PRAIRIES LES, Canada

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La région des Prairies, au Canada, correspond à deux réalités concomitantes. Il s’agit d’abord d’un ensemble biogéographique marqué par la présence dominante des graminées, par un climat continental sec (des hivers rudes et de grands écarts de température saisonnière) et un relief généralement plat et homogène, bien que vallonné par endroits. Cette région naturelle appartient aux Grandes Plaines de l’Amérique du Nord, dont la majeure partie se trouve aux États-Unis. Il s’agit également d’une région sociopolitique composée de trois provinces, soit, d’est en ouest, le Manitoba, la Saskatchewan et l’Alberta.

Paysage de badlands, sud de l’Alberta

Photographie : Paysage de badlands, sud de l’Alberta

Les badlands, steppe semi-aride façonnée par l'érosion fluviale, représentent un élément important de la diversité naturelle dans les provinces des Prairies canadiennes, ici dans le Parc provincial Dinosaur, classé au Patrimoine mondial de l'UNESCO (Alberta, Canada). 

Crédits : Étienne Rivard

Afficher

Les prairies naturelles recouvrent la partie méridionale de cet ensemble politique, alors que sa partie septentrionale est occupée essentiellement par la forêt boréale et caractérisée par un relief plus accidenté et hétérogène découlant d’une géomorphologie glaciaire (glaciations du Quaternaire) et de la présence géologique du bouclier précambrien. Les provinces des Prairies sont bordées à l’est par la province de l’Ontario (Canada central), au sud par la frontière internationale avec les États-Unis (49e parallèle), au nord par le 60e parallèle et à l’ouest par le contrefort des montagnes Rocheuses, partie intégrante de la Cordillère nord-américaine.

Selon les données du recensement (Statistique Canada, 2016), le nombre d’habitants de la région affichait une croissance généralement supérieure à la moyenne nationale entre 2011 et 2016 et représentait, en 2016, environ 18 p. 100 de la population canadienne. La distribution de la population des Prairies est toutefois inégale, l’Alberta abritant presque les deux tiers des effectifs, avec une croissance, une densité et un taux d’urbanisation plus prononcés que dans le Manitoba ou la Saskatchewan. Malgré ces différences locales, le milieu urbain des Prairies dans son ensemble se distingue des autres aires urbaines canadiennes par le poids démographique significatif des populations autochtones. Les villes de Winnipeg (Manitoba) et d’Edmonton (Alberta) viennent d’ailleurs au premier et au deuxième rang à l’échelle nationale en termes d’effectifs autochtones ; les principales villes de la Saskatchewan (Régina et Saskatoon) affichent également des proportions autochtones nettement supérieures à la moyenne des villes au pays.

La portion méridionale de l’ensemble sociopolitique des Prairies est particulièrement propice à l’agriculture (Manitoba et Saskatchewan) et à l’élevage (Alberta), faisant d’elle le grenier à grains du Canada. Si le blé reste le roi incontesté des espèces cultivées, il s’accompagne aujourd’hui d’autres produits céréaliers (seigle ou avoine) ou oléagineux, tels le canola (variété de colza) ou le soja. Ce n’est toutefois pas avant la fin du xixe siècle et le tournant du xxe que la région se voit conférer sa fonction agricole. Avant cela, seule la vallée de la rivière Rouge – dans sa partie britannique, devenue canadienne en 1870, soit la région métropolitaine actuelle de Winnipeg au Manitoba – montrait une activité agricole digne de ce nom. Au moment de l’entrée du Manitoba dans la Confédération en 1870, cette région spécifique des Prairies était peuplée d’environ 12 000 âmes – la très grande majorité appartenant à la Nation métisse, groupe autochtone né du métissage entre les traiteurs eurocanadiens de la fourrure et des femmes des Premières Nations – qui y vivaient d’une économie mixte fondée sur des activités agraires de subsistance complétées notamment par le commerce itinérant et les grandes chasses au bison. L’isolement géographique limite alors beaucoup la vente de surplus agricole. Ce n’est donc qu’à la fin du xixe siècle, avec le développement du chemin de fer – et l’amélioration des techniques d’irrigation – que la conversion vers une économie essentiellement agraire s’amorce. Celle-ci entraîne alors un large mouvement migratoire en provenance de l’est du pays et d’Europe – communautés allemandes, ukrainiennes ou scandinaves – à l’origine d’une mosaïque culturelle toujours bien visible, mais aussi la disparition des économies autochtones traditionnelles, le placement des Premières Nations dans des réserves (par l’application d’une série de traités), ainsi que la marginalisation politique et culturelle des Métis.

Paysage de cash grain farming, Canada

Photographie : Paysage de cash grain farming, Canada

Les Grandes Plaines des États-Unis ou les Prairies du Canada sont le domaine d'une grande agriculture, dont les productions de grains (céréales et graines oléagineuses, ici le colza) sont pour l'essentiel destinées à la vente et à l'exportation. Dans ces espaces très faiblement peuplés,... 

