EXÉCUTION DE CHARLES Ier D'ANGLETERRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Charles Ier Stuart, roi d'Angleterre, d'Écosse et d'Irlande depuis 1625, est décapité le 30 janvier 1649 à la suite d'un procès mené au nom de son peuple. Pour la première fois en Europe, un roi est condamné à mort selon les voies légales. Souverain autoritaire et soucieux, comme ses homologues de l'époque, de s'engager dans la voie de l'absolutisme, Charles Ier a tenté, à partir de 1629, de gouverner sans convoquer le Parlement que les Anglais considèrent comme le garant de leurs libertés traditionnelles et de la religion protestante. Il y est pourtant contraint en 1640 en raison de ses défaites contre ses sujets écossais révoltés. Les députés du Long Parliament cherchent alors à limiter son pouvoir, ce qui déclenche la guerre civile (1642). Vainqueurs en 1646, les députés ne parviennent pas à s'accorder avec le roi. Après une reprise du conflit en 1648, les officiers de l'armée commandée par Oliver Cromwell décident d'éliminer les députés modérés et de faire le procès du roi. Après l'exécution de Charles Ier, la monarchie est abolie et les îles Britanniques forment une République sous le contrôle de l'armée. Mais, lassés des errances politiques et religieuses des officiers, les Anglais acceptent en 1660 la restauration des Stuart sans que les problèmes constitutionnels agités depuis trente ans soient résolus ; c'est finalement la Glorieuse Révolution de 1688-1689 qui pose les bases d'un règlement politique durable.

—  Vincent GOURDON

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Vincent GOURDON, « EXÉCUTION DE CHARLES Ier D'ANGLETERRE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 juillet 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/d-angleterre-execution-de-charles-i/