LES MYSTÈRES DE PARIS, Eugène SueFiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La création d'un genre

Le roman d'Eugène Sue s'avère aujourd'hui difficilement lisible. Même s'il a parallèlement fait l'objet d'une publication en volume, il a d'abord été conçu pour tenir quotidiennement en haleine les lecteurs d'un journal. Le récit se caractérise donc par une dispersion telle que l'auteur est souvent contraint d'effectuer des mises au point. Sa réunion en un seul volume donne une impression d'interminable fuite en avant. Ensuite, parce qu'il se veut avant tout un documentaire, le roman privilégie l'information à l'écriture. D'où la lourdeur, notamment, des dialogues en argot assortis de leur traduction simultanée. Enfin, la dimension idéologique de l'ouvrage prête à sourire.

Parce que son héros se soucie des démunis, parce que, au gré de longues digressions, il s'attache au fonctionnement d'une ferme modèle vouée à la réinsertion des délinquants, à la création d'une banque des pauvres ou encore à l'éducation des enfants de grands criminels, Sue a passé en son temps pour un socialiste utopique et un réformiste. De nos jours, le roman apparaît surtout comme l'apologie un peu cynique d'une philanthropie et d'un paternalisme propres à maintenir intact l'ordre social. Marx et Engels en dénonçaient déjà « la moralité petite-bourgeoise » dans La Sainte famille. « Rien n'est souvent plus curieux, plus attachant, plus attrayant, quelquefois même plus divertissant que ces aventures charitables », confie Rodolphe à Mme d'Harville.

Les Mystères de Paris demeure pourtant une œuvre clé de l'histoire du roman français au xixe siècle. Son influence fut considérable. D'innombrables auteurs s'ingénièrent à produire leurs « mystères » : Paul Féval rédigeait dès 1844 Les Mystères de Londres et Zola lui-même commettait, en 1867, Les Mystères de Marseille. Quant aux Mohicans de Paris d'Alexandre Dumas, paru en 1854, il semble une variation sur le thème de Rodolphe. À l'influence s'ajouta l'émulation. C'est en partie pour rivaliser avec [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages



Écrit par :

  • : agrégé de lettres modernes, ancien élève de l'École normale supérieure

Classification


Autres références

«  LES MYSTÈRES DE PARIS, Eugène Sue  » est également traité dans :

FRANÇAISE LITTÉRATURE, XIXe s.

  • Écrit par 
  • Marie-Ève THÉRENTY
  •  • 7 787 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La littérature redéfinie »  : […] Le champ de la littérature se réduit au cours du xviii e  siècle. Une acception dorénavant restrictive du terme, compris comme « art de penser et de s’exprimer », est établie dès l’essai de Germaine de Staël , De la littérature considérée dans ses rapports avec les institutions sociales (1800) et ce périmètre va encore dimi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/litterature-francaise-xixe-s/#i_33134

ROMAN - Essai de typologie

  • Écrit par 
  • Jean CABRIÈS
  •  • 5 922 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « La vie rêvée »  : […] C'est le feuilleton, non point le roman, qui a créé le roman-feuilleton, lui a donné ses lois, ses thèmes, en un mot l'a institué en genre. En effet, lorsque apparurent les grands quotidiens à bon marché dont le prototype fut La Presse d'Émile de Girardin en 1836, ces nouveaux journaux publièrent des feuilletons romanesques, plus susceptibles d'attirer la ferveur des lecteurs […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/roman-essai-de-typologie/#i_33134

SUE MARIE-JOSEPH dit EUGÈNE (1804-1857)

  • Écrit par 
  • France CANH-GRUYER
  •  • 1 064 mots

L'écrivain français le plus populaire du xix e siècle, qui conféra au feuilleton ses lettres de noblesse en y intégrant le roman social. Issu d'une famille prestigieuse de chirurgiens, fils du médecin en chef de la garde des consuls, le petit Marie-Joseph Sue a pour marraine Joséphine Bonaparte et pour parrain Eugène de Beauharnais. Ces glorieux […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/sue-marie-joseph-dit-eugene/#i_33134

Pour citer l’article

Philippe DULAC, « LES MYSTÈRES DE PARIS, Eugène Sue - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-mysteres-de-paris/