Soudan pour leur demander de le soutenir contre la puissance coloniale et contre la domination turco-égyptienne, la Tourkiyya, tandis que ses adeptes, connus sous le nom de derviches, invitaient les tribus soudanaises au djihād, la guerre sainte. Comme il refusait de se rendre à une convocation du gouverneur égyptien, celui-ci envoya, pour le capturer, une expédition militaire qui se fit massacrer. Dès lors, à la faveur d'une série de victoires militaires, Al-Mahdī devient un leader national. Il s'empare de la ville d'Al ‘Ubayyid et, en 1885, de la capitale Khartoum, où ses troupes tuent le gouverneur anglais du Soudan, le général Gordon. Mais, après ces victoires fulgurantes, Al-Mahdī meurt à Omdurman, laissant comme calife ‘Abd Allāh at-Ta‘āyīšī. Il faudra plus d'une dizaine d'années pour que les troupes anglo-égyptiennes réduisent l'État mahdīste, en septembre 1898. Celles-ci installent alors sur le pays [...]

La prise de Khartoum par Kitchener

La prise de Khartoum par Kitchener

Photographie

Le général britannique Horatio Herbert Kitchener (1850-1916) passe ses troupes en revue, après sa victoire sur le Mahdi et la prise de Khartoum, au Soudan, en 1898. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  MAHDI DU SOUDAN MUHAMMAD AHMAD IBN 'ABD ALLAH dit LE (1843-1885)  » est également traité dans :

AFRIQUE NOIRE (Culture et société) - Religions

  • Écrit par 
  • Marc PIAULT
  •  • 9 610 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Autour du lac Tchad et sur la côte orientale (Xe-XIXe s.) »  : […] De l'autre côté du continent, l'islam s'est infiltré par la route des caravanes transsahariennes qui joignaient Tripoli au lac Tchad en passant par le Fezzan. Au xi e  siècle, un souverain du Kanem (nord-est du Tchad) se convertit. Au xiv e  siècle, ses successeurs sont chassés et fondent, au sud-ouest du lac, le royaume du Bornu qui devient le cen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/afrique-noire-culture-et-societe-religions/#i_45672

ANSARS ou ANÇĀRS

  • Écrit par 
  • Yves THORAVAL
  •  • 720 mots

Nom donné aux croyants de Médine qui recueillirent et protégèrent le prophète Mahomet lors de sa fuite de La Mecque, les Ansars (en arabe : les défenseurs) sont souvent appelés : Ansar An-Nabi (« défenseurs du Prophète »). Au Soudan, les Ansars, ralliés au parti Umma, sont l'une des deux sectes politico-religieuses qui représentent la droite nation […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ansars-ancars/#i_45672

SOUDAN

  • Écrit par 
  • Alain GASCON, 
  • Roland MARCHAL
  •  • 10 536 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Histoire du Soudan jusqu'à l'indépendance »  : […] À une civilisation connue sous le nom de Kerma, et qui remonte au II e  millénaire avant J.-C., succèdent au viii e  siècle avant J.-C. le royaume de Napata, dont plusieurs pharaons d'Égypte sont issus, puis celui de Méroé (qui prend fin au iv e  siècle), célèbre pour ses pyramides encore bien conservées. L'époque chrétienne dure du viii e  siècle […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soudan/#i_45672

SOUDAN DU SUD

  • Écrit par 
  • Alain GASCON, 
  • Roland MARCHAL
  • , Universalis
  •  • 6 581 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La traite, au centre des rapports Nord/Sud au Soudan »  : […] Si de larges pans de l'histoire ancienne du Soudan du Sud restent inconnus, les raids esclavagistes existent dès les royaumes chrétiens ou païens du xiv e  siècle. Les zones touchées sont celles qui aujourd'hui constituent la frontière entre les deux Soudan. Les royaumes du Darfour et de Sennar mènent aussi au xvii e  siècle des raids mais ces dern […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/soudan-du-sud/#i_45672

Pour citer l’article

Mostafa Ibrahim MORGAN, « MAHDĪ DU SOUDAN MUHAMMAD AHMAD IBN ‘ABD ALLAH dit LE (1843-1885) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 janvier 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/mahdi-du-soudan-le/