PARLEMENT LONG

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Surnom donné au Parlement élu en Angleterre en novembre 1640 et qui ne disparaît définitivement qu'en février 1660. Cette exceptionnelle longévité a cependant été troublée par une certaine discontinuité, en particulier du 20 avril 1653 au 8 mai 1659 ; la composition du Parlement a aussi changé au cours de ces mêmes années : la Chambre des communes seule a survécu à partir de 1649 ; des élections partielles, à partir de juin 1645, ont renouvelé, en un an et demi, 235 des 493 députés ; la grande épuration de décembre 1648 n'a laissé le droit de siéger qu'à une petite minorité de parlementaires, irrévérencieusement désignés sous le nom de Parlement croupion (Rump Parliament). L'histoire du Long Parlement reflète ainsi les principaux épisodes de la première révolution anglaise. Il a été réuni par Charles Ier, sous la pression de nécessités financières pressantes, sept mois après le renvoi du Court Parlement, mais 294 députés de ce dernier ont retrouvé leur siège aux Communes nouvellement élues ; les députés, issus de la gentry et de la bourgeoisie, sont en général aisés, 60 p. 100 disposant de plus de mille livres de revenu annuel, 10 p. 100 seulement de moins de cinq cents livres ; leurs griefs sont religieux, constitutionnels, économiques, et leur opposition farouche au clan de la Cour et de l'Église établie les acheminera en majorité vers la révolte, sous la conduite de chefs comme John Pym et John Hampden ; la rupture sera consommée en 1642 et le Parlement mènera dès lors une guerre sourde puis déclarée au roi, qui sera finalement battu par l'« armée nouveau modèle » de Cromwell (1645-1646). Trop modérée et soucieuse d'une réconciliation avec le roi vaincu, la majorité des députés, groupée dans le parti presbytérien, entre dans un conflit croissant avec l'armée, mais aussi avec les milieux radicaux des niveleurs, puissants parmi les soldats et à Londres ; la minorité des députés indépendants partage nombre des points de vue radicaux. Au lendemain d'une deuxième guerre, l'armée décid [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  PARLEMENT LONG  » est également traité dans :

CHARLES Ier (1600-1649) roi d'Angleterre (1625-1649)

  • Écrit par 
  • Pierre JOANNON
  •  • 1 100 mots

Roi d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande, second fils de Jacques VI Stuart, roi d'Écosse, qui deviendra roi d'Angleterre en 1603 sous le nom de Jacques I er , Charles I er monte sur le trône en 1625. Jeune, séduisant et indécis, il est un jouet entre les mains de son entourage. L'impopulaire duc de Buckingham le pousse à attaquer l'Espagne. Pour se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/charles-ier-1600-1649-roi-d-angleterre-1625-1649/#i_14262

COVENANT

  • Écrit par 
  • Bernard ROUSSEL
  •  • 368 mots

Terme désignant une forme typique de la vie politique et religieuse écossaise qui réapparut dans la première moitié du xvii e  siècle, alors que l'engagement pris par les nobles écossais en 1557 — en l'absence de John Knox et en un temps où la réforme de l'Église écossaise n'était pas encore affermie — avait laissé un souvenir durable. Le 28 févri […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/covenant/#i_14262

CROMWELL OLIVER (1599-1658)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 3 814 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le Cromwell pré-révolutionnaire »  : […] Gentleman, puritain, notable, politique constituent les quatre traits essentiels du Cromwell pré-révolutionnaire. Né à Huntingdon, dans le comté de Cambridge, Oliver Cromwell n'est pas un fils de famille riche, son grand-père s'étant chargé de dévorer un héritage alors considérable ; son mariage en 1620 avec la fille d'un marchand londonien enrichi par le commerce de la fourrure et du cuir, la for […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/oliver-cromwell/#i_14262

EXÉCUTION DE CHARLES Ier D'ANGLETERRE

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 263 mots

Charles I er Stuart, roi d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande depuis 1625, est décapité le 30 janvier 1649 à la suite d'un procès mené au nom de son peuple. Pour la première fois en Europe, un roi est condamné à mort selon les voies légales. Souverain autoritaire et soucieux, comme ses homologues de l'époque, de s'engager dans la voie de l'absolutisme, Charles I […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/d-angleterre-execution-de-charles-i/#i_14262

FAIRFAX THOMAS (1612-1671)

