LES SERMENTS INDISCRETS (mise en scène C. Rauck)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les Serments indiscrets est une comédie de Marivaux restée trop longtemps mal aimée. Écrite en 1731 pour la troupe de la Comédie-Française, elle ne fut créée par cette dernière qu'une année plus tard. Boudée par le public, décriée par la critique, la pièce disparaît bientôt de l'affiche. Hormis une brève reprise par Talma le 30 août 1792, elle devra attendre le 17 avril 1956 pour retrouver le plateau de la Comédie-Française. Mais encore était-ce toujours sous le signe d'un « marivaudage » sans conséquences, dont la valeur première serait d'illustrer le « bel esprit français », répondant à la définition qu'en donne Sainte-Beuve au xixe siècle : « badinage à froid, espièglerie compassée, pétillement redoublé et prétentieux, sorte de pédantisme sémillant et joli... ».

Depuis lors, nombreux sont les metteurs en scène qui ont montré que le raffinement du langage n'interdit en rien l'ouverture au dérèglement des passions. Dans cette entreprise, l'une des plus belles réussites est la mise en scène des Serments indiscrets qu'a proposée, à l'automne de 2012, Christophe Rauck, directeur du Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis, Centre dramatique national dont il a pris la tête en 2008, après avoir été directeur du Théâtre du Peuple de Bussang, de 2003 à 2006.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : journaliste, responsable de la rubrique théâtrale à La Croix

Classification

Pour citer l’article

Didier MÉREUZE, « LES SERMENTS INDISCRETS (mise en scène C. Rauck) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-serments-indiscrets/