LATIUM, géographie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Région administrative de l’Italie centrale qui a Rome pour capitale, le Latium a une superficie de 17  203 kilomètres carrés et comptait une population de 5  112 400 habitants au recensement de 2001, dont la moitié environ à Rome. C’est la troisième région pour la densité de population (297 ha./km2) mais les écarts sont importants entre la province de Rome (691 ha./km2) et celle de Rieti (55 ha./km2). La prédominance de Rome et les effets de plusieurs choix de politique économique dans le passé ont coupé le Latium en deux univers distincts. Le haut Latium (province de Viterbe et Rieti), caractérisé par un niveau de développement économique moins avancé, s'oppose au bas Latium (Latina et Frosinone), où le développement industriel est le plus accentué, notamment avec la présence de grosses entreprises. Entre les deux entités, la province de Rome enregistre un niveau de développement industriel et tertiaire avancé. Les provinces mineures sont pénalisées par un réseau routier conçu surtout dans un sens unidirectionnel (vers Rome) et par une dotation diverse concernant les autres infrastructures.

Italie : carte physique

Italie : carte physique

Carte

Carte physique de l'Italie. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

Le Latium est morphologiquement et structuralement composite. Le couloir de basses terres que jalonnent la vallée moyenne du Tibre et celle du Liri constitue un axe de peuplement et de circulation sur la route du Nord et de la Toscane à Naples et au Midi. Au nord-est, des horsts calcaires karstifiés dépassant 2 000 mètres (Terminillo) alternent avec des couloirs synclinaux ou effondrés de direction nord-ouest - sud-est (bassin de Rieti). Au sud-ouest, à l'exception des monts Lepini, calcaires, on rencontre des massifs volcaniques quaternaires à lacs de cratère (monts Albains) associés aux fractures de la zone interne de l'Apennin. Les plaines littorales, longtemps marécageuses et malariennes, ne prennent de l'ampleur qu'aux bouches du Tibre et dans l'Agro Pontino.

L'énorme extension des latifundia aux mains de l'aristocratie laïque et ecclésiastique, le médiocre dé [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  LATIUM, géographie  » est également traité dans :

APENNIN

  • Écrit par 
  • Jean AUBOUIN, 
  • Jean DEMANGEOT
  •  • 2 774 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Géologie »  : […] Il faut séparer de l'Apennin la zone de flyschs et de calcaires de la Lucanie, ou Basilicate, et le massif cristallin de Calabre (l'ensemble se rattachant par la Sicile aux structures de l'Afrique du Nord), ainsi que les grandes masses calcaires des Pouilles et du Monte Gargano, qui représentent l'avant-pays commun à l'Apennin et aux Dinarides ( zone d'Apulie ). Les montagn […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/apennin/#i_35941

ITALIE - Géographie

  • Écrit par 
  • Dominique RIVIÈRE
  •  • 9 054 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Les métropoles : le triangle industriel... puis Rome »  : […] Fiat est fondée à Turin dès la fin du xix e  siècle, comme d'autres fleurons de l'économie italienne. L e noyau de l'industrialisation s'est longtemps cantonné au triangle industriel Gênes-Milan-Turin, les autres grandes villes restant en retrait. L'essor économique de l'après-guerre renforce en partie cette centralité du Nord-Ouest. En effet, il […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/italie/#i_35941

MEZZOGIORNO

  • Écrit par 
  • Pierre GABERT
  •  • 2 369 mots

Dans le chapitre « L'évolution de la politique d'intervention »  : […] L'évolution de la politique d'intervention en faveur du Sud apparaît à travers les diverses orientations qui ont commandé les investissements considérables faits sur 43,5 p. 100 du territoire italien par la Cassa, qui est soumise aux directives des Conseils des ministres depuis plus de trente ans. En 1950, il lui faut assurer le succès de la réforme agraire et des bonifications. Jusqu'en 1957, 77 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mezzogiorno/#i_35941

PONTINE PLAINE

  • Écrit par 
  • Michel ROUX
  •  • 335 mots

Il n'y a plus de marais Pontins, en dépit de la persistance de cette dénomination, sauf dans le parc national du Monte Circeo. Cette plaine pontine au sud de Rome, riveraine de la mer Tyrrhénienne, limitée vers l'intérieur par les monts Albains et Lepini, autrefois marécageuse, infestée de malaria, s'est au xx e  siècle couverte de riches cultures […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/plaine-pontine/#i_35941

ROME

  • Écrit par 
  • Géraldine DJAMENT, 
  • Sylvia PRESSOUYRE
  •  • 11 410 mots
  •  • 14 médias

Dans le chapitre « La capitale macrocéphale du Latium »  : […] Rome domine également, sur le plan démographique et fonctionnel, une province de 4,15 millions d'habitants et une région, le Latium (17 203 km 2 ), peuplée de 5,6 millions de personnes. L'immense commune de Rome (1 285 km 2 ), qui s'étend à 6 kilomètres en aval de la confluence du Tibre et de l'Aniene sur une plaine longtemps marécageuse, entourée […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rome/#i_35941

Pour citer l’article

Michel ROUX, « LATIUM, géographie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 26 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/latium-geographie/