  • Écrit par 
  • Pierre JOANNON
  •  • 380 mots

Soldat et homme politique anglais. Fils du deuxième baron de Fairfax, Thomas Fairfax est né à Denton dans le Yorkshire. Il prend part à la première guerre d'Écosse. Le début de la guerre civile le trouve aux côtés du Parlement. Il s'empare de Leeds (23 janv. 1643), essuie une défaite que lui inflige le général Goring (30 mars 1643), prend sa revanche à Wakefield (21 mai 1643), est battu à nouveau […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-fairfax/#i_14262

LAMBERT JOHN (1619-1684)

  • Écrit par 
  • Paul BENOÎT
  •  • 359 mots

Issu de la gentry du Yorkshire, John Lambert reçoit une formation universitaire et juridique. Au début de la guerre civile, il est capitaine sous les ordres de Thomas Fairfax, mais, dès 1643, il est à la tête de son propre régiment et combat à Marston Moor en 1644. Colonel de deux régiments dans la New Model Army (armée nouveau modèle de Cromwell) il est fait major général e […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-lambert/#i_14262

MARSTON MOOR BATAILLE DE (2 juill. 1644)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 200 mots
  •  • 1 média

Cette bataille marque la première grande défaite des royalistes lors de la Révolution anglaise. En juin 1644, le roi Charles I er donna l'ordre à une armée dirigée par le prince Rupert de relever la garnison royaliste de la ville d'York, qui se trouvait alors assiégée par les parlementaires. Rupert déborda les assiégeants, releva la garnison d'York et poursuivit l'armée p […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-marston-moor/#i_14262

NASEBY BATAILLE DE (14 juin 1645)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 300 mots

Situé à 32 kilomètres au sud de Leicester, en Angleterre, Naseby est le théâtre d'une bataille décisive dans la première phase de la Grande Rébellion, la première révolution anglaise . C'est le premier engagement de l'armée « nouveau modèle » du parti parlementaire (New Model Army), placée sous le commmandement de sir Thomas Fairfax et d'Oliver Cromwell, qui va écraser les royalistes commandés par […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/bataille-de-naseby/#i_14262

PYM JOHN (1584-1643)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 869 mots

Homme politique anglais, John Pym est l'un des principaux chefs de la révolution de 1640 contre le régime de Charles I er . Issu d'une famille de la gentry du Somersetshire, fixé à Londres, il entre très tôt dans les services de l'Échiquier et siège pour la première fois aux Communes en 1614. Sa longue expérience parlementaire le désigne naturellement comme l'un des premie […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/john-pym/#i_14262

RÉVOLUTIONS ANGLAISES - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Vincent GOURDON
  •  • 486 mots

1629 Charles I er , roi depuis 1625, dissout son troisième Parlement et inaugure une période de gouvernement personnel. Signature de la paix avec la France et, l'année suivante, avec l'Espagne. 1637 Tentative d'introduction du Common Prayer Book anglican à Édimbourg. Les troubles religieux évolu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/revolutions-anglaises-reperes-chronologiques/#i_14262

ROYAUME-UNI - Histoire

  • Écrit par 
  • Bertrand LEMONNIER, 
  • Roland MARX
  •  • 43 250 mots
  •  • 65 médias

Dans le chapitre « La Grande Rébellion (1640-1660) »  : […] Sortant de ces tensions, la Grande Rébellion naît immédiatement de la nécessité pour Charles I er de répondre à la révolte de l' Écosse par l'appel à un Parlement censé lui voter les subsides nécessaires. En 1640, le « Court Parlement », réuni le 13 avril, est dissous dès le 5 mai ; le 3 novembre, on est obligé de réunir un nouveau Parlement auquel sa longévité fait donn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/royaume-uni-histoire/#i_14262

STRAFFORD THOMAS WENTWORTH comte de (1593-1641)

  • Écrit par 
  • Roland MARX
  •  • 660 mots

Issu d'une famille de la gentry du Yorkshire, Thomas Wentworth a connu une vie publique très contrastée sous les deux premiers Stuarts. Presque constamment élu aux Communes entre 1613 et 1628, il s'y fait le champion des libertés anglaises, attaque vigoureusement les prétentions qu'émettent Jacques I er puis Charles I er de lever des taxes ou des […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/thomas-strafford/#i_14262

Pour citer l’article

Roland MARX, « PARLEMENT LONG », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/long-parlement/