HOFBURG LA

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L'ensemble de la Hofburg, palais impérial de Vienne, à la fois harmonieux, hétéroclite et inachevé, résulte de travaux entrepris à plusieurs époques. À l'époque médiévale, la forteresse archiducale, en bordure des fortifications de Vienne (demeurée exposée au péril turc jusqu'en 1683), fut à plusieurs reprises agrandie et surélevée. Au temps de la Renaissance, elle reçut une somptueuse porte d'honneur : la porte des Suisses, qui à présent donne accès à la vieille cour (chapelle et Schatzkammer). Au milieu du xvie siècle, des hôtels furent construits à la manière d'annexes du palais impérial : au nord, l'ancien palais Cilli, appelé depuis l'Amalienburg, et à l'ouest la Stallburg, avec une charmante galerie à arcades autour de la cour carrée.

Après 1617 seulement, Vienne devient résidence de ses archiducs Habsbourg, élus empereurs du Saint-Empire romain germanique. L'empereur Léopold Ier (1657-1705), grand amateur d'art, fit construire une aile pour joindre le vieux palais à l'Amalienburg. Ainsi fut aménagée une cour plus vaste, in der Burg, où des fêtes baroques purent se déployer. Incendiée en 1668, aussitôt rebâtie et peu endommagée pendant le siège de 1683, l'aile Léopold reçut plus tard le vis-à-vis somptueux de la chancellerie d'Empire, œuvre de J. B. Fischer von Erlach (1726-1730). Cet architecte et son fils avaient entrepris un remaniement général de la Hofburg, d'abord vers l'est avec les salles de la redoute et du manège et le magnifique ensemble de la bibliothèque, où le contraste est frappant entre la somptuosité de l'intérieur (salle d'honneur avec colonnes et fresque de Daniel Gran) et l'élégante sobriété des façades, passant au rococo.

Au xixe siècle, le Saint-Empire disparu, mais l'Empire d'Autriche fortement établi, on pouvait trouver que la Hofburg n'offrait plus aux empereurs une résidence digne de leur puissance. En reprenant et en complétant les pla [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : membre de l'Institut, professeur à la faculté des lettres et sciences humaines de Paris

Classification


Autres références

«  HOFBURG LA  » est également traité dans :

FISCHER VON ERLACH JOHANN BERNHARD (1656-1723)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 461 mots
  •  • 1 média

Salué de son vivant même comme l'artiste en qui s'incarnait la renaissance de l'art allemand, Fischer von Erlach reste le grand architecte de la Vienne triomphante, au tournant des xvii e et xviii e siècles. Son père était un sculpteur de Graz, et il reçut sa première formation également comme s […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-bernhard-fischer-von-erlach/#i_45628

VIENNE, Autriche

  • Écrit par 
  • Guy LOEW, 
  • Victor-Lucien TAPIÉ
  •  • 4 153 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Vienne renaissante et baroque »  : […] Au xv e  siècle, l'esprit de la Renaissance allemande et italienne pénètre à Vienne, ce qui se traduit par la diffusion de l'humanisme et le renouvellement de l'architecture (améliorations à la résidence du prince, la vieille Hofburg fortifiée, édification de palais à l'italienne, comme le palais Porcia). Toutefois, à partir de 1526, les Turcs oc […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/vienne-autriche/#i_45628

Pour citer l’article

Victor-Lucien TAPIÉ, « HOFBURG LA », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-hofburg/