ZUKOFSKY LOUIS (1904-1978)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'itinéraire de Louis Zukofsky, juif new-yorkais né dans le Lower East Side de Manhattan en 1904, recoupe les tendances de la grande poésie américaine de ce xxe siècle. Héritier de Pound et de William Carlos Williams mais aussi de Cummings, contemporain de Charles Olson mais encore plus de son grand ami du Yorkshire, Basil Bunting, il réussira cette gageure remarquable de reprendre à son compte leurs rythmes comme s'il les réinterprétait. Sa somme majeure, le poème « A » (1978), correspond à quarante-cinq ans de travail. Vingt-quatre cantos de longueur inégale se partagent les huit cent vingt-six pages du poème. Certains de ces cantos sont courts, d'autres ont la taille d'un poème autonome, tel le douzième canto long de cent quarante pages. Par ailleurs, le graphisme, les signes mathématiques et algébriques font leur apparition au cours du poème et, chose plus étonnante encore (quoique Ezra Pound ait employé un procédé similaire dans les Cantos pisans), le vingt-quatrième canto se présente sous la forme d'un masque utilisant la partition des Pièces pour clavecin de Haendel que le poète accompagne d'un dialogue dramatique entre pensée, drame, histoire et poème. Neuf scènes et deux actes divisent ce canto. Le poète a réglé la durée exacte de la lecture en fonction de la durée métronomique de la partition.

C'est en effet le but originel de la réflexion de Louis Zukofsky que d'avoir voulu conduire son art vers la musique. En cela, il dépasse et accomplit les arts poétiques respectifs de ses devanciers. Charles Olson avait le souci de la composition par « champs magnétiques », le rythme de son poème empruntant à la danse et à la projection visuelle de la syntaxe sur la page. Louis Zukofsky reprend au contraire à Ezra Pound son travail prosodique sur la quantité accentuelle. À sa différence, toutefois, il introduit le souci de la liaison entre [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

Classification


Autres références

«  ZUKOFSKY LOUIS (1904-1978)  » est également traité dans :

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Marc CHÉNETIER, 
  • Rachel ERTEL, 
  • Yves-Charles GRANDJEAT, 
  • Jean-Pierre MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉTILLON, 
  • Bernard POLI, 
  • Claudine RAYNAUD, 
  • Jacques ROUBAUD
  •  • 40 198 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « Les précurseurs »  : […] L'explosion poétique qui se produit vers 1960, date de la publication de l'anthologie de Donald Allen, The New American Poetry , accompagne la vague des readings. En même temps prend son essor ce qu'on a appelé ensuite le phénomène des small press , petites éditions échappant aux circuits usuels de distribution, vivant de manière intense et le plus souvent éphémère ; les small press ont par la sui […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jacques DARRAS, « ZUKOFSKY LOUIS - (1904-1978) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/louis-zukofsky/