Crédits : All Canada Photos/ Alamy/ Hemis

Afficher

L’économie de la région, encore structurée par les activités agroalimentaires, est aujourd’hui beaucoup [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Médias de l’article

Paysage de badlands, sud de l’Alberta

Paysage de badlands, sud de l’Alberta
Crédits : Étienne Rivard

photographie

Paysage de cash grain farming, Canada

Paysage de cash grain farming, Canada
Crédits : All Canada Photos/ Alamy/ Hemis

photographie

Puits de pétrole, sud de la Saskatchewan

Puits de pétrole, sud de la Saskatchewan
Crédits : Étienne Rivard

photographie

Afficher les 3 médias de l'article


Écrit par :

  • : professeur adjoint en géographie, université de Saint-Boniface à Winnipeg, Manitoba (Canada)

Classification

Autres références

«  PRAIRIES LES, Canada  » est également traité dans :

ALBERTA PROVINCE D'

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 654 mots
  •  • 2 médias

Située à l'extrémité ouest des Prairies canadiennes, l'Alberta est, par sa superficie (661 185 km 2 ), la quatrième province du pays ; elle comptait, en 2006, 3,29 millions d'habitants. On peut la diviser en six régions. – L'Alberta du Sud comprend la zone des prairies du sud de la Red Deer jusqu'à la frontière, à l'est, au-delà de Lethbridge. Elle est constituée de plaines avec des fermes à céré […] Lire la suite

CANADA - Cadre naturel

  • Écrit par 
  • Pierre DANSEREAU, 
  • Henri ROUGIER
  •  • 5 725 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « Le climat et ses nuances »  : […] Blizzard, froid, neige... une trilogie souvent mentionnée à propos du climat canadien. Pourtant, il serait erroné de penser que d'autres paramètres n'existent pas ; en outre, comment croire, que, sur un si grand espace, on n'ait qu'un climat et non pas des climats ? L'extension en latitude comme en longitude, la présence à grande échelle d'ensembles topographiques distincts engendrent forcément un […] Lire la suite

CANADA, économie

  • Écrit par 
  • Serge COULOMBE
  •  • 7 907 mots

Dans le chapitre « Les Prairies »  : […] La culture du blé et l’élevage ont été au cœur du développement économique des provinces des Prairies, le Manitoba, la Saskatchewan et l’Alberta, depuis les années 1870. Le Canada est encore aujourd’hui l’un des plus grands exportateurs de blé. L’élevage bovin est très important en Alberta. La Saskatchewan réalisait près de 30 p. 100 de la production mondiale de potasse en 2014. Depuis les années […] Lire la suite

CANADA - Espace et société

  • Écrit par 
  • Anne GILBERT
  •  • 12 629 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les Prairies : isolement et régionalisme »  : […] Une immense plaine parsemée de fermes solitaires, de petits hameaux, de quelques centres régionaux de services et de cinq villes plus importantes : les Prairies canadiennes sont un pays de distance, de dispersion et d’isolement. Cette région intérieure du Canada, grenier à blé devenu exportateur de pétrole, est à l’image du Canada, particulièrement sensible aux fluctuations de leurs prix sur les […] Lire la suite

ESPACE RURAL

  • Écrit par 
  • Jean-Paul CHARVET
  •  • 7 324 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre « Les campagnes agricoles  »  : […] Correspondant à l’image traditionnelle des campagnes, les espaces ruraux agricoles sont avant tout producteurs de denrées alimentaires, que celles-ci soient principalement destinées à la vente, voire à l’exportation, ou à l’autoconsommation. Au premier rang des espaces agricoles spécialisés dans la production de denrées alimentaires de base et tournés vers l’approvisionnement des marchés mondiaux […] Lire la suite

MANITOBA, Canada

  • Écrit par 
  • J. H. RICHARDS
  •  • 1 120 mots
  •  • 1 média

La province du Manitoba est née en 1870, de même que les Territoires du Nord-Ouest, du partage d'une ancienne colonie britannique, la Terre de Rupert, concédée à la Compagnie de la baie d'Hudson. D'abord limité à la région faiblement peuplée de la rivière Rouge, le territoire de cette province s'agrandit en 1881, et de nouveau en 1912, d'une vaste partie du bouclier canadien et d'une zone côtière […] Lire la suite

SASKATCHEWAN, Canada

  • Écrit par 
  • J. H. RICHARDS
  •  • 990 mots
  •  • 1 média

Bordée par l'Alberta à l'ouest et par le Manitoba à l'est, la Saskatchewan est située au cœur du Canada occidental intérieur, mais n'a pas réussi à tirer un avantage économique notable de sa position géographiquement centrale dans la région des Prairies. Le petit nombre des habitants de la province (968 157 hab. en 2006), la régression quantitative constante de sa population et la situation de la […] Lire la suite

Les derniers événements

20 novembre 2019 Canada. Présentation du nouveau gouvernement de Justin Trudeau.

Le Premier ministre Justin Trudeau, que les élections législatives d’octobre ont privé de majorité parlementaire, présente son gouvernement. Comme le précédent, celui-ci est paritaire. Sa composition offre une représentation renforcée aux États de l’Ouest et au Québec. Le Manitobain Jim Carr est ainsi nommé « représentant spécial du Premier ministre pour les Prairies », tandis que le Montréalais Pablo Rodriguez devient lieutenant du Québec de Justin Trudeau. […] Lire la suite

8 février 2017 Canada. Publications des premières données du recensement de 2016.

L’institut Statistique Canada publie les premières données du recensement quinquennal effectué en 2016. La population du pays compte près de 35 152 000 personnes, soit un taux de croissance de 5 p. 100 en cinq ans. Les provinces de l’ouest, et notamment celles des Prairies ‒ Alberta, Saskatchewan, Manitoba ‒, enregistrent les taux de croissance les plus élevés, tandis que les provinces de l’est présentent des taux inférieurs à la moyenne. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Étienne RIVARD, « PRAIRIES LES, Canada », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/les-prairies-canada/