Réalisme poétique, cinéma français


FRANCE (Arts et culture) - Le cinéma

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre JEANCOLAS, 
  • René PRÉDAL
  •  • 11 123 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La vague des réalismes »  : […] Deux lignes de crête s'imposent au-dessus de ce tout-venant. La première est née du mariage réputé impur du cinéma et du théâtre, qu'ont réussi parallèlement Sacha Guitry (1885-1957) et Marcel Pagnol (1895-1974). Le premier a construit ses films ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-arts-et-culture-le-cinema/5-la-vague-des-realismes/

LE JOUR SE LÈVE, film de Marcel Carné

  • Écrit par 
  • Michel CHION
  •  • 886 mots

Classique français du « réalisme poétique » des années 1930, Le jour se lève vient après l'un des plus grands succès de Marcel Carné, Le Quai des brumes (1938), auquel il semble reprendre beaucoup d'éléments, aussi bien pour l'équipe (le dialoguiste Jacques Prévert, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-jour-se-leve/#i_0

RÉALISME POÉTIQUE, cinéma français

  • Écrit par 
  • Jean-Louis COMOLLI
  •  • 760 mots
  •  • 2 médias

En 1936, Julien Duvivier réalise un film demeuré célèbre : La Belle Équipe. L'anecdote était simple : des chômeurs montent une entreprise coopérative (une guinguette dans la banlieue parisienne) et se heurtent à de nombreuses difficultés. Le dénouement était différent selon l'une ou l'autre version : dans la version projetée sur l […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/realisme-poetique-cinema-francais/#i_0


Affichage 

Les Enfants du paradis, M. Carné

 Les Enfants du paradis , M. Carné

photographie

Le film Les Enfants du paradis (1945) de Marcel Carné occupe une place centrale dans la mythologie du cinéma français, sans doute parce qu'il met en évidence le lien qui existe entre septième art et naissance du spectacle moderne, à travers des formes telles que... 

Crédits : Pathé/ Album/ AKG-images

Afficher

Les Enfants du paradis

Les Enfants du paradis

photographie

Les Enfants du paradis est peut-être le film le plus célèbre du couple Carné-Prévert. Cette fresque de près de trois heures, commencée sous l'Occupation et achevée en mars 1945, marque l'apogée du réalisme poétique au cinéma. 

Crédits : AKG

Afficher

Les Visiteurs du soir, M. Carné

Les Visiteurs du soir, M. Carné

photographie

Arletty (1898-1992) joue Dominique dans Les Visiteurs du soir, de Marcel Carné en 1942. En choisissant de porter à l'écran cette légende médiévale, Carné joue la lumière sans ombres du mythe contre l'opacité de l'Occupation. 

Crédits : Hulton Getty

Afficher

 Les Enfants du paradis , M. Carné

Les Enfants du paradis, M. Carné
Crédits : Pathé/ Album/ AKG-images

photographie

Les Enfants du paradis

Les Enfants du paradis
Crédits : AKG

photographie

Les Visiteurs du soir, M. Carné

Les Visiteurs du soir, M. Carné
Crédits : Hulton Getty

photographie