BOLOTNIKOV IVAN ISSAÏEVITCH (mort en 1608)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Chef du soulèvement populaire qui éclate dans le sud-ouest de la Russie en 1606-1607 et qui menace un moment l'ordre social, après l'accession au trône du tsar Chouïski (1606-1610), représentant de la haute noblesse. Né serf du prince Teliatevski, Bolotnikov aspire tout jeune à la liberté, qu'il obtient en s'enfuyant chez les cosaques du Don. Capturé peu après par les Tatars, il est vendu comme esclave aux Turcs qui en font un galérien. Ayant réussi à s'évader, c'est par Venise et à travers la Pologne qu'il revient en Russie, à Poutivl, en 1606, au moment où éclate le soulèvement populaire contre le gouvernement de Basile Chouïski.

Remarquable meneur d'hommes, organisateur de talent, Bolotnikov, surnommé le « preux », prend rapidement la tête du soulèvement qui se propose de renverser le gouvernement du tsar au nom du faux Dimitri, le fils d'Ivan IV, qui aurait miraculeusement échappé à la mort. Le mouvement, composé originellement de paysans et de serfs, prit naissance dans la région de Komaritch et fut renforcé, après la victoire des insurgés sur les troupes tsaristes, en août 1606, près de Kromy, par l'appoint des milices de la petite et moyenne noblesse, commandées par I. Pachkov et Liapounov. Les deux armées insurrectionnelles se dirigent alors vers Moscou qu'elles atteignent le 7 octobre 1606. La situation du tsar Chouïski est très critique. En effet, Bolotnikov fait circuler dans Moscou des appels au soulèvement contre l'oppresseur. D'après différents documents, les forces des insurgés atteignent alors de 60 000 à 100 000 hommes. Mais l'ampleur du mouvement populaire et les aspects révolutionnaires des proclamations de Bolotnikov (liberté pour les paysans, extermination des boyards et distribution de leurs terres et de leurs richesses aux paysans) effrayent les chefs de la petite et moyenne noblesse qui, l'un après l'autre, rallient le parti des forces gouvernementales en novembre 1606.

Battu le 2 décembr [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  BOLOTNIKOV IVAN ISSAÏEVITCH (mort en 1608)  » est également traité dans :

RUSSIE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Michel LESAGE, 
  • Roger PORTAL
  •  • 20 249 mots
  •  • 27 médias

Dans le chapitre « Le temps des Troubles »  : […] L'État russe a failli sombrer pendant le temps des Troubles au début du xvii e  siècle . Ruiné économiquement par la guerre livonienne (1558-1583), affaibli par la rivalité des grandes familles à la mort d'Ivan IV (1584) il est gouverné durement par Boris Godounov (Godunov), tsar élu par le Zemski Sobor en 1598, mais tout-puissant dès 1588. Sous son règne (1598-1605), la Russie affirme son impor […] Lire la suite

TEMPS DES TROUBLES (1598-1613)

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre ARRIGNON
  •  • 586 mots

On désigne ainsi la période particulièrement agitée de l'histoire russe qui commence à la mort du dernier descendant des Riourikides en 1598, le tsar Fiodor, et s'achève par l'établissement d'une nouvelle dynastie, celle des Romanov. Cette crise revêt trois aspects fondamentaux : tout d'abord, il s'agit d'une crise dynastique. Il n'existait pas de loi de succession au trône. En dépit des décisions […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Pierre ARRIGNON, « BOLOTNIKOV IVAN ISSAÏEVITCH (mort en 1608) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/ivan-issaievitch-bolotnikov/