LAURA, film de Otto Preminger

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Les multiples figures du double

Construit autour de l'enquête policière et d'une recherche de vérité, ce film complexe va au-delà d'un policier classique. Otto Preminger décrypte des mécanismes plus intimes. L'histoire vécue par les quatre personnages principaux procède d'une série de révélations progressives. Laura entremêle différentes figures dans une mise en scène à la fois théâtrale et feutrée, tournant autour du portrait de l'héroïne exposé sur le lieu du crime. Cet art de la mise en scène donne une unité à l'œuvre dans un style élégant et raffiné où décors et costumes participent à la définition des personnages. Peu à peu, sous la trame d'un divertissement apparemment policier, ces derniers prennent de la densité. L'intrigue policière et la passion pour Laura exacerbent les rivalités, mettant ainsi en perspective l'itinéraire des trois principaux protagonistes masculins Waldo, Shelby et McPherson. Incarnée par Gene Tierney (1920-1991), l'héroïne de Shanghai Gesture (1941) de Josef von Sternberg, Laura est l'archétype de la femme fatale, idéale et inaccessible, point nodal au carrefour du rêve et de la réalité, de la mort et de la résurrection. Construit autour du thème de la présence-absence, le personnage de Laura éclaire magistralement la figure du double et de la duplicité. Le spectateur se trouve alors pris dans la mouvance des identités et des identifications incertaines autour d'une victime mystérieuse et d'un assassin. Le film dégage un sentiment insolite d'envoûtement. L'inspecteur tombe amoureux d'une morte pour peu à peu assister à sa résurrection. À partir d'une simple chronique de faits divers, Preminger propose une fine analyse de caractères. Une jeune femme d'origine modeste, promue à une certaine ascension sociale, rencontre deux figures masculines ambivalentes, celle d'un père spirituel possessif et jaloux (Waldo) et celle d'un fiancé puéril (Shelby). Puis surgit l'homme, le justicier, le policier intègre et l'amant susceptible de conquérir et la [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

  • : maître de conférences, sociologue à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  LAURA, Otto Preminger  » est également traité dans :

PREMINGER OTTO (1906-1986)

  • Écrit par 
  • Marc CERISUELO
  •  • 1 924 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De Vienne à Hollywood »  : […] Né à Vienne le 5 décembre 1906, quelques mois seulement après Billy Wilder, Otto Preminger fait partie de la bonne bourgeoisie juive commerçante de la capitale de l'empire austro-hongrois − la classe à la fois la mieux intégrée et celle qui aura le plus à souffrir, bien avant l' Anschluss , des attaques antisémites du parti chrétien-social de Karl Lueger, maire de Vienne de 1903 à 1910. Brillant s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-preminger/#i_38258

TIERNEY GENE (1920-1991)

  • Écrit par 
  • Joël MAGNY
  •  • 946 mots
  •  • 2 médias

Si le titre d'un chef-d'œuvre indiscuté du film noir –  Laura , d'Otto Preminger– vient immédiatement à l'esprit lorsque l'on évoque le nom de Gene Tierney, d'autres suivent immédiatement, signés des plus grands réalisateurs américains : Fritz Lang, Josef von Sternberg, Ernst Lubitsch, John M. Stahl, Joseph L. Mankiewicz... Mais c'est plutôt son visage, ses pommettes saillantes, son regard perçant […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gene-tierney/#i_38258

Voir aussi

Pour citer l’article

Kristian FEIGELSON, « LAURA, film de Otto Preminger », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/laura/