LAKŚMANA ou LAKSHMANA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Héros hindou, un des deux demi-frères du grand Rāma, entièrement dévoué à ce dernier. Lorsque, selon la tradition hindoue et, plus précisément, selon la théorie des avatāra, Viṣṇu s'incarna pour la septième fois, afin de préserver le Dharma (« le bon ordre des choses ») ébranlé par les entreprises du démon, il prit la forme du prince héritier d'Ayudhyā, Rāma, dont l'histoire est contée dans l'épopée sanskrite du Rāmāyaṇa (la « Geste de Rāma »). Râma était le fils aîné d'un roi qui en avait deux autres, chacun étant né d'une mère différente. Cependant, lorsque vint le moment de la succession dynastique, la plus jeune des reines parvint à imposer le cadet Bhārata ; et Rāma se trouva condamné à l'exil.

Par dévotion pour lui, Lakśmana, son autre demi-frère, choisit de s'exiler volontairement avec lui et de le suivre en pays étranger. Dans la dévotion populaire, Lakśmana est regardé comme un demi-dieu, une manifestation de la dévotion et de la fidélité religieuse. Nombreuses sont les images qui, dans les temples vishnouïtes, représentent Rāma flanqué à sa droite de son épouse Sītā et à sa gauche de Lakśmana. Il n'existe cependant pas de culte indépendant de Lakśmana, à la différence de ce qui se passe pour Hanumant, autre « incarnation » de la dévotion fidèle à Rāma.

—  Jean VARENNE

Écrit par :

  • : docteur ès lettres, professeur à l'université de Lyon-III

Classification


Autres références

«  LAKSMANA ou LAKSHMANA  » est également traité dans :

DĪVĀLĪ ou FÊTE DES LUMIÈRES

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 465 mots
  •  • 1 média

La fête des lumières, Dīvalī (du sanskrit dīp a vali , « rangée de lumières »), est l’une des plus importantes dans la religion hindoue. Les jaïna et les sikhs l’ont aussi reprise à leur propre compte. La fête dure cinq jours, du treizième jour de la quinzaine sombre du mois d’ āśvina au deuxième jour de la q […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/divali-fete-des-lumieres/#i_34794

RĀMA

  • Écrit par 
  • Marie-Simone RENOU
  •  • 994 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La divinisation de Rāma et l'apparition des sectes »  : […] Bien que, dans l'ordre des avatāra , Rāma soit apparu avant Krishna, sa geste semble être un reflet de celle de ce dernier, de même que la naissance du ramaïsme est postérieure à celle du krishnaïsme. Sa divinisation ne s'est opérée qu'après l'œuvre de Vālmīki, dans les livres I et VII du Rāmāyaṇa et dans le Mahābhārata récent ; ell […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rama/#i_34794

RĀMĀYAṆA

  • Écrit par 
  • Marie-Simone RENOU
  •  • 2 446 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Vālmiki et le « Rāmāyaṇa » »  : […] La légende décrit Vālmīki comme un homme de naissance modeste, mais génial, qui aurait vécu à la cour d'Ayodhyā, au nord du Gange, dans le pays même où il situera le roi Dacharata, le père de Rāma. En un texte sanskrit destiné à être tour à tour chanté et parlé et comprenant sept kānda ou « livres », que divisent 645 sarga ou « chants », il célébra en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/ramayana/#i_34794

Pour citer l’article

Jean VARENNE, « LAKŚMANA ou LAKSHMANA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/laksmana-lakshmana/