BERTILLON LES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né à Paris, Alphonse Bertillon appartient à une famille prestigieuse. Son père, Louis-Adolphe (1821-1883), ami de Michelet, proche du mouvement socialiste (en juin 1848, il prodigue ses soins aux blessés des barricades), était un médecin renommé, mais aussi un spécialiste des sciences humaines et surtout de la démographie, travaillant sur les traces d'un des fondateurs de cette discipline, le grand démographe belge Quételet. Membre de la Société de statistique et de la Société d'anthropologie, professeur de démographie à l'École d'anthropologie et directeur du Service de statistiques de la Ville de Paris, Louis-Adolphe Bertillon doit sa notoriété non seulement à ses fonctions, mais aussi aux études qu'il a publiées, entre autres Les Mouvements de la population dans les divers États d'Europe et notamment en France.

Alphonse Bertillon

Alphonse Bertillon

Photographie

La méthode anthropométrique mise au point par Alphonse Bertillon pour identifier les criminels fut le fondement, dans les années 1880, de la police scientifique en France. Portraits d'Alphonse Bertillon, de profil et de face, à la façon des photographies d'identité judiciaire, 1913. 

Crédits : Apic/ Getty Images

Afficher

Le frère aîné d'Alphonse, Jacques (1851-1922), développa la tradition dont son père était l'un des pionniers et donna à la science naissante de la statistique un cadre théorique plus adéquat et de nombreuses monographies. Ce sont ses travaux sur le phénomène de la dépopulation (Le Problème de la dépopulation, 1897 ; La Dépopulation en France, 1911) qui établirent sa réputation. Comme son père, auquel il succéda en 1883 à la direction des Bureaux de statistiques de Paris, il obtint pendant sa vie de nombreuses distinctions et fut chargé d'importantes responsabilités : rédacteur en chef des Annales de démographie internationale (1882), président de la Société de statistique de Paris (1897), il contribua aussi à l'organisation de l'Institut international de la statistique et à la fondation du Collège libre des sciences sociales.

Alphonse Bertillon lui-même (1853-1914), au début de sa vie, montrait fort peu d'intérêt pour les études, au point que son père se vit contraint de l'envoyer en Écosse, où il fut précepteur. Mais à son retour en France, où il devint employé de la préfecture de police de Paris, il élabora (1879) de façon empiriq [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages






Écrit par :

  • : licenciée en droit, diplômée de l'Institut d'études politiques de Paris

Classification

Pour citer l’article

Christine BARTHET, « BERTILLON LES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/les-bertillon/