LERME ou LERMA FRANCISCO GÓMEZ DE SANDOVAL Y ROJAS duc de (1550-1625)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Aristocrate valencien, le duc de Lerme inaugure l'ère des favoris qui caractérise les règnes de Philippe III et de Philippe IV d'Espagne.

En 1598, à la mort de Philippe II, alors qu'il n'est encore que marquis de Denia, il devient le conseiller le plus écouté de Philippe III, et s'empresse de placer aux plus hauts postes de l'État certains membres de sa famille, notamment le comte de Miranda, son beau-frère, à la présidence du Conseil de Castille, et son oncle à l'archevêché de Tolède. L'année suivante, il reçoit le titre de duc de Lerme et accumule en l'espace de trois ans une fortune colossale qui provient de terres, de largesses du roi et de prélèvements sur la flotte des Indes. Il gouverne le plus souvent à la place du souverain, et décide de créer des sortes de comités restreints (juntas) pour examiner des problèmes particuliers de l'État indépendamment des conseils ; cette initiative, reprise plus tard avec efficacité par Olivares sous le règne de Philippe IV, n'a pas le résultat escompté, car Lerme choisit mal ses conseillers : Pedro Franqueza, chargé des finances jusqu'en 1607, se rend rapidement coupable de malversations, et Rodrigo Calderón, aventurier sans scrupules, mourra sur l'échafaud au début du règne suivant.

Pourtant le marasme économique de l'Espagne, dû aux guerres continuelles des règnes de Charles Quint et de Philippe II, exige des mesures rapides. Le duc de Lerme essaie de décharger la Castille d'une partie des impôts, en faisant appel aux autres provinces, notamment à la Biscaye ; mais il se heurte à leur opposition. Les fonds ainsi collectés sont d'ailleurs gaspillés en dotations accordées aux privilégiés. Pour financer la guerre contre la Hollande, Lerme recourt à la vente des charges et aux subsides des Juifs portugais. L'argent extrait des mines d'Amérique s'épuisant, il promulgue à partir de 1599 une série de décrets qui autorisent à frapper monnaie de billon, c'est-à-dire d'alliage à base de cuivre.

Acculé par la banqueroute, le duc de Lerme est contra [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

Classification


Autres références

«  LERME ou LERMA FRANCISCO GÓMEZ DE SANDOVAL Y ROJAS duc de (1550-1625)  » est également traité dans :

ESPAGNE (Le territoire et les hommes) - De l'unité politique à la guerre civile

  • Écrit par 
  • Henri LAPEYRE
  •  • 14 270 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre « Échec de la politique espagnole »  : […] L'histoire politique de cette période est surtout celle d'une série de revers. Néanmoins, l'Espagne resta une très grande puissance jusqu'en 1659. Philippe II avait réussi à faire l'unité de la péninsule en ceignant la couronne de Portugal (1580). Les possessions européennes comprenaient la Sardaigne, la Sicile, Naples, le Milanais, la Franche-Comté. La Belgique actuelle, confiée à l'archiduc Alb […] Lire la suite

OLIVARES GASPAR DE GUZMÁN comte-duc d' (1587-1645)

  • Écrit par 
  • Marie-France SCHMIDT
  •  • 1 218 mots

Appartenant à une noble famille andalouse Gaspar de Guzmán, comte-duc d'Olivares était le troisième fils d'Henri, deuxième comte du même nom, qui assumait des fonctions diplomatiques au service du roi d'Espagne Philippe II, et de María de Pimentel de Fonseca ; son père était ambassadeur à Rome au moment de sa naissance et Gaspar ne voit l'Espagne pour la première fois qu'en 1600, lorsque sa famill […] Lire la suite

PHILIPPE III (1578-1621) roi d'Espagne (1598-1621)

  • Écrit par 
  • Marie-France SCHMIDT
  •  • 686 mots

Né à Madrid, capitale du royaume d'Espagne depuis quelques années seulement, Philippe III est le fils de Philippe II et de la quatrième épouse de ce dernier, Anne d'Autriche. Il n'a hérité de son père ni l'énergie ni les capacités de gouverner. Ce jeune homme pâle et effacé allie à une totale absence de vices une apathie non moins totale. Déjà, avant la mort de Philippe II, il subit l'influence d' […] Lire la suite

Pour citer l’article

Marie-France SCHMIDT, « LERME ou LERMA FRANCISCO GÓMEZ DE SANDOVAL Y ROJAS duc de (1550-1625) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 20 mai 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lerme-lerma/