LAMA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Herbivore de taille moyenne, à l'allure d'un chameau sans bosse, vivant dans les hautes pampas (jusqu'à 4 000 m d'altitude), les marécages, et les déserts d'Amérique du Sud. Classe : Mammifères ; ordre : Artiodactyles ; famille : Camélidés.

Les lamas sont représentés par quatre espèces : le lama proprement dit (Lama glama), le guanaco (Lama guanicoe), l'alpaga ou alpaca (Lama pacos) et la vigogne (Vicugna vicugna). Tous les lamas sont des animaux élancés et hauts sur pattes. Ils possèdent un corps et un cou longs, une tête pointue, de grands yeux bordés de longs cils qui les protègent des poussières, des oreilles dressées, une queue courte et une toison épaisse. Le guanaco, seule espèce sauvage du genre Lama, est brun cannelle et blanc crème au niveau du ventre. La vigogne, plus petite, est plus claire et porte parfois une longue bavette blanche sous le cou. Le lama et l'alpaga, plus domestiques et sélectionnés, montrent divers coloris (blanc, brun, gris noir, pie, moucheté).

Lamas dans la plaine andine, Bolivie

Lamas dans la plaine andine, Bolivie

Photographie

Les lamas vivent sur les hauts plateaux jusqu'à 4 200 mètres d'altitude. 

Crédits : MP cz/ Shutterstock

Afficher

Guanacos en Patagonie chilienne

Guanacos en Patagonie chilienne

Photographie

Guanocos (Lama guanicoe), camélidés sauvages d'Amérique du Sud. 

Crédits : J. Foott/ Discovery Channel Images/ Getty

Afficher

Leur taille et leur poids varient de 1,2 à 1,6 m de longueur et 85 à 95 centimètres de hauteur au garrot pour 45 à 55 kilogrammes chez la vigogne, le plus petit de tous, à 1,20-2,20 m de longueur, 1-1,20 m de hauteur au garrot pour 130-160 kilogrammes chez le lama. Leur espérance de vie est de vingt à vingt-cinq ans.

Herbivores ruminants, les lamas se nourrissent d'herbes et de feuillages. Grâce à la petitesse de leurs sabots et à la sole de leurs pattes (plaque cornée formant le dessous du sabot), qui est étroite, mobile et revêtue d'un épais coussinet élastique, ils peuvent même rechercher leur nourriture sur des terrains accidentés. Ils vivent en petits groupes constitués d'une part d'un mâle, de cinq à dix femelles et de leurs jeunes, et d'autre part, uniquement de mâles. Lorsqu'ils s'affrontent ou sont irrités, les lamas abaissent les oreilles et crachent sur leurs adversaires. Ils possèdent une bonne vue mais leur ouïe et leur odorat ne sont pas très développés.

Il n'y a pas de saison de reproduction. C'est l' [...]


Médias de l’article

Lamas dans la plaine andine, Bolivie

Lamas dans la plaine andine, Bolivie
Crédits : MP cz/ Shutterstock

photographie

Guanacos en Patagonie chilienne

Guanacos en Patagonie chilienne
Crédits : J. Foott/ Discovery Channel Images/ Getty

photographie



1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

Classification


Autres références

«  LAMA  » est également traité dans :

INCAS

  • Écrit par 
  • Patrice LECOQ
  •  • 6 354 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « La gestion des terres »  : […] Chaque ayllu possédait également un terroir ou marka , dont les terres agricoles étaient exploitées collectivement, alors que les pâturages demeuraient individuels. La garde des troupeaux était confiée aux enfants ou aux adolescents. L'économie pastorale se fondait sur l'élevage, notamment celui des camélidés, lama et alpaga, qui fournissaient la viande, parfois sous forme de charqui (séchée et […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/incas/#i_39810

QUECHUA

  • Écrit par 
  • Henri FAVRE
  •  • 4 314 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « L'économie »  : […] La législation espagnole instituant la communauté prévoyait que celle-ci devait être pourvue d'une assise foncière suffisante pour satisfaire aux nécessités de la population. Les pâturages demeuraient indivis. Les terres de cultures étaient réparties au début de chaque cycle agraire entre les ménages. À la fin du cycle, les parcelles réintégraient le fonds commun qui était à nouveau alloti et dist […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/quechua/#i_39810

RUMINANTS

  • Écrit par 
  • Robert MANARANCHE
  •  • 2 936 mots
  •  • 11 médias

Dans le chapitre « Tylopoda »  : […] Le nom de Tylopode évoque les callosités des membres, déjà présentes d'ailleurs chez le fœtus. Le caractère anatomique essentiel réside dans la parfaite bidactylie des membres, dont l'appui sur le sol est du type digitigrade. Une large sole cornée favorise la marche sur des substrats meubles. La denture, différente de celle de tous les autres Ruminants, répond à la formule : Canines et incisives s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ruminants/#i_39810

Pour citer l’article

Marie-Claude BOMSEL, « LAMA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 06 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/lama/