HARRISON LOU (1917-2003)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Un des protagonistes de l'avant-garde musicale américaine, Lou Harrison s'est toujours refusé à participer aux polémiques opposant les tenants des écoles établies. Pour lui, la musique devait être ouverte à toutes les expériences, puiser dans toutes les traditions, notamment dans les « musiques des peuples du monde », pour reprendre le titre d'un cours de son maître Henry Cowell. Un des premiers, il a opéré une synthèse réussie entre les univers musicaux occidentaux et asiatiques.

Né le 14 mai 1917 à Portland (Oregon), Lou Silver Harrison effectue la majeure partie de ses études musicales à San Francisco. S'il assiste en 1942 au séminaire de composition d'Arnold Schönberg à l'université de Californie à Los Angeles, il n'en demeure pas moins étranger au sérialisme et au dodécaphonisme : ce n'est pas là qu'il puisera le secret pour organiser ses sons. Sa voie, il l'a trouvée auprès de Henry Cowell, dont il suit en 1935 le cours Music of the Peoples of the World, auprès de qui il prend des cours privés, et dont il devient l'ami. Durant ces années d'apprentissage, ses compositions sont encore de caractère néoclassique.

Mais, pour Harrison, il faut intégrer la vie à l'œuvre d'art, faire de la musique le lieu de résonance des expériences humaines. À l'instar de son ami John Cage, dont il a fait la connaissance en 1938, Harrison va brasser de multiples références et sources sonores soigneusement choisies. Double Music, pour quatre percussionnistes, composé conjointement par Cage et Harrison (1941), Song of Quetzalcoatl (1941) ou la Suite for Percussion (1942) mêlent ainsi aux instruments à percussion traditionnels des ustensiles comme des pots de fleurs ou des tubes métalliques, mais aussi des instruments de cultures extra-occidentales, comme le teponaztli des anciens peuples du Mexique.

En 1943, Lou Harrison s'installe à New York, où il assure, au côté de [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

Classification

Pour citer l’article

Juliette GARRIGUES, « HARRISON LOU - (1917-2003) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lou-harrison/