LANTERNE, LANTERNEAU ou LANTERNON, architecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Le terme de lanterne désigne, dans l'architecture religieuse médiévale, une tour haute et massive, très ajourée, placée généralement à la croisée du transept ou au centre des églises à plan non basilical. L'abbatiale de Cluny en Bourgogne était dotée d'une lanterne sur chaque bras du transept. D'origine carolingienne, la tour-lanterne caractérise l'architecture romane et gothique en Normandie, où l'on en trouve les plus beaux exemples (Bayeux, Coutances, Caen), et en Rhénanie. La présence d'une tour servant à éclairer l'intérieur de l'édifice se rencontre dans un très grand nombre d'églises en Occident.

photographie : Château de Chambord, France

Château de Chambord, France

Façade du château de Chambord, France. 1519-1536. 

Afficher

Le lanterneau ou lanternon, qui serait d'origine hellénistique, se réduit à un petit dôme vitré ou ajouré posé au sommet d'une coupole (église Saint-Yves-de-la-Sapience à Rome, xviie s.) ou d'une cage d'escalier (château de Chambord) pour leur donner du jour tout en leur servant d'amortissement. Les lanternons peuvent avoir des formes très variées (circulaire, octogonale, elliptique, etc.). Les plus remarquables relèvent des architectures classique et baroque.

—  Maryse BIDEAULT

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 1 page

Écrit par :

Classification

Autres références

«  LANTERNE, LANTERNEAU ou LANTERNON, architecture  » est également traité dans :

BASILIQUE

  • Écrit par 
  • Pierre GROS
  •  • 2 601 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « La basilique, expression achevée de l'urbanisme impérial romain (IIe et IIIe s.) »  : […] À vrai dire, c'est en devenant le siège et le symbole de l'autonomie municipale, mais aussi de l'omniprésence du pouvoir central, que la basilique cesse d'être un préau plus ou moins développé, simple annexe couverte du forum, pour acquérir la dimension d'une composante essentielle des centres monumentaux urbains – ce qu'elle n'était pas sur les plus anciens sites républicains. Un processus de fe […] Lire la suite

CORÉE - Arts

  • Écrit par 
  • Laurence DENÈS, 
  • Arnauld LE BRUSQ, 
  • Madeleine PAUL-DAVID
  •  • 11 404 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Sépultures »  : […] C'est à la vieille culture coréo-mandchoue que peut être attribué l'usage de l' ong -dol , chauffage au moyen d'une sorte d' hypocauste dont l'existence, attestée dès le Néolithique (habitat semi-souterrain au sud du fleuve Tumen), s'est perpétuée jusqu'à nos jours dans les yamen à la mode chinoise. L'architecture coréenne est surtout une architecture de pierre. Cette particularité, qui la disti […] Lire la suite

Pour citer l’article

Maryse BIDEAULT, « LANTERNE, LANTERNEAU ou LANTERNON, architecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 août 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/lanterne-lanterneau-lanternon/